Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Les Red Wings : La fin d’un modèle


Sébastien Martel - Fanadiens.com - Laval

Les Red Wings sont officiellement éliminés des séries depuis maintenant une semaine. Un fait important à noter est que ce sera la première fois en 26 ans qu’ils ne feront pas parti des séries éliminatoires.  Durant ce règne, ils ont remporté la coupe Stanley a 4 reprises et le trophée des présidents 6 fois. Ce qui peut sembler encore plus étonnant est que cette séquence des Wings n’était pas la plus longue séquence du genre. Boston avait réussi à se qualifier pour les séries 29 fois consécutives de 1968 à 1996. Les Blackhawks l’avaient fait 28 fois consécutives de 1970 à 1997. Les Blues de Saint-Louis quant à eux, avait également réussi à se qualifier 25 fois de suite pour les séries de 1980 à 2004. Malgré toutes ces qualifications, seuls les Bruins en 1970 et en 1972 ont à gagner la coupe Stanley lors des séquences des trois équipes, ce qui rend encore plus spécial la séquence de Détroit avec 6 victoires de la coupe Stanley.

 

Selon mois, nous ne reverrons plus d’aussi longues séquences dans le futur, surtout dû à la parité qui existe dans le circuit Bettman à l’heure actuelle. Le format actuel des divisions rend également la qualification plus difficile. Les blessures et les commotions cérébrales affectent de plus en plus de joueurs clés. Rappelez-vous que le Canadien a manqué les séries l’an dernier pour cette raison justement.

 

Le repêchage et le développement des joueurs

Le secret du succès des Red Wings aura été le développement des joueurs car pendant 25 ans, ils n’ont pas eu de choix aux repêchage hâtifs. Ils n’ont pas pu choisir parmi les 10 meilleurs espoirs depuis 1990. De plus, ils échangeaient souvent leurs premiers choix afin d’obtenir des joueurs de locations afin de se rendre plus loin en séries. Le modèle d’affaire mis sur pied par Mike Ilitch était bien rodé. Faire les séries chaque année et dénicher des joyaux oubliés au repêchage. Rappelez-vous que Pavel Datsyuk fut un 171ième choix et Zetterberg un 210ième choix. Tous les espoirs passaient par le club école pour 3 ans afin d’apprendre le système de jeu.

 

La fin d’une époque à Détroit

Cette année était la dernière saison que les Red Wings disputaient leurs parties au mythique Joe Louis Arena, car les Wings déménageront dans le Little Caesars Arena dès la saison prochaine. Mike Illich est décédé cette année, lui qui était le maitre d’Œuvre de toutes ces conquêtes.  Ce propriétaire était bon et juste et aimé de tous. Gordie Howe est également décédé cette année. Ce joueur, comme vous le savez, était l’emblème des Red Wings. Aucun autre joueur n’a été plus prolifique dans l’uniforme rouge et blanc. Quand la dernière pieuvre sera lancée avant le dernier match dans deux semaines, ce sera bel et bien la fin d’une belle époque Détroit, la dernière page d’un beau roman.

 

La fin d’un modèle

Le modèle des Red Wings qui était de tenter de faire séries à chaque année à tout prix est révolu selon moi. La qualité des choix au repêchage des dernières année démontre bien que si vous voulez bâtir une franchise solide, vous devez avoir des choix dans les 10 premiers. Les jeunes sont plus matures et requiers moins de temps dans la ligue américaine avant de faire le saut dans la LHN. De plus, comme ils ne pèsent pas lourd sur la masse salariale cela permet de signer des joueurs autonomes de qualité pour les encadrer. Pour les joueurs de location, comme nous l’avons vu le 1er mars, peu d’équipe étaient intéressé à sacrifier des choix au repêchage même si la prochaine cuvée s’annonce moins alléchante que la précédente.

 

Et vous chers lecteurs, qu’en pensez-vous?

Image : Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *