Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Séries Éliminatoires 2016-2017: Bilan de la série Oilers-Ducks


Gabriel Asselin - Fanadiens.com - Montréal

Dans la nuit de mercredi à jeudi se concluait le deuxième tour éliminatoire et, pour l’occasion, les Ducks ont vaincus les Oilers en sept matchs pour accéder à la finale de conférence. Revenons sur les moments marquants de cette série.

Match 1 : Les Ducks ayant terminés la saison avec seulement deux points de plus que les Oilers en saison régulière, ils détenaient donc l’avantage de la glace et les deux premiers match de cette série étaient disputés à Anaheim. Le match débute sans tambours ni trompettes, alors qu’aucun but n’est inscrit en première période. Lors du deuxième engagement, les locaux ouvrent le pointage dès la 35e seconde de jeu par l’entremise de Ryan Getzlaf, avant de voir Mark Letestu créer l’égalité quelques minutes plus tard. Le jeu s’est drôlement animé en troisième période alors que pas moins de six buts y ont été inscrits, quatre par les Oilers et deux par les Ducks. Letesty récolta un but et trois passes, tandis que Adam Larsson récoltait deux filet, dont le but vainqueur, et une passe.

 

Match 2 : Les Oilers tentaient de revenir à la maison en avance 2 à 0 dans cette série et ils ont débuté le match du bon pied. Dès la 65e seconde de jeu, Andrej Sekera donnait l’avance à l’équipe albertaine. Patrick Maroon doublait l’avance de l’équipe visiteuse en début de deuxième période avant de voir les Ducks rétrécir leur priorité de moitié, gracieuseté de Jakob Silfverberg, plus tard au cours du même engagement. Aucun but n’a été marqué au cours de la troisième période permettant aux Oilers de l’emporter 2 à 1. La grande étoile de ce match a sans contredis été le gardien des Oilers Cam Talbot, auteur de 39 arrêts durant ce duel, en plus d’être aidé à quelques reprises par ses amis les poteaux!

 

Match 3 : Les Ducks avaient remportés leur deux matchs sur la route lors du premier tour éliminatoire, en route vers un balayage contre les voisins des Oilers, les Flames de Calgary, et ils tentaient de refaire le coup en retard 0-2 dans cette série. Les Ducks n’ont pas perdus de temps avant de se mettre en marche, alors que dès la 25e seconde, Anaheim ouvrait le pointage en route vers une priorité de 3 à 0 après douze minutes de jeu en première période. Les Oilers ont cependant été en mesure en niveler le pointage à mi-chemin de la deuxième période avec un but de Connor McDavid. Seulement 48 secondes après ce but, Cam Talbot accordait un très mauvais but sous sa mitaine et, cette fois, les Oilers n’ont pu s’en remettre en s’inclinant 6 à 3.

 

Match 4 : Les Oilers, bien décidés à conserver leur avantage acquis grâce à leurs victoires obtenues sur la patinoire adverse, ont amorcé le match en force en inscrivant deux buts tard en première période. Cependant, les Ducks renversent la vapeur lors de la période médiane en réussissant à trois reprises à déjouer la vigilance de Cam Talbot, Ryan Getzlaf inscrivant deux d’entre eux et obtenant une mention d’aide sur celui de Rickard Rakell. Drake Caggiula a nivelé le pointage tard en troisième période pour permettre la présentation d’une période de prolongation. Les Ducks n’ont cependant pas durer le suspense très longtemps, alors que dès la 45e seconde supplémentaire, Silfverberg mettait un terme au débat, Getzlaf amassant du même coup un quatrième point dans le match.

 

Match 5 : La série retournait à Anaheim pour le cinquième match de cette série à égalité deux matchs de chaque côté. Les Oilers tentaient de répéter leurs prouesses effectuées lors des deux premiers matchs de cette série et ils sont passés bien près de réussir leur mission. Après qu’aucun but n’aie été marqué en première période, les Oilers en ont marqués trois sans riposte en deuxième période. Alors qu’il ne restait que 3:20 à faire en troisième période et que le match semblait dans la poche pour Edmonton, la situation a drastiquement changée en un instant. Les Ducks inscrivaient alors trois buts en seulement trois minutes et une seconde, dont le dernier inscrit par Rickard Rakell qui a divisé la planète hockey quant à sa légitimité, pour forcer à nouveau la prolongation. Corey Perry à clôturé le débat en deuxième période supplémentaire pour propulser les jeunes Oilers au bord du précipice.

 

Match 6 : Les Oilers avaient bien l’intention de racheter cet effondrement de dernière minute pour forcer un match ultime à Anaheim et ils l’ont démontrer de manière explosive! L’équipe albertaine a inscrit pas moins de cinq buts dès les vingt premières minutes de jeu, deux provenant du bâton de Leon Draisaitl et 2 autres appartenant à Mark Letestu. Les Oilers ont même augmenté leur avance à six buts très tôt en période médiane avant de voir Rakell inscrire l’unique but des siens Draisaitl a complété son tour du chapeau plus tard en cette même période, ce qui s’est avéré être le dernier filet d’un massacre de 7 à 1, puisque personne n’a déjoué un gardien en troisième période.

 

Match 7 : Lors de ce match ultime, les Oilers ont pris les devants des la quatrième minute de jeu par l’entremise de Drake Caggiula avant de voir Andrew Cogliano créer l’égalité à mi-chemin du deuxième engagement. Nick Ritchie a inscrit le but vainqueur pour les Ducks en début de troisième période pour leur permettre de remporter cette série en sept matchs.

Ma prédiction pour cette série mettait les Oilers victorieux en 6 matchs, sachant que cette série pouvait tourner d’un côté comme de l’autre. Voici ce qui a fait pencher la série en faveur des Ducks.

Ryan Getzlaf : Le vétéran de 32 ans sait comment tirer son épingle du jeu en séries éliminatoires et il en a démontré une belle preuve au cours de cette série. Amassant un total de cinq buts et autant de mention d’aides durant cette série, dont quatre points lors du seul quatrième match, Getzlaf a été la bougie d’allumage de la troupe de Randy Carlyle durant les sept affrontement contre les Oilers.

Les remontées victorieuses : Comment passer sous silence les avances échappées par les Oilers au cours des quatrième et cinquième matchs de cette série? Lors du quatrième match, les Oilers détenaient une priorité de 2 à 0 après les vingt premières minutes de jeu avant de baisser drastiquement leur intensité et de voir les Ducks réussir trois buts sans riposte en deuxième période. Lors du cinquième match, Edmonton détenait une priorité de 3 à 0 avec moins de 3:20 à écouler en troisième période. Les Ducks ont alors inscrits 3 buts avant la fin de cette période avant de l’emporter en deuxième période de prolongation.

Il sera cependant difficile pour les Ducks d’utiliser le même stratagème en finale de conférence, alors qu’ils affronteront dès vendredi les Predators de Nashville, une équipe bien rodée et bien reposée qui a su facilement disposer des Blackhawks de Chicago et des Blues de St. Louis pour mériter leur place en finale de conférence. Croyez-vous que les Ducks seront en mesure de venir à bout des puissant Predators?

Mots clés: , , ,