Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

L’année de grandes décisions pour certains joueurs du CH


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Nous le savons tous, Marc Bergevin a beaucoup de travail qui l’attend !

Il aura des décisions à prendre avec certains joueurs. Notamment, il sera intéressant de voir quelles seront les décisions que le directeur général du Canadien de Montréal va prendre avec les joueurs qui devront passer par le ballottage lorsqu’ils seront retournés au Rocket de Laval.

Andrew Zadarnowski du blogue anglophone Eyes on the prize a fait une excellente étude détaillée aujourd’hui de la situation. Je vous en fais ici une traduction, en ajoutant quelques réflexions personnelles !

Le fonctionnement du ballotage
Tout d’abords, rappelons le fonctionnement du ballottage. Un joueur a 5 années d’exemption du ballottage en signant son contrat d’entrée(entry-level contract ) à l’âge de 18 ans, ou 4 ans d’exemption s’il le signe à 19 ans, ou encore 160 matchs disputés dans la LNH. L’option qui se produit le plus rapidement est celle qui prévaut. La majorité des joueurs voient leur contrat de la LNH s’étirer à 18 ou 19 ans, alors qu’ils complètent leur carrière junior. Cela retarde le début de leur contrat d’entrées. .Il ya des exceptions parfois, mais c’est la procédure généralement

Les joueurs non repêchés âgés de 20 à 23 ans ont aussi 3 années d’exemption au ballotage à condition de signer un contrat d’entrée dans la LNH. La durée de celui-ci peut varier. Pour les joueurs de 20 à 23 ans, s’ils signent un contrat d’entrée de 2 ou 3 ans ils auront 3 années d’exemption au ballotage. Un joueur de 24 qui signe un contrat d’entrée d’un an aura 2 années d’exemption.Un joueur de 25 ans et plus, n’aura pas de contrat d’entrée à signer et aura une année d’exemption.

Ce long préambule terminé, qu’en est-il des joueurs du CH ?

Quels joueurs devront passer par le ballottage, avant d’être retourné au Rocket de Laval?

Avec ces informations maintenant en main, on peut donc déjà confirmer que des joueurs comme Byron Froese, Matt Taormina, et Nicolas Deslauriers, les agents libres avec restrictions Kerby Rychel, Rinat Valiev (s’il ne quitte pas pour la KHL !), Jacob de la Rose, et Daniel Carr, et les agents libres sans restrictions, Adam Cracknell et Chris Terry, doivent tous passer par le ballotage avant d’être assigné au Rocket de Laval. (Avec un nouveau contrat auparavant.)

Il serait donc intéressant de voir les décisions du Canadien avec ces joueurs.

La tâche du Canadien se complique encore plus, puisque certains prospects qui frappent à la porte ne peuvent plus être retournés au Rocket sans passer préalablement par le ballottage. Voici quelques cas intéressant :

Michael McCarron

Le géant du Canadien a signé son contrat d’entrée à 18 ans, mais le contrat s’est étiré sur quelques saisons pendant qu’il continuait sa carrière junior. Il a fait ses débuts chez les pros à l’âge de 20 ans ce qui veut donc dire que peu importe s’il évolue dans la LNH ou la LAH la saison prochaine, il aura joué ses 3 années d’exemption qui ont débuté en 2015-16 dans son cas.

McCarron a joué 3 saisons chez les pros, complétant ainsi son contrat d’entrée. Bien qu’il a joué seulement 70 parties dans la LNH jusqu’ici, il sera éligible au ballottage la saison prochaine, puisqu’il a signé son contrat d’entrée il y a 5 ans.

Statut contractuel en 2018-19 : Agent libre avec restrictions.

Jeremy Grégoire

Le joueur de centre a eu une bonne première saison avec Laval en 2017-2018, mais il n’a pas encore eu la chance de goûter à la LNH. Il a signé son contrat d’entrée à 19 ans, un an après McCarron. Il a maintenant joué les 3 années de son contrat, ce qui coïncide avec sa 4e année d’exemption. Il sera donc éligible au ballottage la saison prochaine.

Statut contractuel en 2018-19 : Agent libre avec restrictions.


Brett Lernout

Le cas de Brett Lernout est complexe.
Le défenseur a signé son contrat d’entrée dans la LNH à l’âge de 19 ans, en décembre 2014, mais parce qu’il est, ce qu’on appelle un joueur ‘late birthday’ ( tous ceux qui sont nés entre le 15 septembre et le 31 décembre)par la LNH, sa signature est considérée comme s’il l’avait fait à 18 ans, ce qui lui donne ses 5 années d’exemption au ballottage .

Il a fait ses débuts professionnels avec les IceCaps de St. John’s en 2015-16. Son contrat n’a pas débuté immédiatement, car il n’a pas joué ses 10 parties dans la LNH, évitant ainsi au Canadien de brûler une année de contrat supplémentaire sur son contrat d’entrée.
Le tout mis ensemble Même si Lernout a eu une saison supplémentaire sur son contrat d’entrée à cause de sa date d’anniversaire, son exemption a expiré après 5 années et il est éligible au ballottage en 2018-2019.

Statut contractuel en 2018-19: Contrat d’entrée dans la LNH.

Nikita Scherbak

Tout comme Lernout, Nikita Scherbak est aussi considéré un joueur ‘late birthday’. Donc, même s’il a déjà complété 3 saisons chez les pros, il lui reste une saison ;à son contrat d’entrée. Cependant, Scherbak devra passer par le ballottage s’il est retourné au Rocket. Une situation que lenCanadien va sûrement vouloir éviter.

Statut contractuel en 2018-19: Contrat d’entrée dans la LNH.

Les gardiens :


Charlie Lindgren

Lindgren a terminé une année de son contrat d’entrée de 2 ans qu’il avait signé à l’âge de 22 ans en jouant un seul match à la fin de la saison 2015-16. Les gardiens qui sont assignés à l’âge de 22 ans ont 4 années d’exemption au ballotage. Ce qui est différent des règlements pour les joueurs.

Alors, même si Charlie Lindgren va débuter sa 3e année chez les pros, il va demeurer exempté du passage au ballotage, ce qui est une bonne nouvelle !

Statut contractuel en 2018-19 : Prolongé.

Zachary Fucale

Avec les règlements différents pour les gardiens, c’est six ans après avoir signé son contrat d’entrée à l’âge de 18 ans au lieu de 5 chez les joueurs,nZach Fucale a maintenant complétée sa 3e année de son contrat d’entrée. Il y a déjà 5 ans qu’il a signé ce contrat, il lui reste donc une année d’exemption au ballotage. Voici donc une autre bonne nouvelle !

Statut contractuel en 2018-19 : Agent libre avec restrictions.

En résumé, il serait donc très surprenant que le Canadien prenne le risque de faire jouer un joueur tel que Nikita Scherbak avec le Rocket la saison prochaine. Le russe devrait donc débuter la saison à Montréal pour ne pas risquer de le perdre au ballotage.

L’alignement du Canadien ressemble en ce moment à ceci :

Pacioretty-Drouin-Byron
Galchenyuk-Danault-Gallagher
Lehkonen-A.Shaw-Hudon
Deslauriers-De La Rose-Froese

Phillip Danault est sans contrat en ce moment, mais ce n’est qu’une question de temps avant qu’il signe une prolongation de contrat avec le Tricolore.

Les réservistes Logan Shaw- Ales Hemsky deviennent agents libres et ne devraient pas être de retour.

Il faut aussi tenir compte que Nikita Scherbak ne doit pas être utilisé sur un 4e trio pour être efficace. Il faut donc lui créer une place sur un des 3 premiers trios.

Que va faire le Canadien avec les Nikita Scherbak ,Kerby Rychel, Michael McCarron, Jacob de la Rose, Chris Terry, Brett Lernout et Daniel Carr ?

Si le Canadien décide d’en garder certains à Montréal, il devra faire de la place dans son alignement de 23 joueurs. Il faut donc s’attendre à ce que Marc Bergevin procède à une transaction.

En fait, il n’a pas vraiment le choix !

Qui va partir? C’est ce qu’on devrait savoir sous peu !

Source : Andrew Zadarnowski : A complete guide to the Canadiens’ waiver requirements for the 2018-19 season, blogue Eyes on the prize

Crédit photo : NHL.com

Mots clés: ,