Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Huit millions de libres sur la masse: le statut quo est la meilleure option


Olivier Therrien - Fanadiens.com

Plusieurs fans critiquent récemment le DG du Canadien Marc Bergevin, parce qu’il ne bouge pas plus afin de combler les pertes d’Alexander Radulov et d’Andreï Markov. Bien qu’il peut être surprenant de le dire ainsi, mais force est de croire que, selon moi, le statut quo de Bergevin est le meilleur choix à prendre en vue de la prochaine saison.

Une marge de manœuvre universelle pour combler les besoins de l’équipe

Comme à chaque année, les débuts de saison sont très révélateurs pour plusieurs équipes et très décevants pour d’autres. Puisque le Canadien n’est pas lui non plus à l’abri des blessures, il vaut mieux toujours se garder une marge de manœuvre à l’égard de la masse salariale, afin de pouvoir effectuer une transaction amenant un joueur à haut salaire à Montréal.

Au même titre, cet argent supplémentaire sera parfait lorsque viendra la date limite des transactions et que plusieurs équipes n’espérant plus faire les séries éliminatoires liquideront à bas prix plusieurs joueurs de haut calibre qui disposent de salaires faramineux. Ainsi, le Canadien pourrait mettre la main sur un ou deux éléments de haut niveau contre des choix de repêchage à ladite date et améliorer considérablement le club en fonction des besoins de l’équipe.

La masse salariale ne doit pas devenir une entrave

Il arrive trop souvent dans la LNH que les DG ne soient pas en mesure de conclure de transaction, par le fait que certains d’entre-eux ont très peu d’espace sur la masse salariale; il ne faut pas que le Canadien se retrouve dans cette situation. Je m’explique : si, comme nous le prévoyons tous un peu, le besoin du Tricolore est toujours à l’attaque lorsque la date limite des transactions arrivera, il sera facile de prendre en charge de gros salaires, plutôt que d’aller chercher encore une fois des plombiers de troisième et quatrième trio.

Qu’en pensez-vous? L’idée du statut quo vous est-elle plus satisfaisante sachant que cette stratégie pourrait apporter un véritable joueur d’impact à Montréal?

Mots clés: ,

Une réponse “Huit millions de libres sur la masse: le statut quo est la meilleure option”

  1. Tony
    5 août 2017 à 10:46

    C ben beau de ramasser des joueur à la date limite des transactions MAis sacrament il faut que tu les fasses les éliminatoires sinon ca ne donne rien .A l’heure actuelle avec l’équipe que Montreal ont oublier ca jamais il ne feront les eliminatoires