Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Le début de l’ère Drouin signifie-t-il la fin de l’ère Pacioretty ?


Max Tixador - Fanadiens.com

Marc Bergevin a réalisé un coup de maître cet été en allant chercher le joueur québécois le plus talentueux de la LNH en Jonathan Drouin (avec tout mon respect pour Patrice Bergeron). Non seulement il a trouvé une solution aux déboires offensifs de l’équipe, mais il a aussi changé le visage de l’équipe pour plusieurs années en concluant la transaction qui envoyait le prometteur Mikhail Sergachev au Lightining de Tampa Bay. Avec l’arrivée de Drouin, plusieurs questions se posent. Même si le #92 du Tricolore a évolué comme centre à certaines périodes de sa carrière, il a été repêché comme ailier gauche et c’est à cette position qu’il a connu le plus de succès. A-t-il ce qu’il faut pour enlever le poste de AG#1 à Pacioretty? Avec l’émergence d’ailiers gauche prometteurs tels que Nikita Scherbak, Jonathan Drouin et Charles Hudon, quel est l’avenir du capitaine Max Pacioretty avec le Canadien de Montréal? Ce sont des questions auxquelles nous essayerons de trouver des réponses dans ce texte.

Je commence en affirmant que pour moi, Drouin est plus un ailier gauche qu’un centre (chacun a une perception différente donc toutes les opinions sont valables selon moi). Je crois qu’à l’aile, il aura autant d’importance dans l’équipe que William Nylander (Maple Leafs de Toronto) en a pour son équipe et pourrait alimenter à la perfection un centre qui a déjà marqué 30 buts comme Alex Galchenyuk. Donc pour moi, avec ce que j’ai vu l’an passé avec le trio Pacioretty-Galchenyuk-Radulov, c’est évident que la position de Galchenyuk est centre (aussi sa position dans laquelle il s’est fait repêcher). Dans une LNH où la vitesse de la jeunesse domine, il est important pour le CH de ne pas fermer les yeux sur cette nouvelle tendance. Selon cette façon de penser, plusieurs des dernières transactions de Marc Bergevin sont des échecs (Shaw, Weber, Martinsen, Benn) sauf celle de Drouin. Drouin est là nouvelle image du Tricolore. C’est l’idole locale que tout le Québec attendait. C’est le meneur officiel de l’attaque du Canadien. C’est le joueur le plus talentueux depuis des années chez le CH et donc, le joueur de concession de l’organisation.

Est-ce que Drouin à ce qu’il faut pour ravir le poste d’ailier gauche #1 à Max Pacioretty?
J’ai énormément de respect pour les saisons de 30 buts et plus de Max Pacioretty, le fait qu’il ait produit avec des centres moyens et le fait qu’il ait marqué 20% des buts du CH la saison passée. Malgré tout cela,je crois qu’il est temps de regarder au delà de ses buts. C’est un joueur qui n’a pas de bonnes mains, mais qui a un très bon lancer franc. Drouin est rapide, extrêmement talentueux et a une vision irréprochable. Drouin est bâti pour le hockey d’aujourd’hui. Il a sa place avec les joueurs dominants de la LNH d’aujourd’hui. Bref, Drouin a déjà ravi le titre d’icône offensive du Canadien après ses premiers coups de patin, c’est clair qu’il est déjà un meilleur ailier gauche que Max Pacioretty.

L’aile gauche du Bleu-Blanc-Rouge en sécurité pour plusieurs années
Le Canadien possède plusieurs éléments qui pourraient remplir un grand rôle sur l’aile gauche en cas de départ du capitaine. Après Jonathan Drouin, Charles Hudon est celui qui pourrait jouer le plus de minutes si Pacioretty est échangé. Hudon a connu un excellent développement qui lui permet aujourd’hui d’être un incontournable dans l’attaque du Canadien. Sa vitesse, son tir, sa vision de jeu font de lui un joueur qui cadre parfaitement dans un top 6 offensif. Arturri Lehkonen en est un autre pour pourrait lever son jeu d’un cran. Le Finlandais est un joueur très polyvalent. C’est le genre de joueur qui est aussi efficace sur l’avantage numérique que sur le désavantage numérique, autant à l’aile gauche qu’à l’aile droite. Il possède un jeu hors pair dans les 3 zones et il en est seulement à sa 2e saison dans la LNH cette année. Le meilleur est à venir dans son cas. Nikita Scherbak est probablement le nom le plus intriguant de la liste des prospects du Tricolore. Il peut jouer sur les deux ailes comme Lehkonen. Présentement,sa carrière semble un peu mystérieuse, de son repêchage à sa carrière professionnelle. Son parcours est rempli de doutes, mais le CH semble gagner son pari dans le cas du jeune russe. Il possède un coup de patin foudroyant en plus d’avoir les autres atouts d’un attaquant top 6. Il domine la Ligue Américaine cette saison et je n’ai pas de doutes que sa place sera avec le Tricolore dans un avenir prochain.

Que faire de Pacioretty?
Selon moi, il faut l’échanger. Je ne crois pas que d’aller chercher un ailier droit ou un centre de premier trio en retour de Pacioretty serait une bonne idée. Le Canadien possède déjà Drouin (AG) et Galchenyuk (C). Dans la LNH, j’ai remarqué que c’est de plus en plus courant d’offrir des rôles importants à des jeunes joueurs (Maple Leafs, Devils, Avalanche, etc.) et je crois que le CH pourrait tenter la même chose pour trouver son ailier droit de 1er trio. La destination optimale pour Pacioretty serait la Caroline. En envoyant Pacioretty au Hurricanes, le Canadien pourrait se doter d’un défenseur de leur prolifique brigade défensive. Je pense surtout à Noah Hanifin ou Jacob Slavin. De cette manière le Canadien améliore sa défensive et aurait un top 6 quand même solide pour l’avenir. Le Canadien pourrait avoir un top qui ressemblerait à ceci :

Drouin-Galchenyuk-Scherbak
Lehkonen-Hudon-Gallagher

Cela donne donc une attaque très rapide, combinant talent et « grit ». Ça fait très moderne comme alignement.

Finalement, je crois qu’il ne faut pas avoir peur de finir dans les bas fonds de la LNH le temps d’une saison pour pouvoir obtenir un bon choix au repêchage et compléter sa banque de défenseur avec un certain Ramus Dahlin ou encore un excellent joueur local comme Joe Veleno. Ce n’est pas la pire chose qui pourrait arriver disons!

Image : RDS

Mots clés: , ,