Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

William Cyr : un très petit défenseur toutefois très efficace


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Depuis des années, on a souvent été plus durs avec certains joueurs à cause de leur petite taille. Dans la LNH et le hockey en général d’aujourd’hui, les joueurs de petit gabarit sont de plus en plus nombreux, et ce, malgré le fait que certains les voient d’un mauvais œil à cause d’ une question de pouce. William Cyr, un très petit défenseur de 5″7′, ne possède peut-être pas le fameux gabarit idéal, mais il reste toutefois un défenseur extrêmement efficace.

Lors de la saison 2014-15, à 15 ans, le jeune Cyr faisait ses premiers pas dans le Midget AAA, et cette année-là, il a terminé la saison avec 26 points en 42 matchs, une production qui l’a placé premier chez les défenseurs de 15 ans du MAAAQ. Lors du repêchage 2015 de la LHJMQ, le natif de LaSalle a été repêché seulement en 4e ronde, 60e au total par les Huskies. Il avait pourtant été le défenseur québécois le plus productif dans les arrières admissibles du repêchage 2015. Est-ce que c’était à cause de sa taille? Peut-être.

À 16 ans, il a dominé tous les défenseurs du Midget AAA québécois avec 37 points en 44 matchs. À 17 ans, le choix de 4e ronde des Huskies en 2015 a fait le grand saut dans la LHJMQ, et lors de sa saison recrue dans le circuit Courteau, il s’est très bien adapté, et ses 10 points en 38 matchs et son différentiel de +8 le démontrent bien. Cette année, à 18 ans, Cyr fait maintenant partie de l’identité des Huskies à la ligne bleue, lui qui a amassé jusqu’ici 29 points en 42 matchs, une production qui le place au 11e rang chez les défenseurs dans la LHJMQ.

Il est très difficile à contourner et à déjouer. Ce que j’aime dans le jeu de Cyr est qu’une fois qu’il a séparé le porteur de la rondelle, il a comme premier réflexe de relancer l’attaque. Il réussit toujours bien à le faire, que ce soit par une bonne première passe ou bien en transportant la rondelle. Le numéro 8 des Huskies n’est pas le plus flamboyant, mais il ne fait presque aucune erreur dans son jeu et il est très fiable dans sa zone.

Il possède un excellent tir du poignet. Lorsqu’il s’en sert en avantage numérique, il est une vraie menace. Il est très habile et il est très bon pour manier le disque.

Le petit défenseur possède un bon flair offensif et une bonne vision du jeu. Sa petite taille fait en sorte qu’il n’a pas une grande portée. Il est capable de compenser ce petit défaut avec sa mobilité et sa rapidité qui le permet de rattraper les attaquants adverses. D’ailleurs, sa vitesse est son arme favorite pour contrer l’adversaire.

Cyr est donc un excellent défenseur qu’on appelle un 2-way dans le jargon du hockey. En territoire adverse, il est très dangereux quand il touche à la rondelle et en territoire défensif, une fois qu’il touche à la rondelle, il excelle à faire une sortie de zone rapide et efficace.

Il sait gagner ses batailles à un contre un et il possède un très bon coup de patin vers l’arrière, ce qui le permet de se déplacer tout en contrant les attaquants adverses.

Sa progression sera extrêmement intéressante à observer dans les prochaines années, car jusqu’ici, Cyr démontre de très belles choses et son développement est loin d’être terminé.

Cyr est un un véritable exemple qui démontre que son gabarit de 5″7′ n’est qu’un chiffre. Bien que certains joueurs ont un gabarit frêle, ils peuvent tout de même réussir à faire leur marque. Des petits joueurs comme Cyr, il va y en avoir de plus en plus, car il faut se rappeler d’une chose: le hockey d’aujourd’hui laisse de plus en plus place à la rapidité et aux petits joueurs aux dépens des joueurs plus lents ayant un style de jeu physique.

Crédit photo: Lafrontière

Du même auteur:

Marc Staal: un défenseur négligé année après année

Samuel Harvey: peut-il imiter Cam Talbot et Anti Raanta?

Blake McLaughlin, un autre espoir qui prend le chemin de la USHS

Mots clés: , ,