Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Séries Éliminatoires 2016-2017: Bilan de la série Ducks-Calgary


Simon Laporte - Fanadiens.com - Laval

Hier soir, une première série s’est terminée dans la LNH. Il s’agissait de la confrontation entre les Ducks d’Anaheim et les Flames de Calgary. Cette série a été remportée en seulement 4 rencontres par les Ducks. Revenons sur les moments importants de la série !

Match 1:  Dès le début de la rencontre, les Ducks ont joyeusement surpris leurs partisans alors que le capitaine a marqué en supériorité numérique, après seulement 52 secondes en première période. Les Flames ont alors compris qu’ils ne devaient pas se laisser intimider par cette situation et ils ont su montrer les dents en prenant les devants en deuxième période. Malheureusement pour eux, les Ducks marquèrent 2 buts (dont un but avec un 3 vs 0 devant Brian Elliot) en moins de 5 minutes,  en plus de résister aux assauts des Flames en troisième période. La marque finale de cette rencontre fut de 3 à 2.

Après ce match, les Flames devaient travailler sur certains points pour maximiser leurs chances de gagner. Ils devaient entre autre diminuer le nombre de tirs accordés à l’adversaire (41 lors du premier match), augmenter le nombre de mises en jeu gagnées et rester discipliné.

Du coté des Ducks, le message était simple: continuer selon le même plan de match, intimider les jeunes joueurs des flames et créer des revirements avantageux.

Match 2:  Lors du second match, les Ducks connurent un autre départ canon en marquant 2 buts en moins de 7 minutes. Les Flames répliquèrent plus tard dans la rencontre, grâce à une échappée de Mikael Backlund en fin de première période, puis grâce à un superbe jeu de passes en avantage numérique. Cependant, les Ducks se sauvèrent avec la victoire en fin de troisième grâce à l’indiscipline des Flames. La marque finale fut encore de 3 à 2.

Suite à ce match, les Flames se préparèrent pour accueillir les Ducks à domicile. Le plan de match fut encore le même, restreindre les tirs ennemis, éviter les pénalités et remporter les mises en jeu. En comparaison au premier match, les Flames avaient connu un plus grand succès et les partisans étaient donc confiants de voir les Flames rebondir dans la série.

Du coté des Ducks, la confiance était grande et il fallait éviter d’avoir la tête enflée pour le match #3.

Match 3:   Dès le début de la rencontre, les Flames commencent leur match avec un bel élan, marquant 4 buts en 2 période, en comparaison à 2 buts des Ducks. Cependant,  le travail de Nate Thompson en 3ième période permet aux Ducks d’effectuer toute une remontée ! Rien de mieux pour stresser les partisans du Scotiabank Saddledome ! Le match se décide finalement en prolongation et cela prend 1:30 pour que Corey Perry donne la victoire à son équipe, encore grâce au travail de Nate Thompson qui conclut le match avec une fiche de 1 but et 2 aides.

Les Flames sont découragés,  ils ont donnés toute une performance comparément aux matchs 1 et 2. La preuve se situe au nombre de tirs accordés (27), au pourcentage de mises en jeu gagnées (53%), aux unités spéciales qui ont marqués 3 buts en 5 occasions et leur discipline remarquable. Les partisans des Flames cherchent un bouc émissaire pour faire passer leur frustration et c’est vers Brian Elliot qu’ils se retournent et avec raison.

Lors du match d’hier, les Flames se présentèrent avec l’énergie du désespoir. Les Ducks ne se firent pas prier et décidèrent d’en finir une fois pour toute avec les Flames. 2 buts en 1 minute 8 secondes détruisirent l’ultime espoir des partisans de Calgary. Malgré un but de l’équipe locale, les Ducks éliminèrent les Flames devant les yeux des partisans adverses.

Ma prédiction personnelle pour cette série était Anaheim en 5. Je suis un peu déçu du rendement des Flames puisqu’ils auraient dû remporter le match #3. Cependant, plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi les Flames n’étaient pas dû pour se rendre loin en séries.

  1. Les Gardiens : Le tandem Elliot-Johnson à fait jaser chez les Flames cette saison, notamment du à l’inconstance des performances générales. Malgré une belle fin de saison, il devenait évident que les Flames allaient devoir jouer soit de manière très prolifique, soit de manière très défensive. Si les Flames veulent augmenter leurs chances de longévité lors du prochain bal printanier, ils devront se trouver un gardien #1, car Brian Elliot est loin de faire le travail.
  2. L’expérience: Les Ducks ont participé aux séries 2015 et ont failli se rendre en finale de la coupe Stanley. Getzlaf et Perry ont aussi remporté la coupe en 2007 avec les Ducks. Même si les Flames ont fait les séries en 2015, ils doivent continuer à enchaîner les participations pour gagner de l’expérience. Cela joue en faveur des Ducks qui peuvent facilement intimider les Flames.
  3.  Les Flames ont une fiche affreuse lorsqu’ils jouent à Anaheim. Cette statistique n’a pas été mentionnée pour rien, puisque les Flames ont perdus leurs 2 premiers matchs de la série à Anaheim. Les Flames doivent trouver une façon de gagner à l’étranger tout en affichant une fiche peu reluisante.

 

Les Ducks ayant remportés leur série en premier, ils pourront profiter de quelques jours de vacances avant de connaître leurs adversaires parmi les Oilers d’Edmonton et les Sharks de San José. Pensez-vous que les Ducks peuvent venir à bout des Oilers ou des Sharks ?

Crédit photo: NHL.com

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *