Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Gallagher déclare son amour à Montréal et… à Carey Price !


Nicolas Ganzer - Fanadiens.com

Brendan Gallagher est sans conteste l’un des favoris des partisans. À tel point que beaucoup voudraient voir le C de capitaine brodé sur son chandail match après match.

Il vient de donner une raison de plus aux partisans de l’aimer. Le site officiel des Canadiens de Montréal lui a permis de devenir chroniqueur d’un jour et de raconter pourquoi c’est si spécial pour lui de jouer avec le maillot bleu-blanc-rouge sur les épaules.

Brendan Gallagher s’est prêté au jeu et le résultat est un texte très personnel, très bien écrit et qui transpire de l’amour qu’il a pour cette ville, pour ces partisans et pour Carey Price.

Son expérience

Quand il est arrivé à Montréal, la différence avec les autres villes s’est fait ressentir immédiatement :

Jouer dans la NHL est déjà un privilège en soi et quiconque joue dans cette ligue vit déjà un rêve éveillé. Pour nous qui avons la chance de jouer pour les Canadiens de Montréal, devant des fans qui ont à cœur ce sport autant que nous, c’est vraiment spécial. Il y a beaucoup de foules bruyantes dans la LNH, mais le Centre Bell est juste unique.

Il se surprend encore à voir autant de gens lors des entrainements en milieu de semaine. Il leur en est d’ailleurs très reconnaissant :

Les partisans ici sont extrêmement passionnés, mais ils sont aussi très reconnaissants. Ce n’est pas seulement les gros marqueurs qui ont toute l’attention ; les partisans remarquent et apprécient les petits gestes. Ils se lèvent et crient pour un bon tir bloqué ou pour un beau jeu en avantage numérique. Ils apprécient vraiment tous les petits détails qui mènent à la victoire.

 

 

Concernant la pression supposée qu’il existe à Montréal, il ne la nie absolument pas, mais sa personnalité fait qu’il l’adore. Il est conscient qu’elle n’est pas faite pour tout le monde, et que c’est bien correct. Lui, il se nourrit de cette pression. Il a aussi hâte de gagner le Graal ultime avec l’équipe. Tous les vétérans avec qui il en a parlé lui disent que le sentiment de victoire à Montréal est décuplé.

Il rajoute également une chose intéressante sur l’entente dans le vestiaire, surtout après une saison comme l’équipe à vécu :

Nous savons que gagner la coupe ne serait pas facile et qu’il faudra des changements, mais nous sommes un groupe sûr de nous. On a confiance, car nous avons un vestiaire de qualité. Une année comme on vient de vivre, c’est là que tu t’en rends le plus compte. Personne n’a jamais désigné telle ou telle personne comme fautive. Cette année nous a rapprochés les uns des autres. Avec les joueurs, on aimait vraiment ça venir à l’entrainement tous les jours et devenir ensemble un groupe meilleur. On a un groupe équilibré. On a des bons vétérans qui montrent l’exemple et des jeunes joueurs qui vont entrer dans leurs meilleures années. Et il y a Carey Price

Carey Price

Autant Carey Price est discret, parfois réservé, parfois froid devant la caméra. Autant Brendan Gallagher surprend vraiment avec sa déclaration de l’importance de Carey Price à l’intérieur même du vestiaire :

Carey Price est Carey Price. Dans nos esprits, il est le meilleur gardien du monde. Tu ne peux pas gagner l’ultime récompense sans avoir un grand gardien, mais il est aussi un vrai leader dans notre groupe. Il est tellement une présence apaisante. Il y a tellement de folies qui se déroulent autour de lui et il reste toujours sous contrôle.

Assurément des bons mots qui auront une résonance particulière sur les partisans. Un témoignage de la sorte est extrêmement rare, d’avoir cette petite ouverture de ce qui se passe dans un vestiaire d’habitude si secret.

Il conclut son texte de la plus belle des manières :

Il y a tout un tas de facteurs qui rentrent en compte lorsqu’il s’agit de choisir où jouer — Famille, contrats —, mais quand vient le moment de vérité, le plus grand désir d’un joueur de hockey c’est d’embrasser une culture de la victoire et les Canadiens de Montréal ont su faire cela mieux que n’importe quelle autre franchise à travers la LNH.

Comment ne pas vouloir en faire partie ?

Gallagher sait en tout cas comment rendre l’amour que les partisans lui vouent.

 

Le texte en entier est disponible ici-même : https://www.nhl.com/fr/canadiens/news/pourquoi-montreal/c-299297694

 

Crédit photo : La presse Canadienne (*2),  Vincent Ethier via Getty Images, Christian Petersen via Getty Images

Mots clés: , , , , , ,