Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Calen Addison: un défenseur dans l’ombre en vue du prochain repêchage


Guillaume Arcand - Fanadiens.com

Lorsqu’on discute de l’encan 2018 de la LNH, on dit souvent que ce repêchage sera exceptionnel en défensive. Je suis très d’accord avec cet énoncé, mais on mentionne surtout les Ty Smith, Rasmus Dahlin, Ryan Merkley, en passant par les Quinn Hughes, Xavier Bouchard, Evan Bouchard et Adam Boqvist, mais on semble toujours en laisser un de côté, et ce malgré qu’il possède un potentiel assez semblable aux autres, son nom est Calen Addison.


Âgé de 16 ans, il en a déjà l’air de 18

Addison a commencé sa carrière junior à 16 ans, avec les Hurricanes de Lethbridge dans la WHL, en 2016-17. Ce fut une très bonne première saison pour lui. Sa production offensive fut à la hauteur, avec ses 33 points en 63 matchs, ce qui fut suffisant pour se classer 7ème meilleur marqueur de son équipe et 2ème chez les défenseurs à ce chapitre. Ce n’est pas mal du tout, si on considère que les Hurricanes était une bonne équipe offensivement. En plus d’avoir été un des meilleurs pointeurs chez les arrières de son âge dans la WHL et probablement dans tout la CHL, ce prospect en vue du prochain repêchage, était le 2ème meilleur défenseur des Hurricanes de Lethbridge sur à peu près tout les autres aspects, un autre atout très intéressant chez lui.

En me penchant bien sur l’actuel membres des Hurricanes de Lethbridge, je vois que ce qui m’impressionne le plus chez lui, est qu’il se développe d’une manière assez rapide et spectaculaire. Les recruteurs devrait en prendre note, car si le défenseur de l’Ouest Canadien tombe dans une organisation qui a une bonne équipe de développement, imaginez ce que ce joueur pourrait devenir! L’équipe qui jette son dévolu sur lui et qui poursuit bien son développement ( qui va déjà très très bien!), pourrait faire de lui rien de moins qu’un défenseur qui pourrait jouer sur presque tous les top 2 de la LNH.

Qualités défensives irréprochables

J’ai regardé quelques matchs de l’équipe du #2 des Hurricanes de Lethbridge, et selon ce que j’ai vu, il n’est pas le défenseur le plus spectaculaire ou celui qu’on remarque à première vue. Cependant, le natif de Brandon est un défenseur très fiable défensivement, il est capable de faire bon beau repli défensif quand l’autre équipe lance une contre-attaque en surnombre, et il est aussi très bon pour dégager les rondelles laissées libres devant le filet, hors de la zone dangereuse. Il est souvent utilisé pour repousser les joueurs qui se positionnent devant son gardien, un style qui me fait personnellement penser à Shea Weber. Son apport offensif est quand à lui déjà assez élevé pour forcer les dépisteurs à le voir jouer plus souvent et à le considérer sérieusement comme un option en première ronde au prochain repêchage. Le défenseur qui porte actuellement le #2 sur son chandail, n’est pas le plus talentueux ni un futur gagnant du Norris. C’est vrai, mais habituellement, quand on parle d’un jeune joueur, on parle souvent de ses faiblesses et de ce qu’il a à améliorer, mais chez Addison, il n’a presque aucune faiblesse marquante. Ses points les plus faibles sont possiblement son jeu physique et parfois le fait qu’il tente de trop en faire. Il a tout le temps du monde pour améliorer ces aspects. Des jeunes joueurs qui ont si peu de faiblesses sont de véritable perle de nos jours dans le monde du hockey. Cela compense amplement le fait qu’ils possèdent peu de talent offensif, et ces joueurs sont les choix les plus « safe » lors des repêchages. Si, dans quelques années, le défenseur droitier se taille un poste avec Équipe Canada au Championnat du Monde U20, plusieurs seront surpris, mais moi je ne le serais aucunement!

Voyez-vous, non seulement, je vois le nom de Calen Addison dans l’alignement de mon équipe, je ne suis pas inquiet, mais aussi, il cadre dans le style que ECJ recherche. Pour les fans du Canadien qui lisent l’article, vous vous demandez sûrement si Addison représenterait une bonne sélection pour le CH. Laissez-moi vous répondre que, malgré que la formation Montréalaise a déjà une bonne profondeur du côté droit en défensive avec les Josh Brook, Cale Fleury, Brett Lernout et Noah Juulsen dans son organigramme, le petit défenseur a un style que Claude Julien aimerait beaucoup, car l’entraîneur du Canadien adore les défenseurs défensifs qui peuvent aussi se porter à l’attaque.

À quoi s’attendre l’an prochain et au repêchage?

Pour ma part, je vois le Manitobain dans le top 20 en ce moment, mais s’il démontre durant l’année, qu’il est supérieur aux principaux défenseurs qui le talonnent comme Ty Smith, Adam Boqvist, Quinn Hughes, l’ancien des Wheat Kings de Brandon Midget AAA peut très bien réussir à être déjà choisi par une organisation de la LNH quand les 10 premières équipes auront parlé. Je suis prêt à parier qu’il peut percer le top 5 s’il réussi à démontrer qu’il mérite plus sa place que ses principaux concurrents, cet objectif peut paraître impossible, mais si le défenseur qui a eu 17 ans le 11 avril dernier connaît une saison au-dessus des attentes, surtout offensivement, tout peut arriver.


À qui peut-on le comparer?

J’ai déjà dit plus tôt que le défenseur Manitobain me faisait penser à Shea Weber côté style de jeu, mais aussi, il n’est pas si différent de Brent Seabrook, qui a, lui aussi, fait son stage junior avec les Hurricanes de Lethbridge. Seabrook, qui est un défenseur très solide défensivement, peut aussi contribuer grandement offensivement. Bref, il a un excellent potentiel et pourrait causer une surprise cette saison pour ceux qui l’ont sous-évalué!

Crédit photo: lethbridgenewsNOW

Mots clés: ,