Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Que va apporter Joel Armia au CH?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Il y a quelques jours de cela, le Canadien a fait l’acquisition de Joel Armia, un ailier droit Finlandais de 6″4′. Armial vient de passer d’une organisation à une autre qui est très différente. Il avait un rôle très limité avec les Jets considérant tout le talent qu’ils avaient à l’attaque et voici en quoi il peut être utile à sa nouvelle équipe.

Alors qu’il a fêté ses 25 ans le 31 mai dernier, Armia a été repêché premier tour, 16e au total, lors du repêchage 2011 de la LNH par les Sabres de Buffalo. Lors de son année de repêchage, en 2010-11, Armia a été l’auteur de 29 points en 48 matchs dans la ligue élite de Finlande (aussi appelé Liiga). Cette production est excellente pour un jeune de 17 ans dans la Liiga. C’est à ce moment-là que sa carrière a pris son envol. Après 2 autres années dans la Liiga, l’ancien des Jets et des Sabres a finalement fait le saut en Amérique du Nord, et ce, avec les Americans de Rochester, club-école des Sabres dans la ligue américaine.

Lors des championnats internationaux, Armia a répondu à l’appel. Il a participé à un championnat du monde U17 (16 ans), un CMJ U18 (17 ans) et 3 CMJ U20 (17, 18 et 19 ans). En carrière dans ces différents championnats internationaux, l’attaquant natif de Pori a inscrit 8 points en 5 matchs lors du CMH U17, 13 points en 6 matchs lors du CMJ U18 et 20 points au total en 19 matchs lors du CMJ U20, sans oublier, à 19 ans, sa performance incroyable lors du CMJ U20, lui qui a été l’auteur de 12 points en 6 matchs. Cette année-là, lors de sa performance assez incroyable lors du CMJ U20, en 2012-13, la Finlande, qui avait déjà Armia dans son alignement, pouvait aussi compter sur des gros noms comme Teuvo Teravainen (11 points en 6 matchs) ainsi que Markus Granlund (12 points en 6 matchs).

Malheureusement pour Armia, malgré toutes ses performances assez hallucinantes sur la scène internationale, il n’a pas eu la chance de monter sur le podium une seule fois. En 2014-15, alors qu’il connaissait une bonne 2e saison en sol Nord-Américain (25 points en 33 matchs dans la AHL), l’attaquant de 6″4′, qui était un espoir des Sabres à ce moment-là, a été échangé aux Jets dans cette fameuse transaction qui a fait passer Evander Kane des Jets aux Sabres.

Une fois arrivé à Winnipeg, ça n’a pas été de tout repos pour l’ancien choix de premier tour. Il a pris du temps à s’établir et sa production offensive n’était pas de ce qu’il y avait de plus fameux. Toutefois, à sa défense, son rôle avec les Jets, une équipe très talentueuse remplie de bons joueurs à toutes les positions, était minible. Mine de rien, son rendement s’améliorerait d’année en année depuis son arrivée avec les Jets, et ce, même si ce n’était pas un rendement qu’on s’attend de voir pour un joueur choisi au milieu du premier tour lors du repêchage de la LNH.

Armia est loin d’être un joueur élite et on ne peut pas dire qu’il performe comme un premier choix doit performer, mais s’il continue de progresser comme il le faisait avec les Jets, il pourrait devenir un excellent joueur de 3e trio dans le futur. L’an passé, il a connu sa meilleure saison en carrière avec 29 points, et considérant le fait qu’il jouait sur la 4e ligne, le Finlandais risque d’en donner plus considérant qu’il devrait avoir un plus gros rôle avec le Canadien, une équipe bien moins nantie offensivement que les Jets.

Ce qui est certain, c’est que l’attaquant âgé de 25 ans possède un certain talent. Sans dire que son talent équivaut à celui d’Evgeni Malkin, le nouveau membre du Canadien est toutefois capable de faire de belles manœuvres individuelles et des choses parfois spectaculaires, chose qu’on n’a pas pu voir souvent lorsqu’il jouait sur la 4e ligne avec les Jets. La principale marque de commerce d’Armia est qu’il est intense et très impliqué dans le jeu. Il se bat toujours pour la rondelle et son ardeur au travail est toujours très présente. Il n’abandonne jamais, peu importe la situation.

En bout de ligne, Armia est un joueur quelque peu méconnu du public, car il jouait dans une équipe qui, disons, n’avait pas énormément recours à ses services. À Montréal, considérant que Claude Julien aime les joueurs dans le moule d’Armia, il risque d’avoir toutes les chances de se faire valoir.

Crédit photo: Zimbio

Du même auteur:

Fedor Gordeev: un défenseur de 6 pieds 6 pouces pas comme les autres

Top 10 des joueurs injustement ignorés lors du dernier repêchage de la LNH

Mots clés: , , ,