Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Quand John Tortorella sort de ses gonds, le message est clair !


Nicolas Ganzer - Fanadiens.com

Le 1er juillet aura vu beaucoup, beaucoup d’actions, de signatures, de transactions et de retournement de situations. Un film hollywoodien du dimanche comme on les aime : peu subtiles avec pleins d’explosions de partout qui ont plus ou moins du sens.

Il manquait un petit élément que John Tortorella s’est empressé de combler : du caractère.

Dans une entrevue donnée à TheAthletics, l’entraineur des Blue Jackets de Colombus a complètement lâché les freins de la décence et a parlé avec son cœur et ses tripes.

La transaction

Pour bien comprendre la situation, revenons quelques heures en amont avec la signature du défenseur Jack Johnson avec les Penguins de Pittsburgh :

Jack Johnson vient de signer un contrat de 5 ans avec l’organisation des Penguins pour une moyenne annuelle de 3,25 millions de dollars. Un peu plus tard, une conférence de presse est organisée avec des déclarations de Jack Johnson et du Directeur général des Penguins, Jim Rutherford qui mettent le feu aux poudres :

« C’est une belle opportunité d’être ici. Je voulais vraiment faire partie d’une organisation qui a une culture de la victoire et où les attentes de vaincre sont aussi élevés » a déclaré Jack Johnson tout sourire.

« Je ne suis pas vraiment d’accord pour dire qu’il a eu une mauvaise saison l’an passé. Il a été laissé de côté à la fin de la saison. Je sais pourquoi et ce n’était pas à cause de sa façon de jouer, a déclaré avec certitude Jim Rutherford. En fait, Mike Sullivan a regardé les trois matchs précédant son retrait et nous avons le sentiment qu’il avait bien joué. »

Les réactions

Le premier à réagir à cette dernière déclaration fut le directeur général des Blue Jackets, Jarmo Kekalainen :

« Jack n’a pas joué pour nous à la fin, et évidemment Jack est un bon joueur et c’était un luxe pour nous. Mais il ne faisait pas partie de notre top 6 à la fin de la saison et la suggestion de Jim Rutherford qu’il connait la raison et que ce n’était pas dû à sa façon de jouer… J’aimerais bien savoir ce qu’il pense que la raison était… Je peux répondre à sa place et vous dire que je n’ai aucune idée de ce dont il parle. S’il pense que c’était autre chose, il sait quelque chose que moi et Tortorella ne savons pas. C’était juste une décision de l’entraineur et rien d’autre. Vous pensez quoi ? Qu’on ne voulait pas gagner les séries ? Nous avons mis en place la meilleure ligne défensive possible chaque soir, et particulièrement pendant les séries. »

Mais ensuite, Tortorella a laissé sa colère prendre le meilleur de lui-même dans une entrevue donnée à TheAthletics dont voici les principales réactions :

« All I know is, this organization, from the lawyers, the front office (president of hockey operations John Davidson), the managers, the coaches, players … has done nothing but try to help Jack, »

« Tout ce que je sais, c’est que cette organisation, des avocats jusqu’aux directeurs, aux entraineurs et aux joueurs n’ont rien fait d’autres que de vouloir aider Jack. »

« Et de nous dénigrer comme il l’a fait, c’est de la connerie ! Il devrait réfléchir à ce qu’il dit ! »

« Personne ne souhaite de mal à lui ou à sa famille. On lui souhaite le meilleur. Mais de déclarer ce qu’il a déclaré aujourd’hui et d’avoir un directeur général remettre en question nos décisions à trois heures de distance, il doit être un p**** de magicien ».

« C’est ce qui me met hors de moi. Il n’a pas assez de courage pour me rappeler, parce que j’ai essayé de lui parler. Tu ne dénigres pas une organisation qui n’a rien fait d’autre que t’aider. On sait tous que Jack a eu des problèmes pendant son séjour ici. C’est très bien documenté. Tout ce qu’on a fait c’est d’essayer de l’aider ».

« The thing that pisses me off the most is a general manager in this league questioning and talking about our decision-making, » Tortorella said. “Shut the fuck up!

« Ce qui me met le plus en colère c’est un directeur général de la ligue qui remet en question et qui parle des décisions que l’on a pris. Ferme là ! ».

« I don’t want to go to name-calling, because I know Jimmy. He’s a good man. They’re both good people. But what the fuck are they doing? Get on with your business! I hope (Johnson) plays his ass off for them, but stay the fuck out of our business when you don’t know what’s going on ».

« Je ne veux insulter personne, car je connais Jim. C’est une bonne personne. Ils sont tous les deux de bonnes personnes. Mais qu’est-ce que vous faites ? Occupez-vous de vos affaires ! J’espère que Jack va se bouger le c** pour eux, mais rester en dehors de nos affaires quand vous n’avez aucune idée ce qu’il s’y passe ! »

Évidemment, les traductions sont très édulcorées, et je vous fais confiance pour savoir où j’ai aseptisé le discours de John Tortorella.

Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que son tempérament fait parler de lui, mais il faut avouer qu’il y va très fort cette fois-ci. Il faudrait voir ce que la ligue en pense.

Depuis cette déclaration, Jack Johnson a fait une déclaration publique en s’excusant et qu’il n’a jamais voulu manquer de respect à une organisation ou il a de si bons souvenirs :

Que pensez-vous de la réaction de Tortorella ? Est-ce que cette histoire va aller plus loin que cela ?

 

Crédit photo : Jeff Vinnick – Getty Images/Charles LeClaire – USA today Sports

Montage : Ganzer Nicolas

Mots clés: , , , , , , ,