Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Le patrimoine sportif de Montréal


Simon Laporte et Daniel Vanier- Fanadiens.com - Laval

Aujourd’hui est une date importante pour la ville de Montréal puisqu’elle célèbre son 375e anniversaire de fondation ! Durant ces 375 années, il s’est passé énormément d’événements historiques et culturels. Montréal a un des plus riches patrimoines de la province du Québec en ce qui concerne le sport. Voici quelques grands moments sportifs de la ville !

  1. L’arrivée du Hockey

Avant la fondation de la ville de Montréal, le sport était très peu pratiqué en Amérique du Nord puisque les quelques habitants exploitaient le territoire pour importer les ressources en France. Les seuls à faire un sport sont les Amérindiens qui pratiquent une forme de crosse mais à des intentions religieuses. Certains habitants des comptoirs de commerces faisaient appel à des coureurs des bois qui se déplaçaient pour chasser souvent à l’aide de raquettes à neige. Cependant on ne peut pas qualifier cela comme un sport car l’intérêt unique de ces raquettes était de faciliter le déplacement des coureurs des bois. Il faut donc attendre jusqu’à la fondation de la Ville de Montréal et des quelques autres villes comme Québec pour que le sport débute, timidement, son implantation. Vers le milieu des années 1600, les habitants de Montréal se concentrent surtout à survivre  et le sport est peu présent.

Il faut attendre encore avant que le sport émerge pour de bon ! Lors de la prise de Montréal par les Anglais,  il y a une nouvelle culture qui s’implante et cela favorise l’émergence de nouveaux sports. La crosse était peu pratiquée par les Français qui trouvaient le sport trop violent mais les Anglais vont rajouter quelques variantes afin de former, au fil des décennies, le hockey. Le hockey est donc un sport dont les origines sont difficiles à cerner puisqu’il résulte d’un mélange de plusieurs sports pratiqué par différentes cultures.

Vers la fin des années 1800, le sport est bien plus présent dans l’Amérique du Nord et on commence à voir l’apparition de ligues sportives. Le hockey connaît un grand succès à Montréal et des tournois apparaissent, notamment au Carnaval e Montréal de 1883. Les règles du hockey se développent aussi. À l‘origine, l‘arbitre déposait la rondelle sur la glace, s‘éloignait, puis donnait le signal du début du jeu. (Source: RDS) et on se dirige vers des ligues de hockey accueillant plusieurs villes.

L’origine de la coupe Stanley provient de Montréal puisque son nom est issu de lord Stanley, gouverneur canadien de l’époque qui fut agréablement diverti par le hockey lors de ce fameux carnaval de 1883. Montréal est d’ailleurs la ville  qui remporte la première coupe Stanley dans le championnat amateur du Canada. On peut donc facilement admettre que dans le début des années 1900, Montréal est la référence mondiale pour le hockey.  En 1909, le club de hockey le plus populaire est créé : les Canadiens de Montréal ! C’est à la fois le plus vieux club de hockey existant de nos jours et le plus connu mondialement.C’est aussi l’équipe qui a remporté le plus de coupes Stanley de son histoire avec 24 coupes. (La ville de Montréal a remporté un total de 34 coupes Stanley par l’entremise de toutes les équipes sportives qui ont élu domicile dans le territoire montréalais.

Encore aujourd’hui, Montréal est une ville de hockey. Encore plus, c’est la ville du Canadien de Montréal !

2. Le Rocket

Les partisans du tricolore ne peuvent oublier le joueur de hockey qu’était Maurice Richard ! Ce dernier a établi plusieurs records dans la LNH à son époque et il est une figure emblématique à Montréal. Le film The Rocket 09  illustre bien la carrière du joueur qu’était Maurice et l’impact qu’il a eu auprès de la population québécoise, en particulier lors de l’émeute causée par la suspension qu’avait imposée Clarence Campbell à Maurice Richard. Ce dernier avait soulever l’ire des Fans du Canadien en osant se présenter au Forum le lendemain de l’annonce de la suspension. Les partisans ont pris cela comme un affront et l’émeute suivit ! Un moment noir, amis historique malgré tout pour la ville de Montréal

3. Jacques Plante et l’invention du masque de gardien

L’un des gardiens les plus marquants de l’histoire du tricolore fut Jacques Plante. Ce dernier fut le pionnier de l’utilisation d’un masque à la position de gardien de but. Ce moment historique mérite assurément de faire partie des plus beaux moments sportifs de l’histoire de Montréal.

4. Saku Koivu et son retour mémorable

En 1999, il est nommé capitaine de l’équipe des Canadiens de Montréal. il le sera 10 ans (1999-2009), soit le plus long règne, à égalité avec le grand homme qu’est Jean Béliveau. Malgré ce beau fait d’armes la raison pour laquelle Koivu figure dans ce palmarès est tout autre. En 2001-2002, atteint d’un cancer (lymphome intra-abdominal non-hodgkinien), il rate presque toute la saison, mais revient au jeu pour les trois dernières parties et les séries éliminatoires. Cette même année, il reçoit le Trophée Bill Masterton.

Le soir de son retour il reçoit une ovation à tout casser et cela restera un des plus beaux moments émotif de l’histoire du sport en général pour la ville de Montréal.

Il aurait été intéressant que la ville de Montréal obtienne un match extérieur de hockey sur son territoire pour fêter à la fois les 100 ans de la LNH et les 375 ans de Montréal ! Malheureusement, ce n’est pas arrivé !

Bon 375e anniversaire Montréal et espérons que la 25ième coupe Stanley ne sera pas dans très longtemps !

Mots clés: , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About simonlaporte