Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Keith Yandle: un défenseur dont on oublie son réel impact


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

J’avais envie d’écrire sur un défenseur efficace et qui connaît actuellement une de ses meilleures saisons offensives depuis un certain temps et dont on oublie l’impact qu’il peut avoir. Ce défenseur est Keith Yandle.

Lors de l’été 2016, les Panthers et Yandle s’étaient entendu sur les termes d’un contrat de 7 ans qui lui allait lui rapporter 6,35 millions de dollars par année. En raison de ce contrat assez lourd pour certains, plusieurs ont douté de l’utilité du défenseur de 31 ans et de ce qu’il pouvait apporter. C’est vrai, ce contrat est pesant, mais Yandle reste une bonne acquisition pour les Panthers et un défenseur qui apporte une très bonne touche offensive.

Bien qu’on n’en parle pas beaucoup, le numéro 3 des Panthers a fait 54 points en 76 matchs au moment d’écrire ces lignes. Cela représente son 2e plus haut total en carrière et sa meilleure saison offensive depuis la saison 2010-11 qui était de 59, et ce, en sachant que la présente saison n’est pas terminée encore.

Il est vrai que le jeune défenseur de 24 ans Michael Matheson, qui est beaucoup plus mobile, le talonne dans la hiérarchie des défenseurs gauchers des Panthers. Il faut cependant savoir que les deux défenseurs préconisent un style de jeu assez différent. Matheson est un défenseur rapide et très habile avec la rondelle, tandis que Yandle est un défenseur moins mobile qui prend beaucoup moins de risque, mais qui préconise un style de jeu intelligent et qui ne cherche pas le jeu spectaculaire, mais le plus efficace possible.

Après 3 saisons dans la ligue de hockey High School aux États-Unis, Yandle voit les Coyotes en faire leur choix de 4e ronde en 2005, et ce, alors que c’était le 2e repêchage où il était admissible. Après avoir vu les Coyotes le repêcher, il se joint aux Wildcats de Moncton dans la LHJMQ à 19 ans. Lors de sa seule et unique saison avec les Wildcats, le défenseur natif de Milton au Massachusetts a justifié le risque que les Coyotes ont pris en le repêchant lors de sa 2e année d’éligibilité, enregistrant 84 points en 66 matchs, affichant du même coup un différentiel de +50. Après cette saison de rêve dans la LHJMQ, Yandle a joué une saison et demie dans la ligue américaine avant de faire enfin sa place dans la LNH.

Reconnu principalement pour ses qualités de passeur en supériorité numérique, il fait toujours d’excellentes passes, et ce, à la meilleure option possible, même si parfois, on pourrait croire le contraire. Chaque fois qu’il est en possession du disque, il contrôle littéralement le jeu. Il relance bien le jeu avec des passes efficaces et des jeux intelligents. Parfois, il transporte lui-même la rondelle jusqu’en zone ennemie.

Tout ce que l’ancien des Wildcats de Moncton fait sur la glace, il le fait bien et il fait toujours des jeux efficaces avec la rondelle. L’ancien des Coyotes et des Rangers aime se porter à l’attaque et ses jeux intelligents et ses passes efficaces rendent nettement la vie plus facile à ses coéquipiers.

Quand je parle des qualités de Yandle pour distribuer la rondelle à ses coéquipiers, je n’apprends rien à personne, mais on oublie toutefois les jeux efficaces qu’il fait et l’impact général qu’il a sur son équipe.
Bien qu’il soit âgé de 31 ans, il est loin d’être rendu au bout du rouleau, et il risque de rendre encore de très bons services aux Panthers, ou à une autre équipe de la LNH, dans les années à venir.

Crédit photo: The Rat Trick

Mots clés: , , , , ,