Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Sergei Mosyakin: le grand oublié de la KHL


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Quand on parle de la KHL et des joueurs de la ligue russe qui peuvent très bien connaître du succès dans la LNH, on parle souvent des Shipachev et des Dadonov, sans oublier les Radulov de ce monde avec celui-ci qui est arrivé dans la LNH l’an dernier, mais jamais, au grand jamais, on ne parle d’un joueur très talentueux au nom de Sergei Mozyakin, alors que pourtant, il a autant dominé la KHL que ses compatriotes l’ont fait avant de revenir en Amérique du Nord.

Le cas Mosyakin

Quand j’écris un texte, habituellement, c’est pour vous faire découvrir des jeunes joueurs d’une manière ou d’une autre, des joueurs déjà repêchés ou qu’ils le seront très bientôt, mais ce ne sera pas le cas aujourd’hui, car j’ai le goût de parler d’un joueur qui n’a jamais joué dans la LNH, et qui pourtant, ne mérite pas de se faire rejeter par toutes les formations de la meilleur ligue au monde. Le Russe de 36 ans est actuellement le meilleur marqueur de toute l’histoire de la KHL depuis que la ligue a remplacé la SuperLiga Russe en 2009. Celui qui a joué 4 matchs avec les Foreurs de Val d’Or vient de compléter la dernière saison avec un dossier de 85 points, dont 48 buts, en 60 matchs, une production absolument hallucinante et incroyable et qui est supérieure à celle de Kovalchuk qui a réussi tant qu’à lui 78 points en 60 matchs.

Mozyakin, un joueur qui peut jouer sur tout les top 6 de la LNH

Vous allez me dire que la KHL, ce n’est pas la LNH. Je suis d’accord là-dessus, mais il faut savoir que l’ancien choix de 9ème ronde en 2002 des Blues Jackets est toujours dans l’équipe Russe à chaque Championnat du Monde de Hockey qui se déroule au printemps, et à chaque fois, l’actuel membre du Metallurg de Magnitogorsk réussi à faire sa marque et ce, contre des joueurs de la LNH. C’est vrai que dans ce tournoi qui se déroule en même temps que les séries éliminatoire de la Coupe Stanley ce qui fait en sorte qu’il manque beaucoup de bons joueurs de la LNH, mais si le capitaine du Mettalurg réussi bien faire dans ce genre de tournoi international, il peut très bien jouer dans la grande ligue Nord-Américaine. J’ai regardé quelques vidéos du double champion et triple finaliste de la Coupe Gagarin, le trophée remis aux champions des séries en KHL, et non seulement il est absolument spectaculaire et talentueux, je peux vous dire que son tir est dans l’élite de la LNH. Vous avez bien lu, j’ai bien dit que son tir est dans l’élite de la LNH et non dans l’élite de la KHL. Le meilleur pointeur de l’histoire de la KHL est l’un des meilleurs, si c’est pas le meilleur joueur au monde à ne pas jouer dans la LNH. Si le coéquipier du fameux Chris Lee fait douter certains à cause de ses 36 ans, on a peur qu’il ne maintienne pas la cadence toute la saison et lors des séries. Ces doutes ne sont que des doutes, car malgré ses 36 ans, Mozyakin est capable de maintenir un bon rythme en séries et il l’a démontré l’an dernier avec ses 24 points en 17 matchs en séries éliminatoire de la Coupe Gagarin. Cette performance a menée son équipe en finale pour la 3ème fois en 4 saisons mais malheureusement, il n’a pu savourer une 3ème Coupe Gagarin une 3ème fois en 4 ans. Son équipe, le Metallurg, a perdu en 5 matchs contre le SKA de St-Petersbourgh, qui était composé entre-autre de Vadim Shipachev, Evgeni Dadonov et Ilya Kovalchuk.

Quel serait le montant et la durée s’il signe un contrat dans la LNH et quelle serait sa production?

Je ne verrais pas une équipe donner plus de 3 ans à Myozakin considérant qu’il se fait vieux à 36 ans, mais celui qui a participé aux 2 dernières finales de la Coupe Gagarin pourrait facilement chercher dans les 4 ou 5 millions, et peut-être même dans les 6 millions si une enchère se fait autour de lui. S’il réussi à transporter tout ce qu’il a accompli en Amérique du Nord, Mozyakin peut très bien produire entre 55 et 70 points. Peu importe le contrat qu’il réussira à décrocher, une chance serait une récompense inouïe pour tout ce qu’il a accompli dans la ligue de son pays natal, et l’équipe qui sera convaincre Myozakin de jouer dans sa cour fera un très grand coup.

Crédit photo : Sports Rants

Mots clés:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *