Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Repêchage 2018: Quel joueur le Canadien doit repêcher avec son choix de premier tour ?


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Cela peu sembler un peu tôt pour parler du repêchage de 2018, mais les DG de la LNH sont déjà en train de scruter les espoirs afin de déterminer qui serait le choix le plus logique considérant les faiblesses leur organisation. Peu importe si le Canadien repêche dans le top 10 ou bien entre le 15ème et le 25ème échelon, la formation montréalaise doit jeter son dévolu sur un arrière capable de bouger la rondelle, et voici pourquoi.

Les forces et les faiblesses de l’organisation

Personne ne va débattre là-dessus, la force organisationnel du Canadien se trouve devant le filet. Avec des jeunes gardiens comme Charlie Lindgren, Michael McNiven et Zachary Fucale, la relève chez les gardiens de but est plus qu’assurée dans le camp Montréalais. Certains ne seront pas d’accord sur ce point, mais personnellement je trouve que l’empire de Marc Bergevin possède une bonne profondeur au centre. Il ne faut pas oublier que le CH possède des joueurs tels que Ryan Poehling, Joni Ikonen, Will Bitten et Jonathan Drouin. Ce dernier pouvant très bien jouer au centre et qui fait aussi parti de l’avenir considérant qu’il est âgé de seulement 22 ans. Ce serait illogique de voir la Sainte-Flanelle sélectionner un joueur de centre avec son premier choix , car le CH l’a déjà fait en 2017 quand l’organisation a repêché Ryan Poehling. Il faut aussi considérer que le Bleu-Blanc-Rouge a transigé un jeune défenseur prometteur en Mikhail Sergachev pour acquérir un joueur qui peut également jouer au centre en Jonathan Drouin. Aux ailes, le CH possède Lehkonen à gauche, et si l’aile droite peut paraître inquiétante avec seulement les Michael McCarron et Nikita Scherbak comme prospects intéressants, il ne faut toutefois pas sauter au conclusion tout de suite. Pour McCarron, c’est un géant de 6’6″ et ce genre de joueur a une développement plus lent. Scherbak, quant à lui, a beaucoup de talent et de potentiel, mais il n’est pas le plus constant et se trouve souvent à l’infirmerie. Toujours à l’aile droite, on y trouve Antoine Waked qu’on a souvent tendance à oublier, mais qui pourrait très bien surprendre. Un autre joueur qui pourrait se démarquer est Martin Reway. Il peut jouer autant au centre qu’aux ailes gauche et droite. En défense, c’est un peu plus intrigant. À gauche, on y trouve Jared Tyska, Simon Bourque et Scott Walford. On ne peut dire que c’est mauvais, mais ce n’est clairement pas le meilleur flanc gauche en défense qui soit. À droite, c’est beaucoup mieux avec les Brent Lernout, Noah Juulsen, Cale Fleury et Josh Brook, mais si on regarde chez les espoirs du Canadien en défense, combien d’entre-eux sont des spécialistes de l’avantage numérique? Il y en a zéro, aucun.

Pourquoi le Canadien doit repêcher un défenseur?

Le club montréalais doit préparer la relève en défensive suite au fait que Andrei que Markov ait quitté le navire. De fait, l’organisation aurait dû y penser bien avant que le défenseur Russe décide de conclure un pacte de 2 ans avec le Kazan Ak-Bars dans la KHL. Deepuis des années, le CH n’a jamais eu un jeune quart-arrière dans sa banque de jeunes espoirs prometteurs. Souvenez-vous à quoi ressemblait la défensive du CH sans Markov l’an dernier quand il a raté 20 matchs, ainsi qu’entre novembre 2010 et décembre 2012. Je n’ai pas besoin d’en dire plus. Chaque équipe a besoin de son quart-arrière sur le jeu de puissance. L’importance de ce genre de joueur est très sous-estimée, mais primordiale, surtout si on considère que les « puck moving defensemen » sont assez rares de nos jours. Oui, il y avait Sergachev, mais il est parti. Juulsen est bon, mais ce n’est pas du tout un défenseur qui fait bouger la rondelle sur l’avantage numérique. Sinon, il y a Victor Mete qui pourrait remplir le rôle que Markov occupait mais ne le voyez pas comme un sauveur immédiat, il n’en est pas un.

Qui, au prochain repêchage, pourrait être l’homme de la situation du Canadien?

J’ai rien contre Victor Mete qui pourrait réussir, si son développement se déroule à merveille, à devenir un bon quart-arrière. Chaque jeune joueur est un coup de dés et je ne suis pas convaincu à 100% que l’actuel porte-couleurs des Knights de London dans la OHL évoluera dans la LNH un jour. La profondeur organisationnelle est importante et, malheureusement le Canadien ne possède pas d’autre défenseur offensif.

Voici quelques noms qui pourrait venir combler ce besoin criant.

Xavier Bouchard: Je ne fais pas partie de ceux qui veulent que le CH jette son dévolu sur un québécois pour des questions de sentiment d’appartenance ou de fierté, mais Bouchard est le prototype parfait du défenseur mentionné depuis le début de cet article. Il est mobile, a une bonne vision du jeu et bouge bien la rondelle. En résumé, c’est un quart-arrière lorsque son équipe joue avec l’avantage d’un homme. Un joueur qui me fait un peu penser à Douggie Hamilton et que je verrai faccilement dans l’alignement du CH dans quelques années. Il vient tout juste de terminer la saison avec 34 points en 63 matchs, et ce avec le Drakkar de Baie-Comeau, une équipe en reconstruction, ce qui est très bien. Xavier Bouchard est listé au début de 3ème ronde en ce moment, le CH doit essayer de se l’accaparer à la fin de la 2ème ronde s’il le faut!

Evan Bouchard: Ce n’est pas un arrière qui bouge la rondelle comme son homonyme Xavier Bouchard, mais si Evan Bouchard devait se retrouver avec le Bleu-Blanc-Rouge, ça pourrait aider le Canadien d’une certaine manière. J’ai dit plutôt que même si j’apprécie beaucoup Victor Mete, je n’étais pas sûr et certain qu’il allait jouer sur un top-4 et comme quart-arrière un jour dans la LNH. Mais l’arrivée d’Evan Bouchard pourrait aider son développement, car les 2 défenseurs ont joué sur la même paire l’an dernier avec les Knights de London. S’ils devaient se retrouver dans la LNH un jour sur le même duo, les 2 pourraient très bien retrouver la chimie qu’ils avaient dans les rangs juniors et ça pourrait accélérer leur développement mutuel. Bouchard est un défenseur très fiable défensivement et qui a un potentiel offensif assez élevé.

Adam Boqvist: Si le CH manque les séries et/ou que Boqvist glisse de quelques rangs, je ne vois pas comment Trevor Timmins et Marc Bergevin pourrait passer à côté du défenseur Suédois qui vient tout juste de compléter une saison extraordinaire de 16 points en 18 matchs dans la ligue junior de Suède à seulement 16 ans. Il a également décroché une place au Championnat du Monde de Hockey U17, là où il a réussi 4 points en 6 matchs. Le frère de Jesper Boqvist est non seulement un joueur qui bouge bien la rondelle, mais qui est aussi très créatif et peut générer de l’attaque de n’importe où sur la patinoire.

Peu importe quel nom va devenir un membre du Canadien après le premier tour, ce joueur doit être le remplaçant de Markov. Sinon, je ne vois pas comment la défensive du CH, comme je ne peux voir aucune défensive dans la LNH, fonctionner sans son quart-arrière avec un homme en plus. Il faut savoir aussi que se serait encore plus « safe » pour l’organisation de dénicher non-seulement ce type de défenseur au premier tour, mais aussi d’en ajouter un autre si possible dans les rondes suivantes au cas où le choix de premier tour ne se développe pas comme prévu.

Bref, ne vous plaignez pas si le Canadien repêche un défenseur en première ronde l’an prochain. Ce sera simplement suivre la logique!

Crédit photo : Blackburn News

Mots clés: ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *