Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Oliver Wahlstrom: le prochain Joe Pavelski


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Depuis déjà quelques années, on mettait beaucoup d’espoirs sur un jeune attaquant américain qui est admissible au prochain encan de la LNH. Cette année, ce joueur n’a fait que prouver les attentes qu’on avait envers lui, et ce joueur est Oliver Wahlstrom.

Pourquoi je compare Wahlstrom à Joe Pavelski? C’est simple, les deux sont Américains, les 2 peuvent autant jouer au centre qu’à l’aile et je suis prêt à parier que dans le futur, Walhstrom sera un joueur de la trempe à Pavelski durant ses meilleurs années. Ayant terminé 2ème au chapitre des pointeurs du programme de développement américain des moins de 17 et 18 ans derrière Jack Hughes avec un grand total de 83 points en 54 matchs, l’attaquant américain n’a fait que prouver sa vraie valeur.

Il a aussi inscrit un excellent total de 45 points en 26 matchs cette année dans la USHL, la meilleure ligue junior aux États-Unis. En fait, que ce soit dans la ligue Bantam lors du début de son adolescence, dans la ligue High School (USHS) ou bien dans le junior américain et dans le programme de développement américain, le natif de Yarmouth a toujours su faire sa marque et faire entendre parler de lui pour les bonnes raisons. En passant, ses droits dans la LHJMQ appartiennent aux Screaming Eagles. J’adorais voir la formation néo-écossaise convaincre l’Américain de jouer dans la LHJMQ, mais les chances que ça arrive sont faibles.

Le Championnat du monde des moins de 18 ans commence le 19 avril prochain et Wahlstrom y sera pour représenter les États-Unis. J’ai très hâte de voir comment il va se comporter lors de ce tournoi et s’il va être capable de maintenir la même cadence qu’il a maintenu en saison. C’est sa 2ème participation au tournoi international des moins de 18 ans, et l’an passée, lors de sa première fois, il a réussi à inscrire 5 points en 7 matchs pour aider les États-Unis à gagner l’or. Réussira-t-il cette année à mener les États-Unis vers une 2ème médaille d’or de suite?

S’il parvient à mener les États-Unis vers une 2ème médaille d’or en autant d’années, il augmentera sérieusement sa cote auprès des recruteurs. Parfois, une excellente performance d’un joueur en particulier lors de ce tournoi peut parfois le faire grimper de 10 échelons lors du repêchage. On n’a qu’à penser à Miro Heiskanen. Sachant que Quinn Hughes et Brad Tkatchuk, 2 joueurs « late », ne sont plus en âge de jouer au U18, Wahlstrom sera l’une des pièces, si ce n’est pas la pièce la plus importante pour les États-Unis lors de ce tournoi. Parlant de championnats internationaux, on risque de le voir souvent dans ce genre de tournois dans les années qui viendront. Sachant que Joel Farabee ainsi que Jack Hughes seront aussi au U18, j’adorais voir ces 2 attaquants être réunis avec Wahlstrom. Si les 3 sont réunis ensembles, ils pourraient faire beaucoup de flammèches.

Walhstrom est un attaquant rapide et qui se sert de cette rapidité pour être premier sur les rondelles libres. Il possède un excellent tir et il peut marquer de partout. Ce que j’aime beaucoup chez lui est le mouvement gauche-droit qu’il fait avec la rondelle. Étant un joueur polyvalent, Wahlstrom peut jouer autant au centre qu’à l’aile, et ce, sans que ça ne lui pose de problèmes.

Pour effectuer son tir, l’attaquant américain aime utiliser le défenseur adverse comme écran, un peu comme Alex Ovechkin le fait. Wahlstrom possède une paire de main assez bonne et il peut même parfois sortir un lapin de son chapeau. Wahlstrom n’est pas le joueur le plus spectaculaire, mais il est une vrai menace chaque fois qu’il touche à la rondelle et il est toujours bien placé pour recevoir la rondelle et marquer. En résumé, c’est un marqueur naturel.

Étant classé entre le 10ème et le 15ème échelon dans la plupart des listes pré-repêchages, Wahlstrom a rapidement gravit les échelons pour être classé dans le top 10. Peu importe s’il sortira dans le top 10 ou non, je suis convaincu qu’il peut devenir un joueur de la trempe à Joe Pavelski ou Jeff Carter.

Crédit photo: The Draft Analyst

Du même auteur:

Alex Parent: un jeune attaquant talentueux et très sous-estimé

Antoine Lyonnais : sur les traces de Jimmy Lemay

Mots clés: , , , , , , ,