Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Nando Eggenberger: Nino Niederreiter 2.0?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Bien que la Suisse ne soit pas un pays qui produit autant de joueurs talentueux que la Suède et la Finlande, les Suisses sont aussi capables d’envoyer de très bons joueurs. C’est le cas de l’ailier droit Nando Eggenberger, un espoir du prochain repêchage qui me fait beaucoup penser à Nino Niedereitter.

Pourquoi Eggenberger me fait autant penser à l’attaquant du Wild du Minnesota? C’est simple, ils ont plusieurs points en commun. Les deux sont Suisses, ont un gabarit similaire à 6″2, sont tout les deux des ailiers droits, et en plus, ils sont nés dans la même ville, Chur. Bien qu’Eggenberger peut jouer sur les deux ailes, je le préfère personnellement à l’aile droite. Le fait de jouer à l’aile droite alors qu’il est gaucher lui permet de couper vers le centre et de tirer du côté rapproché. Si je le considère comme un ailier droit, c’est aussi pour la simple et bonne raison qu’il se tient nettement plus souvent du côté droit sur la patinoire.

En passant, Eggenberger est un joueur « late ». Pour vous donner la définition qu’est-ce qu’un joueur « late », c’est qu’Eggenberger est né en 1999, mais contrairement à la plupart des joueurs nés en 1999, son année de repêchage est en 2018 au lieu d’être en 2017. Pourquoi? Car il est né après le 15 septembre, et le fait qu’il soit né après cette date fait en sorte qu’il doit attendre un an de plus pour se faire repêcher.

Avec 5 points en 36 matchs joués, l’attaquant suisse a terminé au 5e rang des pointeurs des joueurs âgés de moins de 20 ans de la NLA, la ligue élite suisse. Ne vous fiez pas à la récolte de point d’Eggenberger, mais bien à la position où il a terminé en termes de production par rapport aux joueurs du même âge que lui. Même s’il n’a pas terminé avec une production hallucinante, il faut considérer que la NLA est la ligue élite suisse et une ligue composée en majorité d’hommes. Il faut aussi savoir que beaucoup d’anciens de la LNH, dont plusieurs qui ont représenté leur pays aux Jeux olympiques, évoluent présentement dans la NLA, ce qui n’aide pas la cause des jeunes joueurs comme Eggenberger. Si son club, le NC Davos, a préféré le garder dans son alignement au lieu de le renvoyer dans le junior suisse, c’est certainement parce que les dirigeants du HC Davos considéraient sûrement qu’il n’avait plus rien à apprendre dans le junior et que malgré sa faible production, son potentiel et son talent pouvaient apporter quelque chose à l’équipe.

Alors qu’il était capitaine de la Suisse lors du dernier Championnat du Monde Junior, j’avoue que l’attaquant natif de Chur en Suisse m’a déçu, ne récoltant aucun point. Toutefois, je tiens aussi à préciser que lors de ce même CMJ, il a démontré de belles choses offensivement, et ce en démontrant son savoir-faire et en créant des occasions de marquer. Je tiens aussi à mentionner que cette année, il n’y a jamais eu un aussi grand manque de talent et de profondeur dans l’équipe junior nationale de la Suisse.

En fait, si on se penche sur ses statistiques, l’attaquant du HC Davos dans la NLA n’a jamais été étincelant. Évidemment, son talent est quelque chose qui va bien bien au-delà de ses chiffres. Pour des raisons ou d’autres, comme les deux raisons que j’ai mentionnées plus haut, ce n’était parfois pas sa faute si sa production n’était pas si élevée.

En ce moment, il est classé comme un espoir qui va sortir dans les environs du 2e tour. Je suis pas mal convaincu que si Eggenberger avait réussi à se démarquer et à sortir un peu plus du lot lors des derniers mois, il aurait pu être vu par certains comme étant un potentiel espoir de premier tour. Pour moi, il est le meilleur Suisse du prochain repêchage. Il est vrai que Philipp Kurachev, qui joue présentement avec les Remparts de Québec dans la LHJMQ, le talonne pour l’obtention du titre du meilleur Suisse du prochain encan. Pour moi, Kurachev dépasse Eggenberger en ce qui concerne les habiletés avec le disque, mais pour le reste, c’est Eggenberger qui a le dessus sur son compatriote suisse. Si vous voulez voir l’article que j’ai écrit sur Kurachev, voici le lien:

Philipp Kurachev: Un joueur bien meilleur que ses statistiques

Eggenberger est un attaquant rapide qui possède une très bonne vitesse d’exécution. Il n’hésite pas à aller vers le filet et il est capable de passer aisément dans la brèche qui se trouve entre le but et le défenseur adverse. En général, il protège bien la rondelle et rien ne le fait reculer. Il possède un bon tir et aime tirer du côté rapproché, chose qu’il peut faire avec le fait qu’il joue à l’aile droite alors qu’il est gaucher.

Bien qu’il ne soit pas un joueur qui a impressionné tout le monde lors de présente saison, Eggenberger reste un espoir de qualité en vue du prochain repêchage. Il ne risque de ne pas être un choix parmi le top 5 comme l’a été Niedereitter, mais Eggenberger risque, selon moi, de connaître une carrière assez similaire à celle que connaît le numéro 22 du Wild du Minnesota.

Crédit photo: Hockey Boost

Du même auteur:

Keith Yandle: un défenseur dont on oublie son réel impact

Blake Coleman: un vrai héros obscur

Mots clés: , , , , , ,