Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Marc Bergevin: Un DG sous-estimé


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Il serait très difficile pour Marc Bergevin de gagner un concours de popularité ces temps-ci! Plusieurs fans ne sont pas satisfaits de son travail cet été et réclame sa tête. Est-il un si mauvais directeur-général? Regardons cela de plus près.

Des critiques justifiées?

The Hockey Writers a dressé un top 3 des DG qui risquent de perdre leur emploi très bientôt, et Bergevin y figure, en compagnie de Jim Benning des Canucks de Vancouver et de Joe Sakic de l’Avalanche du Colorado.

Vous pouvez lire le texte de l’auteur du texte, Brett Slawson, ici:

3 NHL General Managers on the Hot Seat

Bergevin mérite-t-il ce flot de critiques ? Les fans lui reprochent entre autre de ne jamais bouger et quand c’est le cas, de ne pas aller chercher de joueurs vedettes. On entends souvent dire aussi qu’il ne va que chercher des défenseurs. De leur côté, The Hockey Writers lui reprochent de ne pas avoir réussi à bâtir une équipe qui se rend loin en séries éliminatoire et de prendre des décisions douteuses. Les fans lui reprochent aussi le mauvais repêchage, de conserver Sylvain Lefebvre à la barre du Rocket de Laval, ainsi que certaines mauvaises signatures de contrats, ou encore, de n’avoir pas tout fait pour garder Alexander Radulov et Andrei Markov. Regardons de plus près toutes ces critique.

Un DG très actif

Lorsqu’on regarde les transactions effectuées par Bergevin depuis son arrivée, on en dénote 42.Ça lui donne une moyenne de 8.4 transactions par année. 8 transactions, c’est le total qu’a fait Don Sweeney, le DG des Bruins, depuis son arrivée il y a 2 ans! C’est donc difficile de qualifier Bergevin d’inactif. Le DG des Canadiens est même souvent un de ceux qui bougent le plus lors de la date limite des transactions. La saison dernière, la date imite était le 1er mars et il avait bouger 3 fois allant chercher Dwight King, Andreas Martinsen et Steve Ott. En plus d’avoir acquis les défenseurs Brendon Davidson et Jordie Benn le 28 et 27 février respectivement.
Sur ces 42 transactions, Marc Bergevin a obtenu 39 joueurs. 3 gardiens, 14 défenseurs et 22 attaquants. Donc dire qu’il va chercher juste des défenseurs est faux.

Pas capable d’aller chercher des vedettes ?
Le 5 mars 2014 Bergy avait mis la main sur le meilleur joueur disponible à la date limite des transactions, en obtenant Thomas Vanek des Islanders en retour de Sebastien Collberg et d’un choix de 2ème ronde en 2014. Vanek a connu de très bons moments en saison régulière avec 6 buts et 9 passes pour 15 points en 18 parties. Malheureusement, l’ailier Autrichien a connu un relâchement en séries et le DG du Tricolore a décider de ne pas lui offrir de contrat, du moins pas le gros lot que Vanek recherchait. Il l’a plutôt obtenu du Minnesota.

Même si plusieurs fans ne digèrent pas cette transaction, Shea weber, obtenu contre P.K. Subban est encore une grande vedette dans la LNH. Certains détracteurs du DG de Montréal se sont amusés à dire que ce trade était un fiasco car Nashville était en finale alors que Montréal n’a pas franchie la 1ère ronde. Ce n’est pas du tout un argument pourtant. P.K. est très bon, mais avec Subban ou Weber, les Preds allaient en finale pareil!

Cet été Bergevin a aussi acquis Jonathan Drouin qui a sans aucun doute le profil d’une vedette en devenir!

C’est pas mal tout comme joueurs vedettes. Il est donc vrai que jusqu’ici, Marc Bergevin n’en a pas obtenu beaucoup ! Il a toutefois obtenu plusieurs joueurs qui ont été très utile au CH comme Michael Ryder (21 points en 27 matchs lors de son séjour!), Jeff Petry, Dale Weise, Paul Byron (via le balottage), Philip Danault et Andrew Shaw.

Dans le cas d’Andrew Shaw, plusieurs fans reprochent à Bergevin d’avoir déboursé 2 choix de 2ème ronde pour l’obtenir. Ils sont déçus des performances de Shaw jusqu’ici. À ces fans je dirais que Bergevin a aussi obtenu 2 choix de 2ème ronde la même journée contre Lars Eller. Shaw risque de se replacer sous la gouverne de Claude Julien et je l’aime mieux comme joueur que le nonchalant Lars Eller, alors attendons avant de juger cette transaction comme étant mauvaise! Shaw aurait avantage à être plus flegmatique, mais j’aime mieux le voir écoper de mauvaises pénalités de temps à autre et le voir aussi se défoncer match après match.

Le repêchage

Pour ce qui est du repêchage, ce n’est pas nécessairement Bergevin le responsable. Sous sa gouverne, le CH a repêché Alex Galchenyuk et Charles Hudon en 2012 (les autres ne font plus partie de l’organisation). En 2013, Michael McCarron, Jacob De La Rose, Zachary Fucale, Artturi Lehkonen, Connor Crisp, Sven Andrighetto, Martin Reway et Jeremy Grégoire. Quand même pas si mal, mais la sélection de Shea Theodore à la place de McCarron aurait été de loin meilleure !

En 2014, le Tricolore n’avait pas de choix de 2ème ni de 4ème ronde. Il ajoute Nikita Scherbak, Brett Lernout, Nikolas Koberstein, Daniel Audette, Hayden Hawkey et Jake Evans. Pas très fort comme sélection, mais c’était à l’image de cette année repêchage, qui ne passera sûrement pas à l’histoire. Mis à part la première ronde, il n’y avait pas beaucoup de talent.

Il est un peu tôt pour juger les repêchage de 2015 à 2017. En 2015, le CH repêche Noah Juulsen en 1ère ronde et Jeremiah Addison qui est très surprenant pour un choix de 7ème ronde.

En 2016, Mikhail Segachev fut une bonne sélection même s’il n’est plus avec le CH. Victor Mete ne semble pas être mauvais du tout aussi ! Ryan Poehling et Joni Ikonen obtenus lors du dernier repêchage,semblent prometteurs.

Bref, il est quand même trop tôt pour évaluer la plupart des jeunes repêchés sous l’ère Bergevin.

Sylvain Lefebvre est-il l’homme de la situation ?

Plusieurs fans sont frustrés de voir Marc Bergevin conserver Sylvain Lefebvre en poste. J’avoue que j’ai de la difficulté à comprendre aussi. J’aimerais voir un autre coach diriger les espoirs du Tricolore.

L’ancien défenseur amorcera finalement une sixième saison à la barre du club-école du Canadien de Montréal dans la Ligue américaine.

Lefebvre est arrivé à bord au moment où l’équipe était basée à Hamilton sous l’appellation des Bulldogs. Il a ensuite déménagé avec cette formation, devenue les IceCaps de Saint-Jean, à Terre-Neuve.

Au cours de ses cinq premières saisons, Lefebvre a montré une fiche très ordinaire de 164 victoires, 168 défaites et 48 revers en prolongation ou en tirs de barrage.

Je crois qu’avec le nouveau départ à Laval, Marc Bergevin aurait du en profiter pour emmener un nouveau coach. Sur ce point, je suis donc d’accord avec ses détracteurs.

Les négociations de contrats

Certain contrats accordés par Marc Bergevin soulèvent aussi l’ire des fans.Tomas Plekanec à 6 millions par années est effectivement un mauvais contrat. Andrew Shaw, à 3.9 millions, est un peu trop payé. Même chose pour Jeff Petry, à 5.5 millions.
Par contre, d’un autre côté, Max Pacioretty à 4.5 millions est un coup de maître! Alex Galchenyuk risque de l’être tout autant à 4,9 s’il éclate!

Carey Price est payé très cher, mais il vaut cela et aurait pu avoir facilement plus d’une autre formation, s’il avait attendu d’obtenir l’autonomie à la fin de la saison.

Du côté d’Alexander Radulov et d’Andrei Markov je considère que Bergevin n’a pas grand chose à se reprocher dans ces deux dossiers. Ce sont les deux joueurs qui se sont montrés trop gourmands. Le seul reproche que je pourrait faire à Bergevin est d’avoir trop attendu dans le cas de Radulov. Il aurait dû entreprendre les négociations en saison et peut -être Radu aurait-il signé a un meilleur prix à ce moment là, ou du moins, peut-être aurait-il demander moins de saisons.

Dans l’ensemble, je trouve que Bergevin gère très bien sa masse salariale. Je préfère qu’il tienne son bout au lieu d’accorder de trop longs contrast à des joueurs de plus de 30 ans, qui risquent de devenir des boulets par la suite. Comme c’est le cas des contrats de Loui Ericksson, David Backes et Andrew Ladd.

Trophée du directeur général de l’année de la LNH

Marc Bergevin n’est donc pas un mauvais DG, chose certaine ce n’est pas un bum comme certains fans le croient !

Depuis la création de ce trophée en 2010, Marc Bergevin a été finaliste deux fois. En 2013 et 2014, où il fut battu respectivement par Ray Shero des Penguins de Pittsburgh et Bob Murray des Ducks D’Anaheim. Le gagnant de la saison dernière est David Poile. C’est un très bon DG, je ne veux rien lui enlever, mais il gère les Predators depuis 1997 et en est seulement à sa première finale de la Coupe Stanley.

Marc Bergevin est un DG travaillant et qui a de l’audace. Il fait BEAUCOUP mieux que les Réjean Houle, André Savard, Bob Gainey et Pierre Gauthier qui l’ont précédé ! Il fait des erreurs c’est normal, Il ne faut pas être aveugle et croire qu’il est parfait! Il a quand même fait beaucoup plus de bons coups selon moi! Je ne crois pas qu’il mérite autant de critiques ou d’être considéré dans les 4 ou 5 pires DG de la ligue comme le croit certains fans.

Le Canadien n’est pas plus fort que la saison dernière? C’est vrai, mais il n’est pas détruit non plus et Marc Bergevin possède toujours près de 8,5 millions pour l’améliorer ! Attendons avant de paniquer et de vouloir le lyncher!

Crédit photo: TVA Sports et 25Stanley

Mots clés: