Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La magie des séries !


  Daniel Vanier - Fanadiens.com - Montréal

J’adore le hockey des séries éliminatoires ! C’est beau de voir une équipe s’unifier et les joueurs se sacrifier, pour la conquête d’un but commun. Cela écrit de belles pages d’histoire. Parfois, celles-ci sont écrites par des héros plus obscurs ou du moins, plus inattendus. C’est ce qui rend les séries éliminatoires si magiques !

Les 4 buts de Jean-Gabriel Pageau

Les séries 2017 ne sont pas encore terminées, mais pour moi la plus belle histoire jusqu’ici, c’est celle de Jean-Gabriel Pageau ! Dans un véritable scénario de film, Jean-Gabriel Pageau à marqué 4 buts dans le même match contre les Rangers et… Henrik Lundqvist ! Pageau est un bon joueur, mais pas nécessairement ce qu’on pourrait qualifier de marqueur dangereux ! Il avait seulement 12 buts en saison régulière ! Vous pouvez revoir les 4 buts de Pageau ici :

C’est tout de même spécial de voir que certains joueurs se transforment en héros lors des séries éliminatoires. Certains joueurs vedettes tels les Sidney Crosby et Erik Karlsson continuent tout simplement de performer au même niveau qu’ils le font déjà en saison régulière. Certains autres, comme frappés par une baguette magique, connaissent leurs moments de gloire en séries éliminatoires ! Voici quelques exemples :

Bryan Bickell

Bryan Bickell avait connu une belle lancée lors des séries éliminatoires de 2013 qui ont vu les Blackhawks emporter la coupe Stanley. Il avait alors inscrit 9 buts et 8 passes. Il était à six points près d’égaliser sa fiche de la saison ! En effet, il avait marqué 9 buts et 14 passes pour 23 points en 48 parties dans cette saison écourtée par L’absence d’accord entre la LNH et l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey.
Après avoir aidé les Hawks à remporter la Coupe Stanley en 2013, il prolonge son contrat avec l’équipe de quatre ans pour 16 millions de dollars. Il fait graver son nom sur le trophée une deuxième fois en 2015 lorsque son équipe bat le Lightning de Tampa Bay en finale. Bickell demeure un gros travailleur, mais l’attaquant des Blackhawks ne ressemble en rien au redoutable joueur qu’il était pendant les séries éliminatoires de 2013. Il connaît une saison 2015-2016 difficile avec les Blackhawks ; il ne réalise que deux mentions d’aide en 25 parties et passe la majorité de la saison dans la LAH avec les IceHogs, Bickell ayant été placé au ballotage à deux reprises être réclamé par une équipe.
Le 15 juin 2016, il est échangé avec Teuvo Teräväinen aux Hurricanes de la Caroline en retour d’un choix de deuxième tour au repêchage de 2016 et un choix de troisième tour en 2017.
Bickell est diagnostiqué avec une sclérose en plaques en novembre 2016, il ne prend part qu’à dix rencontres avec les Hurricanes et dix autres avec leur club affilié avant d’annoncer son retrait de la compétition au terme de la saison.

R.J. Umberger

Les partisans du Canadiens ont sûrement encore un goût amer dans la bouche lorsqu’ils entendent le nom de R.J. Umberger. En effet, l’ailier des Flyers avait pratiquement éliminé les Canadiens à lui seul en 2007-2008. Les Flyers avaient causé une surprise en éliminant le Canadien en 5 petites parties. Umberger avait compté 8 buts dans cette série ! 8 buts en 5 matchs alors qu’au cours de la saison, il en avait compté…13 !

Malgré cela, les Flyers échangent quand même Umberger pendant l’été aux Blue Jackets de Columbus! Il sera échangé en compagnie d’un choix de 4ème ronde en retour du premier choix de l’Avalanche du Colorado détenu par Columbus et le 3ème choix des Blue Jackets.

Umberger connaît quelques bonnes saisons avec Columbus puis les Flyers le rapatrient à Philadelphie en retour de Scott Hartnell. Il sera horrible lors de son retour à Philadelphie, connaissant même une séquence de 50 matchs sans marquer uns seul but. Les Flyers n’auront donc pas d’autres choix que de racheter son contrat. Umberger fera preuve de classe en remerciant les partisans et la direction des Flyers sur Tweeter.

Du côté du Canadien

Le Canadien de Montréal a un passé glorieux. Un grand nombre de joueurs vedettes ont porté cet uniforme prestigieux ! Cependant, des héros moins talentueux, mais aussi dédiés à la cause, ont aussi fortement contribué à faire du Canadien de Montréal l’équipe la plus titrée de l’histoire de la LNH !

Brian Skrudland:
À la neuvième seconde de la prolongation dans le deuxième match de la finale opposant les Canadiens aux Flames, Skrudland a donné la victoire au Tricolore. Il s’agit encore aujourd’hui du but le plus rapide en prolongation en séries éliminatoires !. Encore une fois, c’est spécial que le but le plus rapide en prolongation de l’histoire fut compté par un valeureux plombier et non un marqueur-né ! Skrud va finalement gagner la Coupe Stanley avec le CH en 1986.

Voici ce but historique :

Éric Desjardins

Il joue avec les Canadiens de 1988 à 1994 et remporte avec eux la Coupe Stanley en 1993.

Pendant cette finale, il inscrit un tour du chapeau lors du deuxième match ; il devient ainsi le premier défenseur de la LNH à réussir un tour du chapeau pendant la finale d’une Coupe Stanley.

Desjardins fut un très bon défenseur, je ne veux rien lui enlever, mais c’est quand même spécial qu’il fut le seul défenseur à réussir cela ! Même le grand Bobby Orr des Bruins ou le dangereux Paul Coffey de la splendide machine des Oilers d’Edmonton des années 80 n’y sont pas parvenus !

Paul  DiPietro
Vous vous souvenez de lui ? En 1993 Paul DiPietro remporte la Coupe Stanley avec le Tricolore. Il avait comptabilisé notamment 13 points (8 buts, 5 passes) en 17 rencontres de séries éliminatoires. La saison suivante, il totalise 13 buts et 20 passes pour 33 points dans ce qui sera sa meilleure saison en carrière dans la LNH. Où est passé ce marqueur de presque 1 point par match dans les séries ? Il sera finalement échangé aux Maple Leafs le 6 avril 1995 contre un choix de 4ème ronde pour l’encan 1996.

Gilbert Dionne

Le petite frère du Grand Marcel Dionne à jouer pendant six saisons dans la LNH et, s’il n’a pas marqué autant la LNH que son illustre frère, il aura réussi un exploit qui aura échappé à ce dernier, en remportant la Coupe Stanley avec le CH en 1993.

Gilbert Dionne fut un élément important de cette conquête en accumulant 6 buts et 6 passes en 20 parties. Malgré quelques saisons de 20 buts, Gilbert Dionne n’a pas réussi à s’établir dans la LNH, connaissant plutôt ses meilleurs moments dans la Ligue Internationale de hockey. Le 2 décembre 2006, son numéro a été retiré par les Cyclones de Cincinnati, avec lesquels il a accumulé 336 points en 313 parties.

Claude Lemieux

Il y a aussi des joueurs qui ont le talent et la chance !  Claude Lemieux a remporté la Coupe Stanley à quatre reprises au cours de sa carrière avec 3 équipes différentes ! Avec les Canadiens en 1986, les Devils en 1995 et en 2000 et finalement avec l’Avalanche en 1996. Lemieux a connu plusieurs bonnes saisons de plus de 30 buts au cours de sa carrière, mais fut plutôt reconnu comme un joueur qui lève toujours son jeu d’un cran en séries éliminatoires. Il a d’ailleurs remporté le trophée Conn Smythe avec les Devils en 1995.

Les records de la LNH

Les records de la LNH en séries éliminatoires ne sont donc pas toujours écrits par ceux qu’on attend ! Wayne Greztky est un habitué des records. Il a égalé le records du plus grand nombre d’assistances en un match de séries éliminatoires avec 6 mentions d’assistance en un seul match alors qu’il portait les couleurs des Oilers. Ce record appartenait à qui auparavant ? Gordie Howe ? Jean Béliveau ? Non. Il appartenait à Mikko Leinonen qui a établi cette marque le 8 avril 1982 alors qu ‘il jouait pour les Rangers. Leinonen ne réussira pourtant jamais à s’établir comme joueur dans la LNH, mais son nom demeure inscrit dans le livre des records ! Voilà un bon exemple de la magie des séries éliminatoires de la LNH ! On retrouve des Leinonen qui côtoie des Gretzky et des Brian Skrudland, Harvey « Busher » Jackson , Dirk Graham, Cecil « Babe » Dye et Eric Desjardins qui côtoie des Maurice Richard, Mario Lemieux, Bobby Orr et des Gordie Howe !

Voici ce qui rends le Hockey si excitant ! En séries, tout le monde peut devenir un héros !

Crédit photo: La Presse

Mots clés:

Laisser un commentaire