Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Le vrai problème du Canadien : l’aile droite?


Olivier Therrien - Fanadiens.com

La cacophonie générale entourant les divers besoins du Canadien s’entend surtout autour du fait que le principal problème de l’attaque est au centre. Par contre, en y regardant de plus près les nouveaux venus, nous remarquons que l’aie droit pourrait soudainement se révéler beaucoup plus problématique que la position de centre.

Jonathan Drouin : centre ou ailier?

La principale interrogation tourne encore une fois autour d’Alex Galchenyuk, lequel pourrait évoluer au centre ou à l’aile gauche. Toutefois, avec l’arrivée de Jonathan Drouin à Montréal, une option de plus est possible au centre. La problématique reste que, si Drouin pivote le centre du premier trio, il y aura un manque à combler à l’aile droite, puisque Brendan Gallagher est le seul ailier droit naturel en mesure de jouer sur les deux premiers trios de manière constante. Après ce dernier ne tient que le nouveau venu Ales Hemsky, qui reste un point d’interrogation pour tous, et Andrew Shaw, qui n’a toujours pas prouvé être en mesure d’assumer un rôle de cette importance au niveau offensif. La dernière option consisterait à placer Phillip Danault à l’aile droite, mais serait-il en mesure de garder le même rendement en ne jouant pas à sa position de prédilection?

Il va de soi que le Canadien dispose d’un avantage par rapport à l’année passée où Radulov (maintenant remplacé par Drouin) n’était pas en mesure de changer de position. Par contre, l’intégration de Drouin à la position de centre obligera certainement à un des précédents nommés ou, qui sait, un jeune de l’organisation, à prendre les bouchées doubles afin de fournir assez offensivement pour figurer parmi un des deux premiers trios offensifs du Canadien.

Mots clés: , , , , ,

Une réponse “Le vrai problème du Canadien : l’aile droite?”