Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Galchenyuk…. Se réveillera-t-il un jour?


Olivier Therrien - Fanadiens.com

Plusieurs diront que ce texte est un peu trop alarmiste, considérant que seulement 3 parties ont été disputées jusqu’à présent par le Canadien. Je tâcherai de contrer ces critiques en affirmant que ce texte ne vise strictement pas la production offensive du premier choix du Canadien au repêchage de 2012, mais plutôt son manque d’efforts continu.

Un manque de régularité à régler

Lors de la pré-saison du Canadien, plusieurs partisans s’en faisaient du fait que le jeune attaquant n’affichait pas une implication exemplaire et semblait désintéressé quelque peu. Sans en faire trop de cas puisqu’il ne s’agissait que de matchs hors-concours, nous étions tous heureux de le voir enfin débloquer lors du tout dernier match du calendrier de pré-saison avec un but et une passe en l’instant d’une minute. Malheureusement pour lui et pour l’équipe, ce succès ne s’est toujours pas transposé en saison régulière et, pire que cela, Galchenyuk est à nouveau invisible.

Il se doit d’attaquer le filet !

Une chose est claire : personne ne remet en doute le talent offensif de Galchenyuk. Un jeune capable de produire 30 buts et 56 points en une saison est assurément doté de capacités supérieures à la moyenne des autres hockeyeurs. Le problème de Galchenyuk ne se situe donc pas strictement à son talent : il se situe plutôt au niveau de son attitude sur la glace.

Je m’explique : trop souvent nous voyons la jeune vedette tenter d’ambitieuses feintes haut dans la zone offensive, jeux qui trop souvent ont de très basses chances de réussite. Ce qu’on veut est bien le simple : le voir attaquer le filet. Peu importe de la manière qu’il s’y prend, on doit le voir attaquer et créer des chances de marquer autour du filet adverse et ce, match après match. Il est inconcevable pour une équipe gagnante d’avoir un de ses plus gros canons qui ne se présente qu’une fois sur quatre. Il faut aussi arrêter de victimiser l’attaquant en justifiant par ses compagnons de trio son manque de production : il joue avec Andrew Shaw et Phillip Danault; deux joueurs ayant démontré beaucoup plus d’effort et de résultats que lui depuis le début de la saison. Il fait aussi partie de la première vague en avantage numérique.

Il est donc impératif qu’Alex Galchenyuk prenne exemple sur ses compagnons de trio et commence à attaquer le filet de manière plus directe. C’est assez simple à comprendre : les buts dans la LNH se marquent quand les joueurs sont prêts à payer le prix, bien axé dans l’enclave, pas en jouant près des bandes et haut dans la zone offensive.

Donc selon vous, est ce qu’Alex Galchenyuk va finir par payer le prix? Se réveillera-t-il un jour? S’il se décide à le faire, autant Alex Galchenyuk que le Canadien de Montréal en seront gagnant!

Mots clés: ,