Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Il y a 28 ans, Bob Gainey annonçait sa retraite


Gabriel Asselin - Fanadiens.com

Robert Michael Gainey, mieux connu sous le nom de Bob Gainey, a été sans contredit l’un des plus grands capitaines de l’histoire de la Sainte-Flanelle et, il a exactement 28 ans aujourd’hui, le 17 juillet 1989, il annonçait sa retraite de joueur dans la LNH pour se réorienter vers une carrière d’entraîneur et de directeur général dans le circuit Bettman. Revenons ensemble sur les moments marquants de sa carrière, autant sur la glace qu’à l’extérieur de celle-ci.

Gainey a tout d’abord réussi a se tailler un poste avec les Petes de Peterborough à l’âge de 18 ans précédant le début de la saison 1972-73 dans l’Ontario Hockey League (OHL). Malgré le fait qu’il n’y ait joué qu’une seule campagne, récoltant 22 buts et 21 mentions d’aides en 55 rencontre, tout en se méritant 99 minutes de pénalité, Gainey a impressionné par son habileté légendaire à contrer les meilleurs effectifs adverses. À un tel point que ça lui aura valu d’être sélectionné au huitième échelon au total par le Canadiens de Montréal au repêchage amateur de 1973.

Lors de son entrée dans la LNH dès la saison suivante, Gainey n’a aucunement délaissé son style de jeu, terrorisant les attaquants adverses. Puis, dès sa deuxième saison chez les professionnels, il a été jumelé avec Yvan Cournoyer et Jacques Lemaire, formant l’un des trios les plus redoutables de la ligue. Gainey a ensuite activement contribué aux quatre Coupes Stanley consécutives du Tricolore entre 1976 et 1979, remportant même le trophée Conn Smythe, remis au joueur par excellence des séries éliminatoires, lors de cette dernière conquête.

Entre temps, le trophée Frank J. Selke a été inauguré pour la saison 1977-78. Remis annuellement au meilleur attaquant défensif de la LNH, Bob Gainey s’est mérité les quatre premières attributions de ce trophée entre 1978 et 1981. Durant cette même période période de temps, l’ancien #23 de la Sainte-Flanelle a été sélectionné pour participer au match des étoiles de la LNH en quatre occasions durant un intervalle de cinq saisons entre 1977 et 1981. Seule la saison 1978-79 n’apparaît pas à son palmarès déjà bien garni.

Au terme de la saison 1981-82, l’actuel capitaine des Canadiens Serge Savard, le légendaire membre du Big Three, décida de prendre sa retraite, laissant vacant le poste de capitaine. Gainey occupera ce poste au commencement de la saison suivant et ce, jusqu’à sa retraite après une dernière Coupe Stanley comme joueur en 1986 et un échec en finale devant les Flames de Calgary lors de ses dernière séries éliminatoires en 1989. Il s’est ensuite exilé en France, où il y disputera 18 matchs en tant que joueur-entraîneur lors de la saison 1989-90 avec les Écureuils d’Épinal en division 1B française avant d’accrocher définitivement ses patins.

En 16 saisons dans la Ligue Nationale de Hockey, toutes dans l’uniforme Bleu-Blanc-Rouge, Bob Gainey aura récolté 239 buts et 263 mentions d’aides en 1160 matchs à Montréal, en plus de 73 points en 182 rencontres en séries éliminatoires. D’ailleurs, ses 1160 joutes en saison régulière dans l’uniforme du Tricolore le place au troisième échelon dans l’histoire de la concession derrière Henri Richard et Larry Robinson, tandis que ses 182 matchs en séries éliminatoires lui confèrent le second rang derrière celui que l’on surnommait Big Bird, Larry Robinson. Bob Gainey a finalement été intronisé au Temple de la Renommée du Hockey en en 1992 dès sa première année d’éligibilité et son numéro 23 a été hissé dans les hauteurs du Centre Bell le 23 février 2008.

Sa deuxième carrière

Bob Gainey est revenu en Amérique du Nord dès la saison 1990-91 afin de devenir l’entraîneur-chef des North Stars du Minnesota. Le nouveau retraité a impressionné dès ses débuts, conduisant son équipe à la finale de la Coupe Stanley, avant de s’incliner en six matchs devant les Penguins de Pittsburgh menés par Mario Lemieux et Jaromir Jagr. En janvier 1992, Gainey a également été directeur général de cette même concession au Minnesota tout en conservant son poste d’entraîneur-chef. La franchise a ensuite été relocalisée à Dallas, et renommée les Stars, où Gainey conservera ses fonctions jusqu’en janvier 1996.

Après la 39e rencontre lors de la saison 1995-96, alors que sa formation montrait un piètre dossier de 11 victoires, 19 défaites et 9 matchs nuls, Gainey démissionna de son poste d’entraîneur-chef pour se concentrer exclusivement sur celui de directeur général. Il nomma aussitôt Ken Hitchcock en tant que successeur, celui-ci dirigeait alors les Wings de Kalamazoo, le club affilié aux Stars de Dallas dans la défunte International Hockey League (IHL).

Les efforts de Gainey ont alors portés leurs fruits en lui permettant d’acquérir quatre joueurs de renom. Joe Nieuwendyk, Sergei Zubov, Ed Belfour et Brett Hull se sont tour à tour amenés avec la formation texane entre les saisons 1995-96 et 1998-99. Ces acquisitions ont permis aux Stars de Dallas de remporter le trophée des Présidents en 1998 et 1999, ainsi que la Coupe Stanley en 1999. Brett Hull a d’ailleurs marqué le but gagnant de cette Coupe Stanley de manière controversée et dont on se rappelle encore 18 ans plus tard :

Puis, Gainey a obtenu la responsabilité, en compagnie de Pierre Gauthier et Bobby Clarke, de sélectionner les joueurs qui allaient représenter le Canada aux Jeux Olympiques de Nagano en 1998. Cette équipe, pourtant toute étoile, avait dû se contenter d’une décevante 4e position.

Bob Gainey deviendra ensuite le directeur général du Canadien en mai 2003. Il ne tardera pas à effectuer un coup d’éclat, alors que dès le 2 mars 2004, il transigera avec les Rangers de New York pour faire l’acquisition d’Alex Kovalev en retour de Jozef Balej, qui n’a joué que 18 matchs dans la LNH, et d’un choix 2e tour en 2004. Le 13 janvier 2006, Gainey congédia l’entraîneur-chef Claude Julien et décida d’occuper le poste sur une base intérimaire pour le reste de la saison, où il conservera une fiche de 23 victoires, 15 défaites et 3 défaites en temps supplémentaire avant de voir son équipe s’incliner au premier tour éliminatoire. Il engagea également Guy Carbonneau à titre d’entraîneur-adjoint, ce dernier prendra les reines de l’équipe au début de la campagne suivante.

Il faudra ensuite attendre au 25 février 2007 avant de voir un nouveau coup d’éclat, qui allait passer à l’histoire pour les bonnes raisons, de la part de Bob Gainey en tant que directeur général. Il échangea Craig Rivet, alors âgé de 32 ans, aux Sharks de San Jose en échange de Josh Gorges, 22 ans, et d’un choix de premier tour au repêchage amateur subséquent, qui allait devenir Max Pacioretty. Pas de doutes que le Tricolore a gagné cet échange! L’année suivante, il réalisa un autre coup de génie. En effet, lors de la première ronde du repêchage amateur de 2008, il acquiert Alex Tanguay ainsi qu’un choix de cinquième tour lors du même encan en échange de la 25e sélection de ce premier tour et d’un choix de deuxième ronde l’année suivante.

Le 9 mars 2009, Gainey congédia Guy Carbonneau pour à nouveau occuper le poste par intérim. Il a maintenu une fiche de six victoires, six défaites et quatre défaites en temps supplémentaire, avant d’à nouveau s’incliner au premier tour éliminatoire, tout comme trois ans plus tôt. Le 1er juin de la même année, il nomma Jacques Martin au titre d’entraîneur-chef du Tricolore.

Quelques semaines plus tard, le 30 juin 2009, il effectua la transaction dont tout le monde se souvient et qui a probablement planté son dernier clou dans le cœur de plusieurs partisans québécois. Il échange alors Ryan McDonagh, Christopher Higgins, Pavel Valentenko et Doug Janik aux Rangers de New York en retour de Scott Gomez, Tom Pyatt et Michael Busto.

Le reste fait maintenant partie de l’histoire!

Il a démissionné le 8 février 2010, tout en demeurant consultant jusqu’au terme de la saison 2011-12. Il est devenu conseiller spécial pour les Stars de Dallas en 2012, puis pour les Blues de St. Louis en 2014, poste qu’il occupe toujours avec cette dernière équipe.

Crédit photos : NHL.com, CBC.ca

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *