Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Olivier Crête-Belzile: un des jeunes défenseurs prometteurs dans la LHJMQ



Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Bien qu’on en parle pas beaucoup, un jeune défenseur de la LHJMQ est en train de gravir peu à peu les échelons et progresse bien afin de devenir un vrai défenseur d’impact au sein du circuit Courteau. Ce défenseur est Olivier Crête-Belzile, qui évolue présentement pour le Phoenix de Sherbrooke.

Son nom vous dit sûrement quelque chose et si c’est le cas, c’est probablement parce que son frère, Antoine Crête-Belzile, en est à sa 3e année dans la LHJMQ et du même coup, avec l’Armada. À seulement 17 ans, Crête-Belzile a déjà un rôle qu’il remplit bien au sein de la brigade défensive de la formation sherbrookoise. L’an passé, alors qu’il en était à sa 2e année dans le Midget AAA, il a été une des pièces importantes qui a permis au Blizzard du Séminaire Saint-François de mettre la main sur la Coupe Jimmy-Ferrari, l’équivalent de la Coupe Stanley dans le Midget AAA québécois.

À l’image de sa 2e année dans la plus haute ligue Midget au Québec, le porte-couleur du Phoenix de Sherbrooke va être l’une des raisons pour laquelle le Phoenix risque d’être une bonne équipe dans 2 ans, et ce, pour la première fois depuis le retour du hockey junior majeur à Sherbrooke en 2012-13. Sa production de 16 points en 67 matchs n’a rien de très impressionnant, mais il faut savoir qu’il est rare de voir des défenseurs de 17 ans dominer sur la feuille de pointage dans la LHJMQ. On peut constater, lorsqu’on le regarde jouer, qu’au-delà de la feuille de pointage, il démontre de très bonnes choses, autant offensivement que défensivement.

Choix de 3e tour du Phoenix lors de la séance annuelle de sélection 2016 dans la LHJMQ, le porte-couleur du Phoenix est arrivé cette année dans le décor de la formation de l’Estrie. Dès ses premiers pas dans la LHJMQ, le frère d’Antoine Crête-Belzile avait un impact significatif sur la défensive du Phoenix. Lui et Alexandre Joncas, un défenseur de 16 ans, ont été jumelés ensemble par Stéphane Julien, entraîneur-chef du Phoenix, et malgré la jeunesse de la paire défensive, les 2 joueurs ont été capables d’être très efficaces ensemble. Considérant que Joncas et Crête-Belzile ont respectivement 16 et 17 ans, ce duo pourrait être un duo prolifique dans le futur s’ils sont toujours placés sur la même paire.

Crête-Belzile a un avenir prometteur dans le circuit Courteau, et je suis confiant qu’avec Stéphane Julien comme entraîneur-chef, il est entre de bonnes mains. Malgré que le pilote de la formation en est seulement à sa 2e saison comme entraîneur-chef, il fait du très bon travail si on considère ce qu’il a fait avec les jeunes défenseurs de la formation sherbrookoise. Il faut savoir que plusieurs joueurs, dont Thomas Grégoire, ont connu leur meilleur moment en carrière sous la gouverne de Stéphane Julien.

Crête-Belzile n’est peut-être pas le défenseur le plus talentueux de la défensive du Phoenix, mais il est l’un des arrières les plus complets, si ce n’est pas le plus complet. Son positionnement défensif est très bon et meilleur que des joueurs plus âgés que lui qui évolue dans la LHJMQ. Défensivement, il est très fiable et hermétique et sépare efficacement le porteur de la rondelle.

Peu importe s’il joue contre les employés de soutiens ou les meilleurs éléments adverses, le défenseur de 6″2′ fait toujours correctement le travail. Je parle beaucoup de son savoir-faire défensivement, mais offensivement, il est aussi impressionnant. Non seulement l’ancien du Blizzard Séminaire Saint-Joseph dans la ligue Midget AAA est un défenseur qui relance très bien le jeu, mais il possède aussi de très bonnes habiletés avec la rondelle. Étant un défenseur très mobile, il est rare de le voir se faire battre de vitesse.

Cette année, c’est une année extrêmement importante pour Crête-Belzile. Il ne sera pas peut-être pas dans les 217 noms retenus, mais je miserais plus sur une invitation à un camp de développement d’une organisation de la LNH. Peu importe s’il reçoit une invitation d’une équipe de la LNH ou non en juin, il va être un défenseur qui aura un impact assez grand avec Sherbrooke, et il va être du même coup l’une des raisons pourquoi les Phoenix risquent de connaître du succès dans le futur.

Crédit photo: Getty image

Du même auteur:

Nando Eggenberger: Nino Niederreiter 2.0?

Blake Coleman: un vrai héros obscur

Mots clés: , , , , ,