Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Claude Lemieux au Temple de la Renommée ?


Daniel Vanier - Fanadiens.com

Adrian Dater, un chroniqueur de la LNH pour le site web Bleacher Report a mis un sondage intéressant sur son compte Twitter aujourd’hui. Il se demande si oui ou non, Claude Lemieux devrait être intronisé au temple de la renommée de la LNH.

Vous pouvez voir le sondage ici :

C’est assez serré jusqu’ici, car vers 11 heures ce samedi matin, Le vote était à 56% pour et 44 % contre.

Une carrière bien remplie !

Claude Lemieux a disputé 1215 parties dans la LNH avec le Canadien de Montréal, les Devils du New Jersey, l’Avalanche du Colorado, les Coyotes de Phoenix et les Stars de Dallas. Il a pris sa retraite en 2003-2004 avant de faire un retour avec les Sharks de San Jose en 2008-2009. Ce retour ne fut pas un grand succès avec une seule passe en 18 parties. Lemieux a alors définitivement accroché ses gants et ses patins, après avoir disputé 23 saisons dans la LNH.

L’ailier droit qui était considéré comme une peste par ses adversaires, a obtenu 379 buts et 407 passes au cours de sa longue carrière.

Un joueur de séries !

Claude Lemieux était surtout reconnu pour ses prouesses en séries éliminatoires. Gagnant du trophée Conn Smythe en 1995,alors qu’il évoluait pour les Devils du New Jersey. Lemieux a joué plus de 234 matchs en séries avec 80 buts et 78 passes.Il a gagné la Coupe Stanley à quatre reprises. Avec le Canadien en 1986 et 1993, avec les Devils en 1995 et avec l’Avalanche en 2000.

Lemieux a aussi réussi 19 buts gagnants en séries. Seuls Gretzky et Brett Hull ont fait mieux que le joueur natif de Buckingham. Il avait le don d’être à la bonne place, au bon moment et de marquer des buts en séries qui faisaient mal à l’adversaire.
Souvent le gars le plus détesté par les clubs adverses, Claude Lemieux éprouvait un malin plaisir à déranger les meilleurs joueur des autres équipes. Bref, il était un élément très important en séries éliminatoires et ce, avec toutes les équipes pour lesquelles il a évolué.

Les conditions d’admission

Pour être admis au Temple de la renommée, le dossier de chaque pétitionnaire devra passer devant dix-huit membres du comité et recevoir au moins les trois-quarts des votes (quinze membres). Chaque année, sont admis au maximum :
quatre joueurs,
deux joueuses,
deux bâtisseurs. Cette catégorie correspond aux personnes qui ne jouent pas directement au hockey mais ont un impact significatif sur le hockey. Il peut s’agir d’entraîneurs, de présidents, de propriétaires de franchises ou encore de personnalités des médias.
un officiel (arbitre ou juge de ligne).

Pour les joueurs, l’arbitre ou juge de ligne, la personne doit avoir pris sa retraite de du hockey depuis au moins trois ans. Dans le passé, il y a eu des exceptions pour les joueurs dotés d’un talent exceptionnel qui, selon le comité, méritaient d’être intronisés avant les trois années réglementaires. Cela a été le cas pour dix joueurs :
Dit Clapper : 1947
Maurice Richard : 1961
Ted Lindsay : 1966
Red Kelly : 1969
Terry Sawchuk : 1971
Jean Béliveau : 1972
Gordie Howe : 1972
Bobby Orr : 1979
Mario Lemieux : 1997
Wayne Gretzky : 1999
Après l’admission de Gretzky, il fut annoncé que dans le futur aucune autre admission anticipée ne serait plus jamais réalisée. Lafleur, Howe et Lemieux sont les seuls joueurs de l’histoire à être revenus au jeu alors qu’ils avaient été admis au Temple de la renommée.

Moi je vote oui pour Claude Lemieux ! Et vous ?

Crédit photo : RDS

Mots clés: , , , ,