Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Michel Therrien, un homme de cœur!


Sandrine Gendron - Fanadiens.com

Michel Therrien, ancien entraîneur-chef des Canadiens, a offert une entrevue forte en émotions à Dave Morissette sur TVA Sports. Il avait d’ailleurs offert ses premiers commentaires suite à son congédiement à l’équipe du 91,9 Sports, mardi dernier. Vous pouvez en voir un résumé sur le texte de mon collègue Gabriel Asselin juste ci-dessous.

Michel Therrien sort de son mutisme.

Avec son entrevue à TVA Sports, certains diront qu’il répète ce que l’on sait déjà, sauf que je crois qu’en voyant son émotion lorsqu’il raconte les divers événements qui l’ont menés à son congédiement, on peut vraiment saisir la sincérité de ses propos. Lorsque j’ai appris que Michel Therrien était congédié, j’étais à l’école et donc j’ai tout simplement reçu la notification m’indiquant que c’était Claude Julien qui allait le remplacer. Je n’étais pas tant surprise que Michel Therrien ait été relevé de ses fonctions, mais j’étais vraiment étonnée que ce soit Claude Julien qui allait dorénavant être l’entraîneur-chef du CH, parce que pour moi, il faisait parti de l’ennemi. Au final, j’ai rapidement pris conscience que l’arrivée de Claude Julien était la meilleure chose qui pouvait arriver pour le CH.

Ce que je trouve dommage, c’est qu’au cours des dernières années, Michel Therrien était vraiment mal-aimé par les partisans du Tricolore. Tout le monde avait toujours un commentaire déplaisant à faire à son égard, sur sa manière de coacher les joueurs, mais au final, je pense que trop souvent vous avez oublier que cet homme est humain et qu’il faisait au mieux de ses connaissances pour essayer de faire gagner son équipe, son équipe d’enfance! Le hockey demeure un sport d’équipe et que ce soit dans la victoire ou dans la défaite, il n’y a jamais un seul responsable, c’est un résultat d’équipe! C’est du hockey, apprécions le talent qu’ont chacun des joueurs, après tout ils sont humains! À chaque match, ils nous offrent un spectacle et même quand notre équipe perd, il y aura tout de même eu des jeux plaisants à voir. Évidemment, nous aimerions tous que notre équipe gagne tous ses matchs, mais il y a 31 équipes dans la LNH et c’est tout à fait normal que le talent ne soit plus concentré dans une seule équipe, il est dispersé dans tous les clubs. Essayez donc, d’apprécier notre sport pour ce qu’il est!

Bref, ce que j’essaie de vous faire comprendre et que j’ai moi-même mieux compris en regardant son entrevue, c’est que par exemple, quand Galchenyuk est revenu de sa blessure et qu’il n’était plus lui-même, c’était peut-être normal qu’il ne soit plus au centre. Parce que comme Therrien l’a indiqué, Galchenyuk n’avait plus la même forme physique suite à sa blessure et cette petite seconde qui lui permettait de compléter ses jeux n’était plus nécessairement là. Donc, pour éviter de détruire sa confiance, il l’a placé à l’aile où il allait plus facilement retrouver sa touche offensive, sans perdre sa confiance. Aussi, lorsque le CH s’est incliné 10-0 face aux Blue Jackets de Columbus, tout le monde était en furie contre lui, mais au final on apprend que pendant le match toute l’équipe s’était consulté et ils en étaient venus au point où il était inutile de faire jouer Price dans un match perdu d’avance et de prendre un risque qu’il se blesse, mais jamais au grand jamais ils pensaient que 10 buts allaient être comptés! Il s’agissait du pire cauchemar de toute la carrière de Michel Therrien et il raconte avoir eu une rencontre très émotive avec Price et Montoya suite à ce match. Puis, pas longtemps après ce désastre, est venu le fameux regard de Price envers Therrien après que celui-ci l’ait retiré du match face aux Sharks de San Jose, la direction avait pris cette décision pour éviter de répéter un pareil scénario qu’à Columbus. Après avoir discuté avec Price à propos de sa réaction qui avait fait le tour de la planète hockey, Therrien a compris que Price avait véritablement frappé un mur ce soir là. Therrien a terminé en disant qu’il n’avait pas eu contact avec Carey Price depuis son congédiement et il ne sait pas si ça va arriver un jour.

Être entraîneur-chef de la plus grande franchise du sport, ça vient avec une énorme pression et ça change complètement une vie. On peut tout simplement en conclure que Michel Therrien avait fait son temps et qu’il était temps de passer à autre chose!

Voici les liens vers les différents extraits de son entrevue, que je vous invite fortement à visionner:

1: Michel Therrien raconte le jour de son congédiement
2: La dégelée à Columbus, pire cauchemar de Michel Therrien
3: Michel Therrien revient sur sa relation avec Alex Galchenyuk

Crédit photo: fr.allhabs.net

 

Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *