Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Ty Dellandrea: un espoir négligé au prochain repêchage dû à un club médiocre


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Les Firebirds de Flint dans la OHL ont connu une mauvaise saison, eux qui ont terminé la plus récente campagne avec 45 points en 68 matchs. Ce fut la 2e pire récolte de la ligue de l’Ontario. Cela n’a toutefois pas empêché un attaquant de connaître une bonne année alors qu’il vivait son année de repêchage. Ce joueur est Ty Dellandrea.

Repêché au 5e rang au total par les Firebirds lors de l’encan annuel 2016 de la OHL, Dellandrea a connu, cette année, une assez bonne saison si on en considère les circonstances. Dellandrea évoluait avec l’une des pires équipes de la OHL cette année, ce qui ne l’a pas aidé à se faire un nom.

Alors qu’il a été l’auteur à 17 ans, de 59 points en 67 matchs, il aurait pu en faire encore plus s’il avait été mieux entouré qu’il ne l’était. Ses 59 points lui ont permis de terminer au 2e rang des pointeurs des Firebirds. S’il n’a pas pu se démarquer convenablement avec la qualité de son club, l’attaquant natif de Toronto a eu l’occasion de démontrer son savoir-faire lors des différents championnats internationaux. Le numéro 53 des Firebirds a eu l’occasion de redorer sa feuille de route lors de 3 reprises sur la scène internationale.

Il a eu la chance de représenter son pays une fois lors du championnat du monde des moins de 17 ans et 2 fois lors du championnat mondial junior U18. Lors de sa première apparition au CMJ U18, en avril 2017, l’attaquant de 6″1′ n’avait que 16 ans et ça s’est vu sur la feuille de pointage, alors qu’il n’a récolté aucun point. Toutefois, cette participation au CMJ U18 à 16 ans lui aura apporté l’expérience nécessaire pour qu’un an plus tard, en avril 2018, Dellandrea connaisse un bon tournoi, lui qui a été l’auteur de 5 points en autant de matchs.

Bien que la qualité de l’équipe où il évoluait a eu beaucoup d’influence sur son rendement cette saison, il reste que Dellandrea est un joueur qui possède de bonnes qualités, par exemple, il est très bon en jeu de transition et en entrée de zone. Il est explosif et possède aussi une excellente éthique de travail. Celui qui a joué pour les Wolves de Central Ontario au niveau Midget est un joueur combatif et très solide sur le long des bandes.

Il gagne aussi la plupart de ses batailles à un contre un. Dellandrea est capable de manœuvrer et de faire des jeux lorsqu’il manque d’espace et lorsqu’il se retrouve un contre un avec un adversaire, il est capable de le déjouer de manière assez spectaculaire.

L’attaquant des Firesbirds pourrait très bien être appelé dans le top 31, mais la qualité du repêchage pénalise des joueurs comme Dellandrea et empêche beaucoup de talents de monter sur le podium dans le top 31. Parmi les 60 meilleurs espoirs, il pourrait facilement en avoir 50 qui trouverait preneur lors du premier tour si leur année de repêchage était lors d’une moins bonne année.

Alors qu’il vient de connaître une bonne année, Dellandrea devrait encore progresser au même rythme que son équipe dans les prochaines années. La question qui se pose est de savoir s’il va jouer au centre ou à l’aile dans la LNH, mais une chose dont je ne doute pas est qu’il risque d’endosser un uniforme d’une équipe de la LNH d’ici quelques années.

CP: The Hockey Writers

Du même auteur:

Gabriel Fortier: un des nombreux Québécois talentueux du prochain repêchage

Jay O’Brien: une énigme à la Casey Mittlestadt

Mots clés: , , ,