Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Alexander Edler: le héros obscur des Canucks depuis des années


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Les Canucks ont vécu toutes sortes d’aventures durant les dernières années. Il y a eu des hauts et des bas, des saisons où l’équipe a terminé dans les bas fonds des joueurs qui sont partis ou d’autres qui sont arrivés. Tout ça n’a jamais semblé être une source de préoccupation pour un défenseur qui a passé jusqu’ici toute sa carrière à Vancouver. Ce défenseur est Alex Edler.

Évidemment, lorsqu’on parle du #23 des Canucks, la plupart des amateurs savent de qui il s’agit, mais j’ai parfois l’impression qu’on oublie ce qu’il peut apporter et l’impact réel qu’il possède sur une équipe. Si on a souvent tendance à l’oublier, c’est aussi parce que le défenseur suédois évolue dans une organisation qui a terminé cette année dans les bas- fonds pour une 3e année consécutive. Lors des 3 dernières années, les blessures et le fait qu’il soit dans une équipe faible sont deux facteurs qui ont empêché le défenseur de 6″3′ de se distinguer comme il l’a fait auparavant.

Cette année était la 11e saison complète d’Edler dans la LNH, et toutes ces saisons, il les a passés dans l’uniforme des Canucks. Ce n’est sûrement pas pour rien que le défenseur natif d’Ostersund n’a jamais été impliqué dans une transaction et qu’il a toujours eu la confiance de ses entraîneurs et de ses patrons.

S’il ne se fait pas échanger lors de la saison morte, Edler sera le seul membre de l’édition 2010-11, l’année où les Canucks sont parvenus à se rendre en finale de la Coupe Stanley, encore présent avec la formation de Vancouver. En fait, cette année, Edler n’était pas le seul membre de l’édition 2010-11 à être encore avec les Canucks car il y en avait 2 autres avec lui.

Qui sont-ils? Les frères Sedin, et comme ils ont annoncé qu’ils allaient accrocher leur patin à la fin de la saison, Edler, sera, s’il est de retour avec les Canucks l’an prochain, le dernier et seul membre des Canucks qui a vécu la final en 2011 face aux Bruins encore à Vancouver aujourd’hui. Parlant des frères Sedin, je voulais justement rendre un hommage dans ce texte afin de souligner leurs carrières absolument . Ils ont littéralement marqué l’histoire des Canucks.

Alors qu’il va fêter son 32e anniversaire le 21 avril prochain, il est vrai que les meilleures années de l’ancien porte-couleur des Rockets de Kelowna dans la WHL sont derrière lui, mais il peut encore apporter de fiers services à différentes organisations de la LNH. Étant un leader, un joueur qui est avec les Canucks depuis très longtemps et un joueur qui possède beaucoup de caractère, je ne serai pas surpris de voir Edler prendre la relève d’Henrik Sedin à titre de capitaine l’an prochain.

Edler est un joueur qui s’implique beaucoup offensivement et qui n’hésite pas à se porter à l’attaque. Le défenseur suédois est un joueur qui prend toujours de bonnes décisions et qui garde son calme, peu importe la situation dans lequel il est impliqué. Il bloque beaucoup de tirs et fait des sorties de zone efficaces.

Le numéro 23 des Canucks est un défenseur qui possède de bonnes mains et qui est habile avec la rondelle. Il fait toujours des passes savantes avec le disque et il n’hésite pas à s’aventurer profondément en zone ennemie afin d’appuyer l’attaque. Je mets beaucoup l’accent sur le fait qu’Edler aime appuyer l’attaque et qu’il soit efficace de ce côté parce que la LNH d’aujourd’hui est beaucoup plus axée sur des défenseurs mobiles qui appuient bien l’attaque, en plein ce qu’aime faire le défenseur suédois. En fin de compte, bien qu’il soit dans la trentaine, Edler convient parfaitement au style de défenseur recherché en 2018.

Bien qu’Edler n’est pas un nom qui est inconnu sur la planète hockey, il mérite tout de même beaucoup plus de crédit selon moi. À 31 ans, même si ce n’est plus une jeunesse, il pourra non seulement offrir encore du bon hockey aux Canucks pour encore quelques années, mais il pourra aussi servir de mentor et de modèle aux jeunes défenseurs dans les prochaines années comme il a fait avec Chris Tanev, Troy Stetcher, Nikita Tryakim et Ben Hutton.

Crédit photo: SenShot

Du même auteur:

Alexis Arseneault: l’héritage de Zachary Lauzon

Nando Eggenberger: Nino Niederreiter 2.0?

Mots clés: , , , , , , ,