Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Les grandes transactions du passé: Wayne Gretzky passait aux Kings!


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Le 9 août 1988 n’est pas une date qui rappelle de beaux souvenirs aux fans des Oilers d’Edmonton. Près de trois mois après avoir remporté la Coupe Stanley, le légendaire Wayne Gretzky est échangé aux Kings de Los Angeles. À Edmonton, et partout au Canada, la nouvelle sème la consternation: le plus grand joueur de l’histoire, celui qui a permis aux Oilers de remporter quatre coupes Stanley, va finir sa carrière sous d’autres cieux. C’est un euphémisme de dire que les partisans des Oilers sont en colère.

Une conférence de presse émotive

Wayne Gretzky arbore un beau sourire sur la photo choisie comme photo d’en-tête. Cependant, ce ne fut pas toujours le cas lors de cette journée historique. The great one avait éclaté en larmes à plusieurs reprises. Il ne voulait vraiment pas quitter la ville d’Edmonton.

Gretzky passait aux Kings en compagnie de Marty McSorley et de Mike Krushelnyski en échange de Jimmy Carson, Martin Gélinas, trois choix de première ronde qui devinrent Jason Miller (#18 au total en 1989) Martin Rucinsky (#20 au total en 1991) et Nick Stajduhar (#16 au total en 1993)et surtout… 15 millions de dollars. Je dis surtout, car en fait c’est tout ce qui comptait dans cette transaction pour le propriétaire des Oilers, Peter Pocklington. Aux prises avec des difficultés financières, Peter Pocklington a tout simplement décidé de se séparer de la Merveille avant que sa valeur ne diminue.

Les dessous de la transaction

Dans son livre Gretzky mon histoire, la super-vedette révèle que Peter Pocklington, propriétaire des Oilers, avait l’intention d’échanger son contrat depuis déjà deux ans.

Trois semaines avant l’échange, Wayne Gretzky se marie avec l’actrice hollywoodienne Janet Jones. Même si les dirigeants des Oilers veulent faire croire que le 99 souhaite quitter Edmonton pour se rapprocher de sa femme, l’histoire est tout autre. Gretzky affirme, dans son autobiographie, qu’il avait l’intention d’acheter une maison à Edmonton pour s’y établir avec sa femme.

Pocklington a démontré un peu de classe en laissant Gretzky décider de sa destination. Ce dernier hésitait jusqu’à la toute fin entre Los Angeles et Détroit. Wayne a toujours été un grand fan de Gordie Howe et l’idée de porter l’uniforme des Red Wings lui plaisait. C’est son père qui l’a finalement fait changer d’idée. Walter Gretzky a dit à son fils que Détroit avait déjà connu un grand en Gordie Howe, alors qu’il avait la chance d’être le plus grand de l’histoire à Los Angeles et de faire quelque chose d’unique et de différent.


La transaction la plus à sens unique de l’histoire

Regardons maintenant les statistiques des joueurs reçus par les Oilers dans la transaction:
Jimmy Carson (103 points) Martin Gélinas (120 points ) Martin Rucinsky (0 en 2 parties) Nick Stajduhar (0 en 2 parties aussi, mais dans son cas ce sont aussi les 2 seuls matchs de sa carrière dans la LNH ). Jason Miller, pour sa part, n’a jamais joué 1 match avec les Oilers puisque Edmonton avait échangé ce choix. Il fut sélectionné par les Devils.

Donc, tous ces joueurs ont donné un total de 223 points aux Oilers. Gretzky en avait eu à lui seul 168 à sa première saison avec les Kings ! Au total, en 8 saisons avec les Kings, il aura accumulé 918 points ! Wayne Gretzky, c’était déjà plus que suffisant, mais en plus les Kings ont obtenus Marty McSorley et Mike Krushelnyski. Assez inégale comme transaction !

Remarquez que, si les Oilers avaient mieux repêché, ils auraient pu avoir Ray Whitney, Zigmund Palffy ou Sandish Ozolinsh à la place de Martin Rucinsky et Todd Bertuzzi, Jason Allison ou Saku Koivu à la place du fabuleux Nick Stajduhar ! Ça aurait rendu cette transaction un peu moins pire dans l’ensemble.

Les Oilers ont quand même remporté une autre Coupe Stanley 2 ans après cette transaction alors que les Kings n’ont pas réussi à gagner la Coupe avec Gretzky. Ils sont passé près en 1993, mais se sont inclinés en finale contre le Canadien.

Une transaction ou une vente ?

Ce qui est intéressant dans cette transaction, c’est qu’elle s’est faite pratiquement en cachette du directeur-général des Oilers de l’époque, Glen Sather. Bruce Mcnall, qui était le DG des Kings, rapporte que Glenn Sather ne voulait avoir aucune implication dans cette histoire.

“Glen Sather ne voulait avoir aucun lien dans cette histoire! Il était fou de rage après moi, fou de rage après tous les gens impliqués… ”

Pour Glenn Sather, ce n’était tout simplement pas une transaction. Voici ce qu’il a dit en 2013 à ce sujet, toujours en s’étouffant de rage, même 25 ans après l’incident:

“Premièrement ce n’était pas une transaction.c’était une vente! Je l’ai dit depuis le moment que c’est arrivé, mais les gens appellent encore ça une transaction, Ce n’en était pas vraiment une, c’était une vente et par la suite il y a eu des pièces qui se sont ajoutées, mais ce n’était qu’un bonus si vous voulez allez dans cette direction”,

Une transaction qui a transformé la LNH à jamais

L’arrivée de Wayne Gretzky à Los Angeles va marquer un point tournant dans l’histoire de la LNH. Non seulement il s’agit de la plus importante transaction de l’histoire, mais l’engouement provoqué par l’arrivée du 99, va donner une nouvelle vie au hockey aux États-Unis. En effet, pour les dirigeants de la LNH, la Merveille est le meilleur candidat pour vendre le hockey au pays de l’Oncle Sam. Ainsi, la LNH pourra créer de nouvelles concessions (ou en transférer certaines) sur la côte ouest, au Texas ou en Floride et empocher de lucratives sommes d’argent par la vente des droits de télédiffusion aux grands réseaux américains.

Les Kings de Los Angeles et les dirigeants de la LNH peuvent donc dire un gros merci à Walter Gretzky !

Crédits photos: Top Net!, oilersaddict.com
Sources: Radio-Canada et Fanrag,

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *