Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Jay O’Brien: une énigme à la Casey Mittlestadt


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Alors que la plupart des espoirs Américains de 18 ans (aussi appelé « late ») passent leur année de repêchage dans la USHL, la meilleure ligue junior au pays, ou dans la NCAA, Jay O’Brien, un joueur « late », est en train de vivre l’année la plus importante de sa jeune carrière dans la USHS.

Qu’est-ce que la USHS? C’est une ligue réservée aux joueurs qui étudient dans des « High School », aussi appelée en bon français des écoles secondaires. La USHS comprend des joueurs âgés entre 14 et 18 ans, et O’Brien, 18 ans, était l’un des plus vieux joueurs de tout le circuit. Cette année, l’attaquant a été l’auteur de 80 points en 30 matchs dans la ligue High School.

C’est vrai, sa saison incroyable peut paraître biaisée considérant le fait qu’il jouait dans un calibre pas très relevé et qu’il était l’un des joueurs les plus âgés du circuit. Toutefois, je ne crois pas non plus que l’attaquant natif de Hingham, au Massachusetts, aurait mal paru s’il avait joué dans un calibre supérieur. Vu qu’il évoluait dans un circuit plus facile à dominer, il n’avait qu’un devoir et c’était de dominer la ligue. Ce devoir, il l’a accompli avec brio.

C’est vrai, il n’a plus rien à apprendre au niveau de la USHS, mais il reste qu’un certain Casey Mittlestadt avait été très dominant dans la USHS l’an dernier, lui qui a récolté une récolte assez similaire à O’Brien cette année alors que l’an dernier, Mittlestadt avait le même âge qu’a actuellement O’Brien. Cette année, Mittlestadt est rentré dans la NCAA, et malgré le fait qu’il jouait dans un calibre inférieur l’année précédente, la transition dans la NCAA s’est très bien faite dans son cas.

Aussi, le fait que le joueur de centre de 6’0″ jouait dans une ligue plus « facile » n’enlève rien à ses qualités de joueur et le fait que c’est un joueur responsable dans les deux sens de la patinoire et qu’il soit capable de contourner facilement les joueurs adverses avec la rondelle. Le numéro 9 de la Thayer Academy est un joueur qui est partout sur la patinoire, qui se bat pour la rondelle, qui est agile et qui possède un certain lot d’habiletés. Il est aussi très bon en entrée de zone.

Alors que c’est un joueur qui veut avoir la rondelle, O’Brien est un joueur qui met beaucoup de pression sur les défensives, qui applique de l’échec-avant, qui crée un lot de revirements en sa faveur et qui récupère beaucoup de rondelles libres. Lorsqu’il voit qu’il ne peut pas converger vers le filet, il remet la rondelle à un coéquipier. N’ayant jamais participé à un championnat international, il pourrait peut-être enfin faire son entrée sur la scène internationale alors qu’il pourrait représenter les États-Unis lors du prochain championnat mondial junior. Normalement, O’Brien devrait rejoindre les rangs de Providence College dans la NCAA la saison prochaine, mais ses plans pourraient changer.

Repêché au 2e rang au total lors du repêchage des joueurs américains de la LHJMQ par les Cataractes de Shawinigan, on pourrait le voir évoluer dans le circuit Courteau lors de la prochaine saison si les Cataractes réussissent à le convaincre de venir joindre leur formation. Considérant que son entente avec Providence College entre en vigueur dès la saison prochaine, la formation de la Cité de l’Énergie a peu de temps pour convaincre l’attaquant américain de rompre son entente dans la NCAA afin de venir faire le saut dans la LHJMQ.

Toutefois, il y a quelques avantages pour lui de venir jouer au sein de la troupe de Daniel Renaud. C’est vrai, les Cataractes sont présentement en reconstruction, mais O’Brien va peut-être donner le coup de main nécessaire pour que la formation jaune et bleu marin ait droit à une 2e année de reconstruction qui va mieux se passer que la première.

Aussi, si jamais les Cataractes devaient décider de liquider leurs meilleurs éléments lors de la période d’échange au mois de décembre, il va être échangé dans un club qui va aspirer aux grands honneurs dans la LHJMQ. Peu importe où il aboutira après les fêtes, il aura la chance de jouer pour une équipe qui aura une chance d’accéder à la Coupe Memorial. Jouer dans la LHJMQ lui permettrait de signer un contrat de la LNH et d’accéder à la Ligue américaine plus rapidement.

Alors qu’il était très peu connu en début d’année, O’Brien a fait un énorme pas dans sa progression cette année, lui qui pourrait être appelé au premier tour le 22 juin prochain à Dallas. J’ai hâte de voir comment son développement va se poursuivre et s’il va le poursuivre du côté de la NCAA ou bien dans la LHJMQ.

Crédit photo: USA Today

Du même auteur:

Niklas Nordgren: un attaquant qui a connu sa part de bons moments cette année

Gabriel Fortier: un des nombreux Québécois talentueux du prochain repêchage

Mots clés: , , , ,