Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Samuel Harvey: peut-il imiter Cam Talbot et Anti Raanta?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Pour commencer, à noter que le titre est à prendre avec un grain de sel. Je ne compare pas de manière directe Samuel Harvey aux deux gardiens mentionnés en titre, tout comme je ne peux être sûr à 100% qu’il deviendra un gardien numéro 1 dans la LNH. Par contre, s’il y a bien une chose qu’ont en commun Samuel Harvey, Cam Talbot et Anti Raanta, c’est leur histoire et le chemin qu’ils ont emprunté. Voici pourquoi Harvey a plus de chances qu’on le croit d’imiter les 2 autres portiers nommés ci-dessus.

Voici les statistiques de Harvey au cours de sa carrière dans le junior, mais avant de vous parler de ses chiffres, j’aimerais vous avertir d’une chose. Dans la LHJMQ et le junior majeur canadien en général, il se marque beaucoup plus de buts que dans la LNH, et les gardiens du circuit Courteau ont des statistiques plus basses que la normale. Pour vous donner un exemple, un gardien dans la LHJMQ avec un taux d’efficacité de ,920 se trouve habituellement dans le top 5 des meilleurs gardien de la LHJMQ.

En 2014, Harvey a été un choix de 2ème tour, 39ème au total, des Huskies de Rouyn-Noranda au repêchage Midget de la LHJMQ. À sa première saison dans le circuit Courteau, à 16 ans, il compile un dossier de 13-16-0, une moyenne de buts alloués de 3,59 et un pourcentage d’arrêts de ,870. À 17 ans, le portier des Huskies continue de progresser alors qu’il partage le filet avec Chase Marchand. Cette saison-là, il affiche une fiche assez impressionnante de 25-3-4, et il a conservé une bonne moyenne de buts accordés de 2,74 et un pourcentage d’efficacité meilleur que la saison précédente de ,889.

À 18 ans, Harvey connaît sa première saison comme gardien numéro un dans la LHJMQ et, alors qu’il prend part à 43 matchs cette saison-là, il maintient une fiche très respectable de 26-10-3 en plus de conserver une moyenne de buts accordés de 2,62 et un pourcentage d’arrêt de ,900. Cette année, à 19 ans, Harvey connaît jusqu’ici une saison du tonnerre. En plus de maintenir une très bonne fiche de 11-2-1, il affiche une impressionnante moyenne de buts alloués de 2,32 et un excellent pourcentage d’efficacité de ,924. Ces chiffres impressionnants placent Harvey dans le top 3 des gardiens de la LHJMQ actuellement. L’arrivée du nouvel entraîneur des gardiens, Dany Sabourin, n’est certainement pas étranger à tout ça.

Lors de la Super Série Subway, la LHJMQ, la OHL et la WHL disputent traditionnellement 2 matchs contre la sélection junior de la Russie. Cette année, les 2 gardiens invités pour l’équipe de la LHJMQ étaient Harvey et Evan Fitzpatrick et habituellement, chaque gardien invité dispute chacun un match. Toutefois, cette année, Harvey a réussi à forcer la main à Dominique Ducharme et avoir le départ lors des 2 matchs, le genre de chose qu’on ne voit presque jamais lors de ce fameux tournoi.

En plus de connaître la meilleure saison de sa carrière, Harvey a aussi accompli plein de d’exploits au cours de la campagne en cours. Le gardien natif d’Alma a récemment remporté sa 75ème victoire dans la LHJMQ et ses 75 victoires, qui ont tous été remportées dans l’uniforme des Huskies, lui ont permis de battre le record de la franchise des Huskies en termes de victoires pour un gardien.

Cette année, en plus d’établir un record historique dans son équipe, Harvey a aussi réussi à accomplir d’autres exploits et à garnir son CV auprès des organisations de la LNH qui doivent actuellement avoir un œil sur lui. Lors de la dernière semaine d’octobre, il a reçu le titre du gardien de la semaine de tout la LCH. Non seulement le gardien de 19 ans a réussi à décrocher le titre du meilleur gardien des 60 équipes du junior canadien, Harvey a aussi été élu gardien du mois d’octobre dans la LHJMQ.

Harvey est un gardien très calme peu importe dans quel situation il se trouve. Ses déplacements sont toujours bien exécutés et il n’abandonne jamais sur un tir. Les seuls buts qu’il accorde sont des buts qui sont pratiquement impossible à arrêter et il donne toujours une chance à l’équipe devant lui de gagner. Fait intéressant, Harvey n’a jamais disputé en-dessus de 30 matchs au cours d’une saison dans le circuit Courteau.

Harvey a reçu, au cours de sa carrière, un paquet de commentaires négatifs et de critiques car il ne livrait pas la marchandise et il n’était pas le gardien qu’on attendait à Rouyn-Noranda. Le portier a toujours su répondre de la meilleure des façons à chaque fois qu’on le remettait en question. Malgré tous les commentaires et les critiques à son égard, Harvey n’a jamais lâché et ses efforts ont rapporté. Avec l’arrivée de Dany Sabourin au poste d’entraîneur des gardiens, Harvey a fait taire tous ses détracteurs cette année et est enfin devenu le gardien qu’on attendait depuis si longtemps en Abitibi.

Pourquoi est-ce que je le compare à Cam Talbot et Anti Raanta? En fait, je ne compare pas vraiment leur talent ou leur potentiel, mais bien leurs chemin et leur histoire. Talbot et Raanta n’ont jamais été repêché et en ce moment, les deux portiers sont tout deux gardiens numéro 1 dans la LNH.

Si des gardiens comme Talbot et Raanta ont réussi à atteindre la grande ligue sans passer par le repêchage, en quoi Harvey, qui n’a jamais été repêché non plus, ne serait pas capable d’imiter les 2 autres portiers? Sérieusement, je ne serais aucunement surpris qu’il signe un contrat professionnel d’ici la fin de son stage junior. Je suis même prêt à parier qu’il peut accéder aux rangs professionnels dès l’an prochain, que ce soit dans la ligue américaine ou la ligue de la côte Est.

Donc, en résumé, je crois que, malgré tous les critiques envers Harvey, il peut s’accrocher à son rêve de jouer dans la LNH un jour, et que la meilleur manière d’y croire est de se dire qu’en ce moment, plusieurs gardiens numéro 1 dans la LNH n’ont jamais été repêché et qu’il est toujours possible de créer des petites surprises, surtout quand on est un gardien. Et vous, croyez-vous qu’Harvey pourrait jouer dans la LNH un jour?

Mots clés: , ,