Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Sylvain Lefebvre DOIT partir!


Sandrine Gendron - Fanadiens.com

Après une saison désastreuse de A à Z chez le Canadiens de Montréal, il faut absolument du changement, que ce soit du niveau des joueurs, du personnels d’entraîneurs ou même à la direction.

Selon moi, là où il faut absolument du changement, c’est à la base de l’organisation. C’est à dire chez le Rocket de Laval, là où les jeunes joueurs doivent être développés. Je ne doute pas une seule seconde que l’entraîneur-chef, Sylvain Lefebvre soit une bonne personne, mais à mon avis, il a fait son temps et il doit partir. Ce sera pour le bien de l’équipe, mais aussi pour son propre bien!

Sylvain Lefebvre a complété hier soir à Toronto, sa 6ième saison en tant qu’entraîneur-chef du club-école de la Sainte-Flanelle. En 6 saison, il n’aura participé qu’une seule fois aux séries éliminatoires et fut éliminé au tout premier tour, c’était en 2016-2017. En fait, il vient de conclure la pire campagne de sa carrière d’entraîneur, alors que le Rocket de Laval n’a eu qu’un pourcentage de victoire de 0,382.

Bien sûr, le Rocket ne l’a pas eu facile avec tous les rappels effectués par le CH, ils ont dû compter sur pas moins de 51 joueurs différents au cours de la saison. Plusieurs joueurs ayant débuté la saison avec le Rocket ont réussit à faire leurs classes avec le grand club, mais là n’est pas la question, Lefebvre n’est ni le premier ni le dernier à être placé dans une telle situation.

Les blessures et les rappels font partis de la réalité de la Ligue Américaine et un bon entraîneur doit savoir guider ses troupes vers la victoire, peu importe les circonstances dans lesquelles ils sont placées.

On est pas obligé d’être complètement en accord, mais quand Marc Bergevin avait jadis dit qu’une équipe se bâtit par le repêchage, il n’a pas tout à fait tord. Il y a évidemment plusieurs autres facteurs qui entrent en jeu, mais c’est de là que tout commence réellement!

Cette année, le Tricolore aura la chance de repêcher un très grand nombre de joueurs et la cuvée 2018 du repêchage de la LNH s’avère très talentueuse. Ces nombreux jeunes auront besoin d’être bien entouré pour pouvoir se développer à leur plein potentiel, et c’est pourquoi je verrais d’un très bon œil l’arrivé de Dominique Ducharme et/ou de Joël Bouchard en tant qu’entraîneur du Rocket de Laval!

Mais, il reste à voir si Marc Bergevin et Geoff Molson sont réellement près à effectuer des changements. Sylvain Lefebvre n’est clairement pas satisfait du rendement du Rocket de Laval cette saison, mais il a réitéré à maintes reprises qu’il souhaite demeurer dans l’organisation du CH. C’était aujourd’hui la bilan de fin de saison du Rocket et Anthony Marcotte qui travaille en tant que commentateur pour le Rocket nous a partagé ses commentaires, que vous pourrez voir juste ci-dessous.

 

Puisque chez le CH il semble primordiale que l’entraîneur-chef puisse parler français, on serait très bien servi par l’un ou l’autre.

Dominique Ducharme est entraîneur-chef dans la LHJMQ depuis la saison 2011-2012, et il est depuis maintenant 2 saisons entraîneur-chef ET directeur général des Voltigeurs de Drummondville. Cela fait aussi 2 ans qu’il est l’entraîneur-chef de l’équipe canadienne des moins de 20 ans au Championnat Mondial Junior.

Tant qu’à lui, Joël Bouchard est dans la LHJMQ en tant qu’entraîneur et/ou directeur général depuis la saison 2008-2009. Ça fait 7 saisons qu’il agit à titre de directeur-général de l’Armada-Blainville Boisbriand, cela fait 4 ans qu’il est aussi leur entraîneur-chef et il est depuis cette saison aussi le président de l’organisation.

Bref, ce sont deux hommes de hockey qui pourrait apporter énormément à l’organisation du CH, qui pourrait en voir les bénéfices dès la saison prochaine!

Et vous, croyez-vous que Sylvain Lefebvre a fait son temps dans l’organisation du CH? Qui aimeriez-vous voir le remplacer?

Crédit photo: Stu Cowan (Twitter)

Mots clés: , , , , , , ,

Une réponse “Sylvain Lefebvre DOIT partir!”

  1. Gilbert Rochon
    15 avril 2018 à 2:56

    On peut critiquer tsnt que l’on veut Sylvain Lefebvre sur les déboires du club femecdu CH depuis 6 ans mais force est d’admettre qu’il n’a pas eu les éléments nécessaires tant à développer qu’à faire gagner sonn équipe.

    Cependant il,s’est installé un climat défaitiste dans cette équipe depuis des lunes et le CH se doit de donner un coup de bar afin den chsnger le climat et malheureusement tant pour Lefebvre que tous les autres c’est le temps de passe à l’action et y faire un très grand ménage printanier.