Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Adam Boqvist: Le Erik Brannstrom de la cuvée 2018


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Lorsque j’ai vu les chiffres et quelques séquences d’Erik Brannstrom, j’avais vraiment beaucoup de difficultés à comprendre comment il n’a pas réussi à percer le top 10 ou même le top 5 du dernier repêchage. J’ai aussi regardé les chiffres et quelques séquences vidéos d’un autre défenseur qui est est pour sa part, admissible au prochain repêchage et comme Brannstrom, je ne comprends pas sa position sur les listes des meilleurs espoirs du prochain repêchage. Il s’agit de Adam Boqvist.


Quelques chiffres et beaucoup de ressemblances avec Brannstrom

Je compare Boqvist au 3ème choix de 1ère ronde des Golden Knights car non-seulement ils connaissent une situation semblable, mais ils ont aussi plusieurs points en commun. Après en avoir appris un peu plus sur le membres des Brynäs IF, je ne pouvais écrire ces lignes sans le comparer à Brannstrom. Les les deux se ressemblent tellement dans beaucoup d’aspects du jeu.

Tout d’abord, les deux sont Suédois. Ensuite, ils sont tous les deux des défenseurs qui bougent la rondelle sur le jeu de puissance. Pour continuer, ils évoluent dans la même ligue junior et ils possèdent le même gabarit qui est de 5″11′.
Ça fait beaucoup en commun n’est-ce pas?

Le frère de Jesper Boqvist a terminé la saison avec 16 points en 18 matchs dans la ligue SuperElit, la ligue junior Suédoise, à l’âge de 16 ans. Si on compare avec Rasmus Dahlin, actuellement le meilleur joueur de cette cuvée selon l’opinion populaire, Dahlin a quand à lui terminé la saison en SuperElit avec 22 points en 24 matchs, et ce, au même âge que Boqvist!
Je n’ai pas vraiment besoin de vous en dire plus pour vous montrer que le jeune Boqvist est un des meilleurs joueurs de cette cuvée et que les recruteurs ne lui donnent tout simplement pas assez de reconnaissance malgré son énorme potentiel.
L’an dernier, il a aussi participé à plusieurs championnats du monde comme celui des moins de 17 ans, et il a terminé ce tournoi avec 4 points en 6 matchs. Il réussi aussi à se tailler une place au tournoi international junior des moins de 18 ans, mais il n’a récolté aucun point.


Qualités de quart-arrière incroyables

Chaque fois que Boqvist est sur la glace, surtout avec l’avantage d’un homme, il réussit toujours à créer une bonne occasion de marquer, que ce soit avec une passe ou même un tir s’il n’a pas d’option. Le défenseur droitier n’est peut-être pas le meilleur en situation défensive, mais ce qui attire mon attention quand je regarde le #3 est ses sorties de zone. Quand il vient temps de sortir la rondelle du territoire défensif, Boqvist est toujours le joueur parfait pour ce genre de situation, et c’est une qualité très importante dans le monde hockey. Boqvist bouge très bien la rondelle et est une véritable menace quand il est en possession du disque noir, peu importe où il se trouve sur la glace. Quand il est dans sa zone, le Suédois a la capacité de faire une passe à un de ses coéquipiers qui se trouvent à l’autre bout de la patinoire. Boqvist peut aussi monter la rondelle et n’hésite pas à se servir de ses mains incroyables et spectaculaires pour réussir à contourner et à se départir de ses couvreurs qui l’ont à l’œil.

En protection de rondelle, il est l’un des meilleur défenseur de son âge dans cet aspect. Une fois avec le disque, il peut entrer en zone offensive même avec 3 ou 4 adversaires présent en zone offensive. Boqvist est tellement dominant avec la rondelle que je ne serais pas surpris que les dirigeants de l’équipe nationale de la Suède le choisisse à la place d’un autre pour le championnat mondial junior U20. Selon moi, il le mérite amplement. Si sa sélection au CMJH pourrait en surprendre quelques uns, son jeu va faire tourner encore plus de têtes s’il participe à ce tournoi très médiatisé. il pourrait très bien être l’une des pièces importantes vers une potentiel médaille d’or pour la Suède, et ce, à seulement 17 ans. Sans la rondelle, il n’est peut-être pas aussi dominant qu’avec la rondelle, mais j’aimerais rappeler qu’il n’a que 17 ans seulement, ce genre de défaut dans son jeu risque de s’envoler avec l’âge et le temps.

Son sort au prochain repêchage?

Si je me fie aux listes et à l’opinion populaire, Boqvist va être choisi entre le 10ème et le 15ème échelon, mais si je devais le classer selon une question de feeling, Boqvist est l’un des 3 meilleurs joueurs de ce repêchage. Certain vont me trouver fou, d’autres vont trouver que je dis n’importe quoi, mais je le dis et je le répète, les listes sont comme les sondages: ils ne font qu’influencer. Dans le monde du hockey, il y a toujours des listes, mais les bons recruteur de ce monde ne se fient pas à ces « mock draft » et repêche toujours selon leur opinion. Si Elias Pettersson et Lias Andersson sont sortis 5ème et 7ème lors du dernier repêchage alors que les fameuses listes ne les classaient même pas dans le top 10, c’est que les équipes ont décidé de repêcher selon ce qu’ils voyaient. Croyez ce que vous voulez, mais pour moi, un défenseur qui jouait dans le même calibre et au même âge que Rasmus Dahlin, et qui réussit à avoir des chiffres proche du grand défenseur Suédois, je crois qu’il mérite amplement le top 3 au prochain repêchage.

Est-ce que le talent de Boqvist va enfin être reconnu par les fameuses listes qu’on voit toujours? On va avoir cette réponse au cours de l’année!

Crédit photo: Brynäs Juniorer

Mots clés:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *