Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Dmitri Zavgorondniy: la carte cachée russe de la cuvée 2018?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Quand on regarde les talents russes du prochain repêchage de la LNH, on voit que le pays n’a jamais été aussi bien représenté. On n’a qu’à penser aux noms de Grigori Denisenko, Vitali Kravstov, Vadislav Kotkov, Andrei Svechnikov et compagnie, mais le nom de Dmitri Zavgorondy est souvent oublié. Toutefois, il mérite autant de reconnaissance que les autres et voici les raisons.

Potentiel indéniable et en Amérique du Nord cette année

Alors que l’an dernier, Zagorodny a passé la saison entière dans la MHL (Molodiojnaïa Hokkeïnaïa Liga), la ligue junior russe, cette année, il va se joindre à l’Océanic de Rimouski dans la LHJMQ. La formation du Bas St-Laurent a réclamé ses droits à partir du repêchage européen de la LCH. Le fait que le Russe de 17 ans va fouler une patinoire Nord-Américaine la saison prochaine est une bonne nouvelle, car non seulement les amateurs de hockey et les recruteurs vont pouvoir analyser son talent plus facilement, mais aussi, il pourra s’habituer aux patinoires et au style de jeu Nord-Américains. Le 8ème choix au total a passé la plupart de la dernière saison dans la ligue U17 de Russie, là où il a compilé un dossier assez impressionnant de 46 points en 21 matchs. Ce total assez incroyable de points lui mérite une chance dans la MHL, la ligue junior russe, et après 15 matchs dans le junior russe, il continue d’accumuler les statistiques avec 12 points en 15 rencontres, et ce, en considérant qu’il était l’un des plus jeunes joueurs de la ligue à 16 ans.

Comment expliquer ces chiffres assez alléchants? Tout d’abord, l’ancien du Omskie Yastreby, dans la MHL, possède un tir extrêmement dangereux et dévastateur, surtout en mouvement. Zavgorondny est droitier et sa position de base est ailier gauche, ce qui fait en sorte qu’il peut couper au centre et il peut également décocher son tir plus proche du but que s’il jouait à droite, ce qui fait de Zavgorondny un joueur encore plus menaçant. Aussi, le Russe de 17 ans a non seulement un des meilleurs tirs du repêchage, il est très bon pour le décocher assez rapidement pour ne pas qu’un défenseur adverse vienne lui enlever le disque. Si Zavgorondny n’était pas assez dangereux avec son tir, il l’est tout autant pour enlever la rondelle à l’adversaire et créer un revirement en sa faveur. Zavgorondny a aussi un instinct de passeur assez développé qui lui permet de remettre la rondelle à un coéquipier bien placé quand il ne voit pas de ligne de tir. Je ne peux pas parler de Zavgorondny sans parler de ses mains magiques. C’est vrai qu’il ne les utilise pas souvent, mais quand il utilise ses mains, il peut passer littéralement entre deux défenseurs et se défaire de 3 ou 4 couvreurs.

2 facteurs qui pourraient lui nuire

S’il le pouvait, Zavgorondny pourrait se glisser dans le top 10 et peut-être même dans le top 5 du repêchage de la LNH, mais il y a 2 facteurs qui pourrait entrer en ligne de compte et faire perdre quelques rangs au Russe. La première est son coup de patin qui n’est pas le meilleur. Souvenez-vous qu’un certain Gabriel Vilardi était classé dans le top 5 par la plupart des listes, mais il a glissé jusqu’au 11ème échelon et la plupart ont mis la faute de sa glissade sur son coup de patin. Les recruteurs sont très exigeants en ce qui concerne la rapidité du joueur, car la ligue mise maintenant de plus en plus sur la rapidité et la vitesse. Un autre facteur qui pourrait barrer la route de Zavgorondny est le fameux facteur russe. Les organisations n’ont souvent pas les Russes dans leur ligne de mire de peur qu’ils décident de retourner dans la KHL, car plusieurs Russes ont pliés bagages vers leur pays natal dans les dernières années. Je ne dis pas que Zavgorondy va bouder son organisation de la LNH s’il se rend jusque là et quitter vers la ligue russe, mais ce facteur met malheureusement tous les Russes dans le même panier, alors même les « bons » Russes sont pénalisés lors du repêchage.

Prévisions pour le prochain repêchage?

Ce qui est intéressant dans le cas de Zavgorondny, c’est que son rang de sélection peut grandement varier avec toutes sortes de facteurs qui entrent en jeu. Il a autant de chances de percer le top 10 du repêchage que d’entendre une équipe prononcer son nom en 2ème ou 3ème ronde. En plus des 2 facteurs énumérés plus haut, s’il évolue sur la même ligne que son coéquipier Alexis Lafrenière qui peut être solide dès sa première saison dans la LHJMQ et s’il ne prend pas de temps pour s’habituer aux patinoires Nord-Américaines plus petites que celles qu’on retrouve en Europe, son rang de repêchage pourrait être très aléatoire.

Peu importe comment va se dérouler sa saison, les choses promettent d’être très excitantes pour son année de repêchage dans la LNH considérant que tout peut arriver.

Crédit photo : thr.ru

Mots clés: , ,