Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Mike Ribeiro éprouve des problèmes et serait forcé à la retraite


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Mike Ribeiro déborde de talent. Malheureusement, il éprouve aussi beaucoup de problèmes personnels. Ses anciens démons sont revenus le hanter et, cette fois-ci, il semble bien que cela l’acculera à la retraite.

C’est ce qu’a rapporté Richard Labbé dans sa chronique de La Presse d’aujourd’hui:

Mon collègue Olivier Therrien a écrit un texte très intéressant aujourd’hui sur les 5 échanges du CH les plus détestés par les fans, et celui de Mike Ribeiro y figure avec raison. Ribeiro avait déjà des problèmes avec la consommation à l’époque qu’il était avec le Canadien et Bob Gainey a perdu patience le 30 septembre 2006. Il l’a expédié à Dallas en retour du défenseur Janne Ninimaa.

Vous pouvez lire le texte en question ici:

Top – 5 : Échanges les plus détestés par les partisans du Canadien !

11 ans plus tard, même constat

Si cet échange n’a jamais été digéré par les partisans du CH, force est d’admettre que le problème de Mike Ribeiro était bien réel. Ce qui est le plus triste c’est que, selon son agent Bob Perno, le sympathique joueur de centre natif de Montréal ne semble pas du tout conscient de son problème:

« Personne ne sait vraiment ce qu’il fait ces jours-ci, a ajouté Perno. Le problème, c’est que Mike pense qu’il n’est pas malade. Dans sa tête, tout est beau. Il a fini par quitter le programme de réadaptation offert par la LNH l’hiver dernier. On s’inquiète beaucoup, mais on ne peut rien faire. Chaque fois que mon téléphone sonne, j’espère que c’est lui. »

C’est bien triste car Mike Ribeiro possède tout un talent d’hockeyeur. Le Canadien l’a échangé, les Stars aussi. À Washington il n’a fait que passer. Les Coyotes lui ont accordé un contrat de 4 ans et 22 millions sur le marché des agents libres qu’ils se sont empressés de racheter amèrement déçus devant le manque de sérieux de Ribeiro. Par la suite, Nashville lui a accordé une autre chance. Avec les Predators, il a eu des bonnes saisons, mais le problème était encore là:

« Il était suivi par des médecins à Nashville, ajoute Bob Perno. Jusqu’aux Fêtes de l’hiver dernier, quand il a choisi de ne plus aller aux rencontres du programme. Peter [Laviolette, l’entraîneur des Predators] a eu plusieurs discussions avec lui. Il a essayé de le remettre sur le droit chemin. Ensuite, il a connu un bon match et il a été mis de côté lors de la rencontre suivante. Il n’a pas digéré cette décision, il a exigé d’être échangé. »

Les Predators n’y sont pas arrivé et ont mis son nom au ballotage. Ribeiro s’est alors retrouvé avec les Admirals de Milwaukee le club école des Preds dans la LAH.

Et maintenant?

Qu’adviendra-t-il de Mike Ribeiro maintenant? Pourra-t-il poursuivre sa carrière dans la LNH s’il décide de se reprendre en main? Bob Perno en doute fort:

« Les Predators ont tenté de conclure une transaction, mais personne n’a voulu de lui. C’est un peu ce qui se passe en ce moment; un joueur de 37 ans, qui traîne une réputation, les équipes n’en veulent pas. »

C’est donc vraisemblablement la fin pour Mike Ribeiro. C’est très dommage. Il aura disputé 1074 matchs dans la LNH amassant au passage 793 points. C’est loin d’être mauvais, mais ses problèmes l’auront empêché de connaitre une carrière encore plus prestigieuse.

On te souhaite la meilleure des chances et beaucoup de courage Mike Ribeiro. Accorde-toi la chance d’être heureux!

Mots clés: ,