Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

L’histoire de la LNH en séries partie 1


Gabriel Asselin - Fanadiens.com - Joliette

En ce centième anniversaire de la Ligue Nationale de Hockey et à seulement un peu plus de 24 heures du début des séries éliminatoires mercredi à 19h, le moment est bien choisi pour vous énumérer les différents formats de séries éliminatoires utilisés au fil du dernier siècle dans la LNH.

Les séries éliminatoires au fil des ans

1917-18  La saison régulière était séparée en deux moitiés. Les équipes gagnantes de chaque moitié de saison s’affrontaient dans une série de deux matchs au total des buts, comme on le voit au soccer, pour le championnat de la LNH. L’équipe gagnante de cette série obtenait la chance d’affronter l’équipe championne de la Pacific Coast Hockey Association (PCHA) en finale de la Coupe Stanley dans une série au meilleur des cinq matchs.

1918-19 – Exactement le même format que la saison précédente à l’exception que la série finale de la Coupe Stanley devenait une série au meilleur des 7 matchs.

1919-20 – De retour au même format que la saison 1917-18, les Sénateurs d’Ottawa ont gagnés les deux portions de la saison régulière et ils ont accédés directement à la finale de la Coupe Stanley, où ils ont défaits les Metropolitains de Seattle au cinquième et décisif match.

1921-22 – La saison régulière n’étant revenue qu’à une seule et unique portion, les deux meilleures équipes au terme de la saison s’affrontaient dans une séries de deux matchs au total des buts. Le gagnant affrontait ensuite le gagnant de la série entre les champions de la PCHA et de la Western Canada Hockey League (WCHL) dans une série au meilleur des cinq matchs pour l’obtention de la Coupe Stanley.

1922-23 – Les deux meilleures équipes au terme du calendrier régulier s’affrontaient dans une série de deux matchs au total des buts pour le championnat de la LNH. Puis, le champion de la LNH affrontait le champion de la PCHA dans une série au meilleur des trois matchs en demie-finale de la Coupe Stanley et le gagnant de cette demie-finale faisait face au champion de la WCHL pour l’obtention du précieux trophée.

1923-24 – Les deux meilleures équipes au terme du calendrier régulier s’affrontaient dans une série de deux matchs au total des buts pour le championnat de la LNH. Puis, le champion de la LNH allait affronter le perdant de la série entre la PCHA et la WCHL dans un série au meilleur des trois matchs en demie-finale de la Coupe Stanley. Le gagnant de cette dernière série ferait face au gagnant de la série PCHA-WCHL dans une série au meilleur des trois matchs en finale.

1924-25 – L’équipe ayant terminée en première place au terme de la saison régulière, en occurrence les Tigers de Hamilton, devait affronter le gagnant d’une série de deux matchs au total des buts entre les équipes de deuxièmes et troisièmes positions, les St. Patricks de Toronto et le Canadien de Montréal. Toutefois, Hamilton a refusé de respecter et d’utiliser ce nouveau format en demandant une plus grande compensation financière que ce que la ligue leur offrait. Ainsi, Toronto et Montréal se sont disputés le championnat de la LNH dans leur série de deux matchs au total des buts et le gagnant a ensuite affronté les champions de la WCHL en finale de la Coupe Stanley dans une série au meilleur des cinq matchs.

1925-26 – Le même format que celui prévu la saison précédente fut utilisé, cette fois sans controverse. Les équipes de deuxièmes et troisièmes positions se sont affrontés dans une série de deux matchs au total des buts, avant que le gagnant n’aie croiser le fer avec les meneurs en saison régulière, également dans une série de deux matchs au total des buts. Le champion de la LNH affrontait ensuite celui de la WCHL dans une série au meilleur des cinq rencontres pour l’obtention de la Coupe Stanley.

Après la saison 1925-26, la Ligue Nationale de Hockey est devenue la seule ligue de hockey professionnelle toujours existante et elle a pris l’entière responsabilité de la Coupe Stanley.

1926-27 et 1927-28 – La ligue, maintenant composée de dix équipes, a été séparée en deux divisions de cinq équipes : la division Canadienne et la division Américaine. Dans chaque division, les équipes ayant terminées deuxièmes et troisièmes en saison régulière s’affrontaient dans une série de deux matchs au total des buts et le gagnant croisait le fer avec l’équipe de première position dans une série du même format pour le titre de division. Les deux champions de divisions s’affrontaient ensuite dans une série au meilleur des cinq matchs pour remporter la Coupe Stanley.

1928-29 à 1930-31 – Les deux équipes championnes de divisions s’affrontaient dans une série au meilleur des cinq matchs, tandis que les équipes de deuxièmes positions croisaient le fer dans une série de deux matchs au total des buts, tout comme les équipes de troisièmes positions. Les gagnants de ces deux dernières séries s’affrontaient ensuite dans une série au meilleur des trois matchs pour avoir la chance d’affronter le gagnant de la première série, également dans une série au meilleur des trois rencontres pour l’obtention de la Coupe Stanley.

1931-32 à 1935-36 – Exactement le même format que précédemment à l’exception que la série entre les gagnants des duels de deuxièmes et troisièmes positions devenait une série de deux matchs au total des buts. La série finale de la Coupe Stanley passait d’un format au meilleur des trois matchs à un format au meilleur des cinq rencontres.

1936-37 et 1937-38 – Encore une fois, on utilise le même format que lors de la période entre les saisons 1928-29 et 1930-31. À cette occasion, les duels de deuxièmes et de troisièmes positions, ainsi que le série opposant les gagnants de ces duels, devenaient tous des séries au meilleur des trois matchs. La série finale de la Coupe Stanley conservait son format au meilleur des cinq rencontres.

1938-39 à 1941-42 – Avec la LNH maintenant réduite à seulement sept équipes, le système à deux divisions de cinq équipes a été remplacé par une seule ligue à sept équipes. Basé sur le classement final en saison régulière, le format suivant a été adopté :

  • Série A : La première position contre la deuxième place (meilleur des sept matchs)
  • Série B : La troisième position contre la quatrième place (meilleur des trois matchs)
  • Série C : La cinquième position contre la sixième place (meilleur des trois matchs)
  • Série D : Gagnants des séries B et C (meilleur des trois matchs)
  • Série E : Gagnants des séries A et D pour la Coupe Stanley (meilleur des sept matchs)

 

1942-43 à 1966-67 – Avec la LNH réduite seulement aux six équipes originales, seulement les quatre premières équipes se qualifiaient pour les séries éliminatoires. Venait ensuite deux séries au meilleur des sept matchs entre les équipes de premières et troisièmes positions, ainsi que les équipes de deuxièmes et quatrièmes places. Les deux vainqueurs s’affrontaient ensuite dans une série au meilleur des sept matchs pour l’obtention de la Coupe Stanley.

Voici donc la fin de la première partie de l’histoire des différents formats de séries éliminatoires utilisés au fil du dernier siècle dans la LNH.

Je vous reviens sous peu avec la 2ème partie !

Crédit photo: NHL.com

Mots clés: , ,

Une réponse “L’histoire de la LNH en séries partie 1”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Gabriel Asselin