Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Carter Hart: Le gardien tant attendu chez les Flyers de Philadelphie ?


  Daniel Vanier - Fanadiens.com - Montréal

Au grand dam des fans, le Canadien est à la recherche d’un gros joueur de centre depuis belle lurette sans succès. Les partisans du Canadien peuvent se consoler en songeant que les Flyers de Philadelphie eux sont à la recherche d’un gardien de but, depuis encore plus longtemps ! La solution est peut-être en voie d’arriver bientôt pour eux, toutefois. La lumière tant attendue au bout de ce tunnel incommensurable à possiblement pour nom Carter Hart !

La fameuse citation de Bobby Clarke

Malgré son côté détestable, Bobby Clarke fut un excellent joueur de hockey. Clarke s’est retiré en tant que joueur en 1984 et est devenu le directeur général des Flyers jusqu’en 1990, pour devenir ensuite le directeur général des North Stars du Minnesota (actuels Stars de Dallas). Deux ans après, il se retrouve vice-président et directeur général des Panthers de la Floride, une concession d’expansion. Il revient à la barre des Flyers comme directeur gérant en 1994 jusqu’au début de la saison 2007-08 où il laissa le poste de directeur général à Paul Holmgren. Celui-ci, malheureusement pour les Flyers ne fut pas très efficace, et c’est un euphémisme !

Clarke a malheureusement toujours sous-estimé l’importance du gardien de but dans une équipe. Pressé par les journalistes qui lui demandaient pourquoi il ne transigeait pas pour aller chercher un gardien numéro 1 digne de ce nom, Clarke avait eu cette drôle de réponse :

Brodeur is the only great goaltender in the league, and all the rest of them are just good !

Traduction libre : Brodeur est le seul grand gardien de but dans la ligue, tous les autres sont justes bons !

Oui il y avait un seul Martin Brodeur, mais il y avait aussi des Patrick Roy, Dominik Hasek et Nikolai Khabibulin et à un moindre niveau des Cam Ward, Jean-Sebastien Giguère et Chris Osgood. Tous des gardiens de buts qui ont remporté la Coupe Stanley, alors que les Flyers n’y sont jamais arrivés avec des gardiens tels que Tommy Soderstrom, Garth Snow (qui s’est incliné en finale contre les Red Wings) Roman Chechmanek (qui fut toutefois efficace en saison régulière) Antero Niittymaki et Martin Biron. Bref, Si Clarke avait transigé pour un gardien numéro un en 1996-97 au lieu de miser sur un Ron Hextall en fin de carrière et un Garth Snow, ils auraient peut-être une autre coupe à leur actif. Ils pouvaient compter sur le trio Legion of doom composé de Eric Lindros, John Leclair et Mikael Renberg en plus de l’excellent Rod Brind’amour et des très bons défenseurs comme Éric Desjardins, Chris Therrien et Janne Niinimaa (oui,oui il était fort à cette époque !) Ils avaient aussi acquis de bons vétérans comme Kjell Samuelsson, Dale Hawerchuck, Paul Coffey, Michel Petit, Joel Otto, John Druce et Petr Svoboda. Bref, ils ne leur manquaient qu’un gardien !

Notons toutefois qu’après cet échec, Bobby Clarke a tout de même fait signer un contrat à l’excellent John Vanbiesbrouck avant la saison 1997-98, mais malgré d’excellentes performances en saison régulière, Vanbiebrouck s’est écroulé en séries et la malédiction des gardiens continue à Philadelphie.

Carter Hart la solution ?

Incapable d’obtenir un gardien par la voie des transactions, les Flyers se tournent donc vers le repêchage pour venir à bout de cette malédiction. Après tout, c’est ainsi qu’ils ont obtenu leur dernier gardien numéro un digne de ce nom: Ron Hextall. Justement c’est lui le directeur-général maintenant ! Je suis donc certain qu’il a eu son mot à dire dans la sélection d’une perle, en 2ème ronde lors du dernier repêchage: Carter Hart !

En 2015-2016, Hart venait de connaître une bonne saison avec les Silvertips d’Everett obtenant 35 victoires, un moyenne de buts alloués de 2,14, avec 6 blanchissages, donnant un pourcentage d’efficacité de 0,918. La saison dernière il fut phénoménal! Il a obtenu 32 victoires avec une moyenne de buts alloués de 1.99 et 9 blanchissages pour un excellent pourcentage d’efficacité de 0.927 !

Voici un de ses arrêts lors de cette saison de rêve :

Les Flyers ont réalisé un coup de maître en repêchant ce gardien en 2ème ronde au 48ème rang au total. Cette année, avec des statistiques dignes d’un Carey Price, Hart serait parti en début de première ronde ! C’est un gardien au style hybride, d’un calme olympien qui possède des réflexes fulgurants ! Ses déplacements sont excellents ! La rapidité avec laquelle il propulse ses jambières d’un côté à l’autre du filet est possiblement sa plus grande force.

Rappelons aussi que Hart fut le gardien du Canada aux Championnats Junior de Hockey . Il a bien fait, mais le Canada s’est finalement incliné devant les USA en tirs de barrages, lors de la finale.

Voici un arrêt contre la Suède lors de ce championnat:

Quoiqu’il en soit, Carter Hart semble appeler à devenir l’un des meilleurs gardiens de la LNH dans le futur. Les Flyers peuvent aussi compter sur Felix Sandstrom qui était le gardien de l’équipe de la Suède au même championnat junior. L’avenir des Flyers de Philadelphie entre les poteaux semble être ENFIN entre de bonnes mains.

Il y a de l’espoir à Philadelphie !
Parlant d’avenir, même si je ne suis pas un très grand fan des Flyers de Philadelphie, force m’est d’admettre qu’ils possèdent une très belle brochette de jeunes joueurs. Je vais ici vous laisser sur une citation de l’excellent blogue sur les espoirs de la LNH, appelé tout est espoir. Je vous invite à les découvrir, ils font vraiment une belle job ! :

Malgré le fait que les excellents Ivan Provorov et Travis Konecny sont passés dans la LNH, la banque d’espoirs des Flyers demeure très appétissante avec comme tête d’affiche Carter Hart. Depuis deux décennies, le club d’Ed Snyder cherche un vrai cerbère numéro 1. Il pourrait bien l’avoir enfin trouvé en la personne de Hart. Par la suite, pour lui donner la protection adéquate, le directeur général Ron Hextall assemble un solide groupe d’arrières avec Provorov, Shayne Gostisbehere, Travis Sanheim, Robert Hägg, Samuel Morin et Philippe Myers. Finalement, l’offensive n’est pas en reste avec la présence de Konecny, German Rubtsov, Pascal Laberge et Nicolas Aubé-Kubel.

Voici le lien pour lire tout le texte, c’est vraiment à découvrir !

Banque d’espoirs des équipes de la LNH

Crédit photo: The Province

Mots clés: , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *