Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Marcus Davidsson: une bonne sélection des Sabres


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Étant choisi au 2e tour, 37e au total par les Sabres, ce joueur de centre a fait un pas de géant dans sa progression cette année. Après avoir vu la saison du joueur de centre suédois Marcus Davidsson, on peut dire jusqu’ici que les Sabres ont vu juste en le sélectionnant.

Étant âgé de 19 ans, Davidsson est un joueur « late », ce qui veut dire qu’il est né après le 15 septembre, et à cause de ça, son année de repêchage était en 2017 au lieu d’être en 2016 même s’il est né en 1998. Alors qu’il a été l’auteur de 9 points en 45 matchs dans la SHL, la ligue élite de Suède, l’an dernier à 18 ans, Davidsson a considérablement amélioré sa production cette année dans la SHL à 19 ans, alors qu’il a inscrit 21 points en 39 matchs. Il a même fait plus de points que Lias Andersson, le 7e choix au total du dernier repêchage, qui a le même âge que lui. Cette production représente plus du double que sa production de l’année précédente alors qu’il a pris part à 6 matchs de moins.

Alors qu’il fait face à des joueurs professionnels à l’âge de 19 ans, Davidsson a terminé au 2e rang des pointeurs de la SHL chez les joueurs âgés de moins de 20 ans. Ce pas de géant de la part du joueur de centre suédois lui a permis de décrocher un poste avec l’équipe de la Suède lors du dernier Championnat du monde U20. Cette participation au tournoi lui a permis du même coup de partager, pendant ce moment, un vestiaire avec un autre espoir important des Sabres, Alex Nylander.

Lors du tournoi, le joueur de centre natif de Tyreso en Suède a été l’auteur de 3 points en 7 matchs. Ce n’est pas la plus grosse production, mais aussi, Davidsson n’avait pas énormément de temps de jeu . Il faut noter que l’équipe de la Suède était très talentueuse et que ce ne sont pas tous les joueurs de l’équipe qui ont eu le temps de jeu qu’ils méritaient réellement. J’aimerais rappeler que lors de la saison 2015-16, Davidsson a aussi représenté son pays, et il a inscrit 3 points en 4 matchs. Ce que je veux dire par là, c’est le joueur de centre de 6″0′ n’est pas un joueur absent lors des championnats internationaux, contrairement à ce que sa production pourrait laisser croire.

Avec un Marcus Davidsson qui devrait arriver dans l’alignement d’ci 2 ou 3 ans et ainsi que plusieurs autres jeunes joueurs, les Sabres, qui croupissent dans les bas-fonds de la LNH depuis longtemps, peuvent enfin voir la lumière au bout du tunnel. Avec Jack Eichel comme premier centre, Casey Mittlestadt qui devrait pivoter le 2e centre dans le futur avec les jeunes talents qui arrivent comme Alex Nylander, Marcus Davidsson et plusieurs autres, on risque de voir un vent de renouveau chez les Sabres d’ici peu. Alors que Davidsson peut autant évoluer au centre qu’à l’aile, je n’ai aucune misère à le projeter à gauche d’un trio composé de Casey Mittlestadt et de Sam Reinhart dans le futur.

Un joueur de centre polyvalent

Davidsson est un joueur de centre qui possède toutes sortes de qualités et qui peut autant aider son équipe autant offensivement que défensivement. L’espoir des Sabres est un joueur rapide et qui est très bon pour créer des surnombres. La plupart des jeux qu’il réalise se concrétisent presque tout le temps en buts.

Le choix de 2e tour en 2017 est fiable dans les sorties de zones ainsi que dans les entrées de zone. Celui qui a porté les couleurs de la Suède lors du dernier CMJ U20 est un joueur qui applique beaucoup d’échec-avant et qui créer aussi beaucoup de revirements en sa faveur. Avec sa rapidité, il déborde ses couvreurs et réussit toujours à les battre de vitesse.

Comme je l’ai dit plus tôt, les Sabres ont fait une bonne prise en jetant leur dévolu sur Davidsson. Avec tout cette belle banque d’espoir, en plus des jeunes talents déjà en place, la fin des années noires à Buffalo va arriver sous peu.

Crédit photo: WGR 550

Du même auteur:

Phillip Schultz: un joueur de centre défensif et assez curieux

Aleksi Heponiemi: LE vol du dernier repêchage de la LNH?

Mots clés: , , ,