Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Autopsie d’une saison désastreuse: le top 6 du CH est-il coupable?


Nathan Bernard - Fanadiens.com

Oh mon Dieu que cette saison fut longue. Je ne saurais vous dire ce qui m’a le plus frustré pendant ces 82 matchs. Par contre, afin de conclure cette campagne désastreuse et d’enfoncer le clou dans le cercueil, je vous propose mon évaluation et un petit bilan de la saison de différents joueurs de la Sainte-Flanelle. Je résumerai aujourd’hui le top 6 de l’équipe. D’autres textes sont prévus afin de noter les attaquants « moins importants », pour la défense et, finalement, pour les gardiens.

Max Pacioretty: 59% – 37 points en 64 matchs

Quand Jonathan Drouin est arrivé, on s’attendait tous à voir le capitaine trouer les filets adverses. Malheureusement, la chimie entre les deux joueurs n’a jamais vu le jour. Ça partait pourtant si bien, les deux attaquants semblaient s’entendre à merveille cet été:
Les deux avaient fait une apparition ensemble au gala Juste pour Rire:

Bref, Pacioretty a grandement déçu. Son intensité est totalement disparue et son instinct de marqueur aussi. Avant, on le voyait souvent devant le but prêt à faire dévier une rondelle ou sauter sur un retour. Cette saison, l’américain se tenait le long des rampes la plupart du temps et attendait un miracle. 17 buts en 64 rencontres ne sont pas suffisants pour le joueur qui domine la colonne des marqueurs, habituellement. Par contre, je tiens à souligner le fait que le numéro 67 ne s’est jamais caché et a toujours fait face aux médias, dans les bons comme dans les mauvais moments. 59% pour l’ailier qui n’a pas su assumer les attentes. Je suis incapable de lui donner la note de passage.

Jonathan Drouin: 65% – 46 points en 77 matchs

J’ai presque de la peine pour ce que Drouin a dû vivre, cette saison. Le jeune arrive de Tampa Bay et vient d’être échangé contre le meilleur espoir de la franchise. Beaucoup trop de partisans le qualifient de sauveur et s’attendent à le voir récolter plus de 60 points au centre. C’était totalement ridicule de voir les attentes des fans envers Jonathan. En plus de ça, la direction s’est entêtée à l’utiliser au centre aux cotés de Pacioretty. Comme je l’ai dit tout à l’heure, la chimie n’y était pas et c’était évident:

Drouin a plutôt performé au centre de Galchenyuk ou Gallagher. Oui, on l’a vu mou et démotivé à quelques reprises cette année, mais ses 46 points et son excellente fin de saison me laissent présager que l’an prochain pourrait être son année. Il semble se gêner de moins en moins sur la glace, et c’est ce qu’il faut pour un joueur de talent. 65% pour le jeune centre géré de façon douteuse.

Alex Galchenyuk: 75% – 51 points en 82 matchs

Mais quelle saison étrange de sa part. Parfois tellement mou et mauvais avec la rondelle, parfois si intense et décisif. Chucky a commencé la saison de la pire des façons. L’ailier ne gagnait aucune bagarre le long des rampes et ne produisait pas. En plus de ça, son jeu défensif était comparable à Ales Hemsky cette saison: totalement absent. Tant bien que l’américain a passé une bonne dizaine de matchs sur le quatrième trio du club. Les partisans le ramassaient solidement sur les réseaux sociaux, et les analystes ne se gênaient pas plus:

Logiquement, il s’est replacé et a fait retourner la veste de plusieurs fans. Le joueur que tout le monde voulait troquer est maintenant devenu un intouchable. 100% des présences qu’il fait sur la glace provoquent quelque chose, depuis un moment. Son mauvais début de campagne baisse sa note, mais s’il avait joué toute la saison comme il l’a fait lors des 40 derniers matchs, il aurait connu la meilleure saison de sa carrière et aurait une note beaucoup plus élevée. 75% pour le deuxième meilleur marqueur du CH.

Brendan Gallagher: 90% – 54 points en 82 matchs

En l’absence de Weber et de Pacioretty, en plus des performances de Price, Gallagher s’est véritablement affirmé comme étant le leader de ce club. Sa fougue, son désir de vaincre et son amour du hockey sont incomparables. Après sa saison plutôt mauvaise, l’an dernier, Gallagher avait des choses à prouver. Et bien mission accomplie pour le marqueur de 31 buts. Si je vous avais dit, en juin dernier, que le petit guerrier marquerait 14 filets de plus que Pacioretty, je ne crois pas que vous m’auriez cru! Des sommets personnels dans plusieurs catégories pour lui, dont les buts et les points. Jamais on ne l’a vu abandonner ou prendre un soir de congé cette saison. C’est pour ces raisons que personne ne fut surpris de le voir remporter la Coupe Molson 2017-2018:

En tout cas, un 90% bien mérité pour Gallagher. Croyez-vous que, si Pacioretty est échangé, le numéro 11 pourrait devenir capitaine du Tricolore?

Paul Byron: 80% – 35 points en 82 matchs

Encore une saison surprenante de la part de Ti-Paul. Marquer 20 buts pour la deuxième saison consécutive est quelque chose dont il peut être très fier! Peu de joueurs du Bleu-Blanc-Rouge l’ont déjà fait:

Son travail défensif et sa rapidité sont précieux au Canadien. Je ne serais pas surpris de voir Byron passé une très grosse majorité de sa carrière à Montréal: il est l’un des favoris de la foule et semble s’éclater ici. Sa polyvalence est sa plus grande force, cependant. On l’a même vu au centre pendant un moment. Pour son travail acharné et son comportement exemplaire, Byron mérite pleinement son 80%.

Phillip Danault: 70% – 25 points en 52 matchs

Même lui n’a pas su réanimer le capitaine, ce qu’il avait fait l’an dernier, aidé de Radulov. Son dévouement et son intensité sont indéniables, mais malheureusement pour le CH, le québécois n’est pas un joueur de premier ou de deuxième trio. Par contre, le voir critiquer ses coéquipiers ouvertement fut plutôt étrange. Il me semble que Danault n’a pas l’air d’une personne qui fait des déclarations du genre. Comme quoi une saison de misère peut faire changer bien des choses. Les blessures l’ont achevé, lui qui n’a pas été capable de se remettre pleinement du lancer de Chara qu’il avait reçu au cou. Une saison qui ne passera pas à l’histoire pour Danault, mais pas mauvaise pour autant; 70%!

Voilà ce qui en est pour mon évaluation du top 6 du Tricolore. Croyez-vous que certains de ces joueurs quitteront l’organisation, cet été?

crédit photo: ici.radio-canada.ca

Mots clés: , , , , , , ,