Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Les partisans du Canadien voyaient-ils Alex Galchenyuk trop gros ?


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Marc Bergevin a fait certaines transactions impopulaires dans le passé, mais on dirait que celle d’Alex Galchenyuk remporte la palme de la moins appréciée jusqu’ici.

Le pauvre Max Domi se fait déjà descendre alors qu’il n’a même pas disputé un match avec le Tricolore. La plupart de ses détracteurs ne l’ont même pas vu jouer plus qu’une ou deux fois la saison dernière. Voici donc un bien piètre échantillon pour évaluer un joueur !

Brendan Gallagher a eu la chance d’évoluer avec Domi et confirme déjà que c’est un passeur hors pair, le Tweet en français a un peu été mal traduit, Gallagher disait en fait en anglais « It was shocking at times, the way he sees the game. ». une phrase qu’on peut mieux traduire par c’était surprenant parfois la façon dont il arrivait à lire le jeu :

Galchenyuk surévalué par les fans ?

Plusieurs fans semblent surtout déçus de n’avoir obtenu que Max Domi. Cela me choque un peu de voir un joueur tel que Domi se faire autant manquer de respect, mais je crois que les gens avaient surtout une opinion démesurée sur la valeur de l’ancien numéro 27 du Tricolore.Plusieurs croyaient pouvoir obtenir un centre numéro 1 en retour.

Les Fans avaient-ils trop d’espoir sur le retour qu’on pouvait obtenir en retour de Galchenyuk ? il semble bien que oui!

François Gagnon rapporte un fait des plus intéressant dans sa chronique, il rapporte qu’Alex Galchenyuk semblait accorder plus d’importances aux directives de son père qu’a celles de ses coachs. Je vous cite ici une partie de sa chronique :

Galchenyuk, malgré ses six années d’expérience dans la LNH et ses 24 ans, répond autant – certains croient même davantage – aux directives de son père Alexander qu’à celles de ses entraîneurs. Après chaque match à domicile du Tricolore, Galchenyuk va rejoindre son père hors du vestiaire pour échanger sur ses performances. Témoins réguliers de ces rencontres, les journalistes ont pu voir le jeune joueur être semoncé à plusieurs reprises par son père qui a fait carrière au hockey et dont le seul emploi aujourd’hui est de «parrainer» son fils. Au fil des dernières saisons, des joueurs dont je tairai volontairement les noms, ont souligné que Galchenyuk consultait son téléphone cellulaire lors des entractes pour y lire les observations et directives envoyées par son père lors des périodes.

Un non-sens complet

Vous pouvez lire la chronique complète de François Gagnon ici :

Une valeur pas très élevée

Je suis d’accord avec François Gagnon lorsqu’il dit que c’est un non-sens complet. À la lumière de ceci, admettons que vous êtes un directeur général d’une autre équipe de la LNH, seriez-vous prêt à vous départir de votre centre numéro 1 en retour d’un joueur aussi énigmatique ? Un joueur qui semble avoir la tête très dure et un problème d’attitude?

C’est cela qui est choquant, c’était illusoire de croire que Marc Bergevin pouvait obtenir un centre numéro un ou encore un premier choix parmi les 10 premiers au total lors du prochain repêchage en retour d’Alex Galchenyuk !

Mon collègue Guillaume Arcand apporte cependant un point intéressant. Il se demande si au lieu de monnayer un joueur sans valeur, Montréal aurait peut-être mieux fait d’essayer de l’encadrer et surtout de lui laisser une vraie chance pour une fois. Parce que n’oublions pas que Tyler Seguin aussi avait une valeur très faible.

C’est un point intéressant. Galchenyuk risque d’exploser c’est sur. Cependant…Max Domi aussi !

Certains diront que l’acquisition de Max Domi ne règle rien, car on a toujours besoin d’un joueur de centre. Par contre obtenir un joueur qui joue toujours la pédale au fond du plancher et qui est capable d’évoluer sur le top 6 en plus d’économiser 1,8 million qu’on peut utiliser pour effectuer une autre transaction et régler le problème cité précédemment est un pas dans la bonne direction.

L’acquisition de Domi demeure donc un bon coup pour le Canadien de Montréal. Il faut juste cesser de croire qu’on pouvait obtenir la lune en retour d’Alex Galchenyuk. C’était loin d’être le cas !

Crédit photo : TVA Sports

Mots clés: ,

Une réponse “Les partisans du Canadien voyaient-ils Alex Galchenyuk trop gros ?”

  1. yvon
    17 juin 2018 à 8:28

    Excusez mais pourquoi ne pas donner une chance au num 27 lui qui voulait tellement evoluer au centre. Parfois il faut savoir bien poser ses pions. Il manque d ardeur oui. Mais son ambition de vouloir jouer au centre pourer faire le declic pour qu il menage son jeu defensif.
    Le problème c est que a titre de rappel: les canadiens est devenu une equipe de 5pieds 10 ( shaw, lehkonen, hudon, byron, gallager, mete), domi maitenan et si on ajoute un quinn hughes ou un jack wises on est dans le pétrin.
    Bergevin est entrein de détruire cette equipe la bientot on jouera en afrique pour nous autres..