Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Rocket de Laval : à quoi s’attendre cette année?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Pendant que les médias sociaux sont enflammés d’opinions et de prédictions sur ce qui va se passer avec le Canadien et dans le reste de la LNH cette année, on parle beaucoup du Rocket et de son baptême sur la Rive-Nord de Montréal, mais avons-nous parlé des attentes à l’égard du club-école du Canadien? Puisque les paris ne se sont pas vraiment enflammés autour du Rocket, voici mes attentes.

Des vétérans dans l’élite de la AHL

Le Canadien a travaillé fort le 1er juillet pour que le Rocket ait une entrée réussie en mettant sous-contrat une tonne de vétérans. Sylvain Lefebvre peut enfin compter sur une bonne brochette de joueurs expérimentés qui vont servir de mentors pour les jeunes en développement et un de ceux-là est Jakub Jerabek.

Plusieurs le voyait comme étant le fameux défenseur mobile qui compléterait Shea Weber avant même que la saison commence. Il possède un bon potentiel, mais pour le moment, il doit s’habituer aux patinoires Nord-Américaines et le meilleur moyen pour que cela se produise est de passer par la AHL. Étant un des meilleurs défenseurs de la KHL, il devrait être un rouage extrêmement important avec le Rocket durant son passage dans la 2ème ligue d’Amérique du Nord.

D’autre vétérans ont été embauchés exclusivement pour aider le Rocket comme Peter Holland et Matt Taormina. Holland est un joueur qui a déjà réussi plusieurs saisons de 25 points dans la LNH, mais sa dernière campagne de 12 points en 48 matchs a été difficile pour lui et il a dû se rabattre à un contrat à 2 volets. Il devrait être un des meilleurs de la AHL cette année, considérant qu’il peut jouer comme 4ème centre ou même 3ème.

Pour ce qui est de Matt Taormina, ses 60 points en 70 matchs ont été suffisants pour qu’il mette la main sur le trophée Eddie Shore, remis au meilleur défenseur de la AHL. Il a été un élément important du Crunch de Syracuse pour la conquête de la Coupe Calder, le championnat de la AHL.

Chris Terry, qui s’est joint à l’organisation du Canadien en juillet 2016 et qui a brûlé la ligue américaine l’an dernier, sera de retour cette année pour venir appuyer le Rocket dans sa première campagne.

Byron Froese, qui a maintenu une moyenne d’un point par match dans la AHL depuis quelques années, est aussi un des vétérans qui s’est amené dans l’organisation du Canadien comme agent libre en juillet dernier. Il va retrouver Matt Taormina avec qui il a participé à la conquête de la Coupe Calder.

D’autres joueurs expérimentés se sont amenés avec le Rocket comme Nicolas Deslauriers qui a été acquis dans une transaction et qui a passé 3 saisons dans la LNH sur une base régulière et Éric Gélinas, un défenseur qui a accepté un contrat AHL/ECHL de la part du club Lavallois.

Des jeunes qui vont aussi faire leur part dans les succès de l’équipe

Plusieurs jeunes en développement devraient aussi apporter leurs contributions pour que le Rocket soit capable de rivaliser avec les autres équipes de la AHL. Le premier qui vient en tête des fans du Rocket est Daniel Audette, qui a peut-être pas connu les meilleurs débuts chez les professionnels l’an dernier avec seulement 30 points en 75 matchs, mais il devrait figurer parmi les meilleurs cette année.

D’autres joueurs comme Nikita Scherbak et McCarron, qui en sont à leur 3ème année à faire la navette entre le grand club et le club-école, vont tout donner pour se faire valoir cette année. McCarron, un ancien choix de 1ère ronde, était, selon plusieurs, un des jeunes joueurs qui allaient commencer l’année dans l’alignement partant du Canadien, mais il doit se rabattre sur le Rocket.

Tant qu’à Scherbak, les blessures l’ont ralenti au cours des dernières années et sa production en a payé le prix. S’il devait jouer la saison complète, il devrait être une pièce importante pour l’équipe affiliée du Canadien.

Martin Reway doit présentement se remettre d’une année complète sans fouler une patinoire, mais s’il redevient le joueur qu’il était avant sa maladie, il va en surprendre plus d’un.

D’autre jeunes passent sous le radar, mais sont aussi capables de causer une surprise à leur manière. Les Simon Bourque, Stefan Leblanc, Jérémy Grégoire, Marcus Eisenschmid, Jérémy Grégoire, Antoine Waked, Noah Juulsen et Brett Lernout peuvent tous, sans trop faire de bruit, apporter un appui significatif à l’équipe.

Chez les gardiens, Charlie Lindgren a réussi à mener une équipe moyenne en séries l’an dernier et considérant qu’il devrait non-seulement poursuivre sa progression, mais aussi que l’équipe devant lui est meilleure que la saison dernière, le portier Américain pourrait être l’un des meilleurs gardiens de la AHL. Fucale, son adjoint, ne l’a jamais eu facile comme gardien #1, mais devrait bien faire comme gardien réserviste.

Une dernière chance pour Sylvain Lefebvre

Le Canadien est passé bien près de couper les ponts avec l’instructeur de sa filiale en s’entendant sur les termes d’une prolongation de contrat juste avant que le contrat de Lefebvre prenne fin. Considérant que l’organisation a longtemps hésité à poursuivre l’aventure avec l’ancien défenseur du Canadien, on peut considérer cela comme une dernière chance. Lefebvre n’avait peut-être pas les meilleures formations à entraîner par le passé, mais cette année, avec les nouveaux visages comme Holland et Taormina, en plus du retour de plusieurs jeunes comme McCarron, Scherbak, Lindgren et Audette, Lefebvre a une belle occasion de faire taire ses détracteurs, dont je fais partie, et d’éloigner les nombreuses critiques à son égard. Des critiques qu’on entends, depuis son arrivée en poste en 2012.

Des joueurs qui pourront venir en renfort en fin d’année

Le Rocket pourra peut-être bénéficier de renforts vers la fin de la saison, et voici pourquoi. Les joueurs de la WHL, de la LHJMQ et de la OHL qui sont repêchés par des équipes de la LNH ne peuvent jouer dans la AHL s’ils ne sont pas âgés de 20 ans avant le 31 décembre prochain, mais ils peuvent se joindre à la filiale de la AHL de leur équipe, si leur club junior est éliminé des séries. Les joueurs qui sont dans cette situation sont Victor Mete (s’il est retourné en OHL en cours d’année), Scott Walford, Jarret Tyska, Josh Brook, Will Bitten, Michael Pezzetta et Cale Fleury.

La Coupe Calder est un objectif réalisable?

Il est encore tôt pour prédire ce genre de chose, mais avec les vétérans en place accompagnés de jeunes talents et un gardien qui commence à s’établir comme un des meilleurs portiers de la 2ème ligue d’Amérique du Nord en terme de calibre, tout peut arriver. Il ne faut pas oublier que la filiale du Canadien possède un bon mélange de jeunes et de vétérans et que cela pourrait rapporter gros en cours d’année.

Et vous ? Croyez-vous que le Rocket a ce qu’il faut pour être dans l’élite de la AHL?

Crédit photo : The Athletic

Mots clés: , , , , ,