Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Il faut cesser de sous-estimer l’exploit des Golden Knights !


Daniel Vanier - Fanadiens.com

On a BEAUCOUP parlé des Golden Knights depuis leur victoire contre les Jets de Winnipeg dimanche dernier.

Une participation à la finale des séries éliminatoires lors de leur première saison est un exploit tout simplement phénoménal, tous sports confondus.
On l’a mentionné souvent, alors je ne reviendrai pas là-dessus trop longuement. Je vais plutôt vous parler d’un aspect qui commence sérieusement à me déranger.

Aujourd’hui j’écrivais un texte sur les casinos qui sont maintenant inquiets avec la présence des Knights à la grande finale. Je parcourrai les réseaux sociaux et j’ai vu plusieurs commentaires cherchant à abaisser l’exploit des Golden Knights de Vegas. C’est là ou je m’insurge !

En fait , il y a deux catégories de commentaires ceux qui disent que les Knights sont là à cause des règles trop souples de la dernière expansion et ceux qui disent carrément que c’est arrangé.

Voici quelques exemples des deux catégories :

Des règles d’expansion trop généreuse ?

 

Commençons par la première catégorie, ceux  qui croient que les Golden Knights sont en finale seulement car ils ont profité de conditions trop avantageuses lors du dernier repêchage d’expansion.

«Pitoyable, la Coupe ne vaut plus rien. Washington (expansion 1974) a attendu 44 ans (peut-être plus?) avant de se rendre en finale. Là on va avoir droit à la valse des franchises Nascar, Vegas cette année, Seattle sous peu et Houston après. La NHL est devenue comme Disney et rêve de devenir une princesse. Amenez du cash et on va changer les règles. Durant ce temps, la LNH crache son mépris sur Québec, une vraie terre de hockey, pas un aréna château de Disneyland»

«Les règles entourant l’expansion étaient trop généreuses. Une équipe d’expansion devrait manger son pain noir pendant 5 à 10 ans avant d’être compétitive, pas perdre seulement 3 matchs en 3 rondes de séries. Columbus, San Jose, Minnesota, Ottawa Nashville Floride, Tampa Bay sont tous passés par là et c’est normal.»

«Le seul problème : Seattle, Houston vont exiger les mêmes « avantages » que Vegas…»

Ma réponse :

Bon, débutons par un petit recul dans l’histoire. Revenons en 1998, l’année de l’arrivée des Predators de Nashville dans la LNH. Les règles avaient été changées depuis l’expansion précédente pour les rendre un peu plus souples. Elles étaient alors les suivantes :

Les équipes existantes peuvent protéger 15 joueurs et un gardien ou 10 joueurs et deux gardiens. Les Preds chosiront alors Tomas Vokoun des Canadiens.

En 1999 c’est l’arrivée des Thrahsers d’Atlanta, et en 2000 on voit arriver les Blue Jackets et le Wild du Minnesota. Aucun changement n’est apporté.

En 2017 c’est l’arrivée des Golden Knights et il y a un changement aux règlements. Ce n’était toutefois pas une première dans la LNH ! Les équipes de la LNH ont maintenant deux options :

a) Sept attaquants, trois défenseurs et un gardien

b) Huit patineurs (attaquants/défenseurs) et un gardien

En prenant l’option A , une équipe peut tout de même protéger 5 joueurs de moins que les expansions précédentes.
Donc les règlements étaient effectivement plus souples.Garry Bettman ne voulait pas que la nouvelle venue passe plusieurs saisons dans les bas-fonds du classement comme les expansions précédentes.

Est-ce que cela explique la puissance des Golden Knights? Pas du tout. Regardez la formation de Vegas et dites-moi qui aurait dit que cette équipe allait se retrouver en finale de la Coupe Stanley au début de la saison ? Personne. Malgré des règlements vraiment plus souples, on ne prévoyait pas que Vegas allait former une puissance de la LNH à sa première saison ! Ils avaient une bonne équipe sans plus. Il n’y avait pas de vedettes dans cette formation. Cependant plusieurs joueurs ont connu leur meilleure saison à vie, poussé par un entraineur qui a mis de l’avant le jeu d’équipe. 4 transactions ont aussi vraiment bien tourné pour les Knighst. je vous en avais parlé récemment ici :

Les 4 transactions qui ont fait des Golden Knights une puissance

Le hockey est arrangé ?

Place à la deuxième excuse. D’autres intervenants prônent de leur côté la théorie du complot. Pour eux, Garry Bettman a arrangé le tout :

« Hâte qu’on dévoile que tout cela est scripté.»

«Fixer les games pour Las Vegas. Voilà ce qu’ils ont fait. La LNH a simplement assuré à l’équipe d’expansion qu’elle allait faire des profits. Elle a suivi ce qu’a fait Vegas. Ils ont arrangé des matchs de boxe, maintenant on arrange des matchs de la LNH. Ce sport perd la face rapidement. La LNH = joke.»

« La présence de Vegas en finale est la preuve que le hockey est arrangé.»

« Avec tout achat de $ 500 millions ou plus, recevez en prime un coupon vous donnant droit à la Coupe Stanley à votre première année dans le circuit » – G. Bettman

Ma réponse :
J’ai beaucoup de difficulté à acheter cette théorie que le hockey est arrangé. C’est extrêmement difficile d’arranger un sport d’équipe. Beaucoup plus difficile en tout cas qu’un sport individuel comme la boxe. De plus, imaginez le nombre de personnes qui devraient garder le silence si le hockey était arrangé. Prenons simplement les équipes qui participent aux séries. 16 équipes comprenant 23 joueurs (et même plus en séries) plus tous les entraineurs, coachs, soigneurs, personnel administratif, etc etc…je m’excuse , mais j’ai trop de difficulté à croire à cette théorie.

Les Knights jouent en équipe depuis le début de la saison et tous les joueurs se trouvent dans la bonne chaise. Même Ryan Reaves doit croire qu’il rêve de se retrouver une pièce maîtresse dans ce club. Les joueurs adverses doivent y penser deux fois avant de faire le cave sur la glace.

C’est d’ailleurs ce qui rend maintenant les preneurs aux livres de Vegas et d’ailleurs dans le monde, très nerveux ! J’ai écrit un texte plus tôt sur ce sujet qui m’a inspiré celui-ci. Il me semble que si c’était arrangé, les côtes des paris n’auraient jamais été aussi hautes contre Vegas. Vous pouvez lire le texte en question juste ici :

Si vous l’avez raté : les Golden Knights donnent des sueurs froides aux casinos

En résumé, il faut ce n’est pas les règlements plus souples qui ont fait que les Golden Knights sont présentement en finale. C’est simplement que cette formation a prouvé que lorsqu’on joue en équipe, avec hargne tout peut arriver en série. Le talent ne fait pas toujours foi de tout. Il y a tout de même des joueurs de talent chez les Kngihts. Cela va de soi. Cependant, ces joueurs n’avaient pas eu la pleine confiance de leurs entraineurs précédents, alors que c’est le cas sous le règne de Gerard Gallant.

Bref c’est une belle histoire qui se déroule sous nos yeux. Un fait d’armes extraordinaire. Non, on ne risque pas de revoir une formation d’expansion à la finale de la coupe Stanley de sitôt ! Arrêtons d’essayer d’y voir de la tricherie. Évitons d’essayer de la minimiser et disons simplement bravo aux Golden Knights de Vegas pour le merveilleux travail accompli!

Crédit photo : reviewjournal.com

Mots clés: