Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

John Moore: un défenseur efficace et négligé


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Bien que je connaissais déjà ce défenseur, je l’ai littéralement découvert après avoir vu quelques-uns de ses matchs cette année, et j’ai du même coup réalisé que je n’en connaissais pas assez sur lui. Ce défenseur est John Moore.

Alors qu’il a passé ses 5 premières années professionnelles dans 3 organisations différentes, les Blue Jackets, les Rangers et les Coyotes, Moore s’est finalement établi avec les Devils. C’est dans cette équipe qu’il semble enfin avoir fait sa niche dans la LNH. Lors de ses deux premières saisons au New Jersey, il a dû composer avec le fait qu’il jouait dans une équipe qui a raté les séries, ce qui n’a pas aidé vraiment à faire augmenter sa valeur après des amateurs et des analystes.

Reconnu pour être un défenseur physique et presque unidimensionnel, le défenseur de 27 ans a réussi, sous la direction de l’entraîneur-chef des Devils John Hynes, à devenir un défenseur un peu plus polyvalent et meilleur offensivement. Choix de premier tour, 21e au total par les Blue Jackets en 2009, Moore a longtemps été considéré depuis comme une déception. Toutefois, lors de son actuel séjour avec les Devils, on semble reconnaître le John Moore que les Blue Jackets ont repêché lors du premier tour en 2009.

Malgré que l’ancien des Rangers, des Coyotes et des Blue Jackets n’ait jamais produit plus de 22 points au cours d’une saison dans sa carrière, le défenseur de 6″3′ a réussi à non seulement à s’établir comme un défenseur top 4, mais aussi à démonter de belles choses autant offensivement que défensivement. Le défenseur natif de Winnetka s’est beaucoup amélioré au cours des dernières saisons, mais il a aussi contribué à rendre la défensive des Devils plus solide.

On ne peut pas vraiment dire que le chemin le Moore vers la LNH a été difficile, entre autres car il a été repêché au premier tour et qu’il a eu l’étiquette de « top prospect » à cause de cela. Toutefois, je crois que cette étiquette lui a mis beaucoup de pression, ce qui a nui à son développent, et avec les embûches qu’il a traversées et le travail qu’il a accompli dans les dernières années pour devenir un vrai défenseur d’impact, dire qu’il n’est pas un joueur persévérant est se mentir à soi-même.

Il faut savoir que Moore a souvent été jumelé sur la même paire que Sami Vatanen et Damon Severson, deux défenseurs à caractère offensif, afin qu’il corrige les erreurs des deux défenseurs . Aussi, avec Andy Greene qui se fait vieillissant et qui devrait prendre sa retraite dans quelques années, Moore va être l’un des mentors pour les jeunes défenseurs des Devils comme Will Butcher, s’il décide de poursuivre son aventure avec les Devils dans les prochaines années évidemment.

John Moore est un défenseur qui n’hésite pas à jouer physique lorsque ça compte. Il est fiable défensivement et il relance bien le jeu. Le numéro 2 des Devils possède un bon tir et il relance bien le jeu. Étant une source fiable en défensive, il fait toujours le jeu le plus efficace et il garde le jeu simple. Ce qui m’impressionne le plus chez lui, c’ est les très bons jeux qu’il peut faire avec la rondelle.

Alors qu’il a travaillé fort au cours des dernières années, les effortsde Moore commencent peu à peu à porter fruit. Non, ce n’est pas un défenseur qui fait partie de l’élite de la LNH, mais il reste un défenseur efficace qui peut donner un coup de main à n’importe quelle défensive de la LNH.

Crédit photo: All about the jersey

Du même auteur:

Oliver Wahlstrom: le prochain Joe Pavelski

Nikita Alexandrov : l’un des joueurs européens les plus sous-estimés de la LHJMQ et la LCH

Mots clés: , , , , , , ,