Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La course s’annonce serrée !


Jonathan Verrier - Fanadiens.com - Montréal


Chaque année, avec l’arrivée du match des étoiles, l’heure est au bilan. Quelles équipes ont bien faits, lesquelles se sont le plus améliorées, les surprises, etc… Et, avec les analyses viennent les prédictions. Si la liste des équipes participantes aux séries de fin de saison dans la conférence de l’ouest est déjà presque connue, les choses sont beaucoup moins évidentes dans l’est.

Pour ma part, Je crois que pour les 5 premières positions, c’est règlé. Washington et Pittsburgh ne retireront pas leur pied de l’accélérateur et les Rangers sont une valeur sûre. Les Jackets, malgré le fait qu’ils ont joué bien au delà des attentes, auront peut être une légère baisse de régime dans les derniers mois du calendrier régulier. Mais, pas assez pour être exclu du bal printanier. Même chose pour le CH, qui a tout de même su garder la tête hors de l’eau, malgré les nombreuses blessures à des joueurs clés.

Voici maintenant les situations pour les autres équipes :

Ottawa : Ils sont deuxième dans la division Atlantique et ont la chance de compter sur une attaque très bien diversifiée. Ils ont une avance de 2 points sur le numéro 3 (Boston) et de 3 points sur leur rivaux provinciaux (Toronto). Ils ont joué la grande majorité de leurs parties à domicile. Par contre, leur pourcentage de victoire est meilleur à l’étranger qu’à la maison. Et n’oublions pas qu’Erik Karlsson demeure une arme redoutable.

Boston : Avec deux points de retard sur les Sens et seulement un point d’avance sur les Maple leafs, la troupe de Claude Julien ne peut se permettre de ralentissement. Malgré le fait que Brad Marchand et Patrice Bergeron aient pris la parole en faveur de leur entraîneur, celui ci ne dispose pas de beaucoup de munitions. Si Marchand est de plus en plus dangereux offensivement depuis deux ans et que David Pastrnak se révèle être tout un franc tireur, le lent départ de Bergeron et le vieillissement de David Krejci se font lourdement sentir. De plus, est- ce que quelqu’un a encore peur de Zdeno Chara ? Encore pire, rattraper Ottawa semble mission impossible, car ceux-ci ont 5 matchs en mains. Tout comme leur plus proche poursuivant. Lueur d’espoir pour les oursons : Ils auront plus de matchs au TD Garden que sur les glaces adverses.

Philadelphie : Le seul poste disponible pour eux semble être la huitième position. Leurs rivaux de division semblent tous trop loin devant. Les Flyers n’auront d’autres choix que de se battre jusqu’à la toute fin. Heureusement pour eux, les Claude Giroux et Jakub Voracek ont des saisons à la hauteur des attentes jusqu’à présent. Wayne Simmonds marquera encore plus de 30 buts. Aussi, l’éclosion des jeunes Ivan Provorov et Travis Konecny est un point très positif pour l’équipe. Seule ombre au tableau : Comme toujours depuis que Pelle Lindbergh est mort, les gardiens ne livrent pas la marchandise.

Toronto : La course est bien différente pour les Leafs. Contrairement aux Flyers, ils se battent pour potentiellement 3 positions. Ils peuvent tout d’abord espérer déclasser Philly, n’ayant qu’un point de retard et 3 matchs de plus à disputer. Ils ont aussi un seul petit point de retard sur les Bruins et encore mieux, 5 parties en mains sur ceux-ci. Les joueurs de Mike Babcock peuvent même penser à devancer les Sénateurs d’ici la fin de la saison, n’accusant que trois points de moins. Le manque d’expérience des jeunes leur jouera t’il des tours, ou, au contraire, est ce que les jambes fraîches d’athlètes agés de moins de 25 ans leur fournira un avantage sur les autres ?

Floride : Sans être catastrophique, la situation des Panthers est tout de même en deçà des attentes. Évidemment, les absences de Jonathan Huberdeau et d’Aleksander Barkov en début de saison n’ont pas été sans conséquences. Le premier a manqué tous les matchs de l’équipe. Le second n’accuse que 7 points de retard sur le meilleur marqueur de l’équipe, malgré le fait qu’il ait été absent pour 14 parties des siens. Ajoutons à cela l’âge avancé des Jaromir Jagr et Roberto Luongo (qui malgré tout, offrent des performances plus que respectables.). D’autres joueurs tardent aussi à se manifester d’un point de vue offensif et l’équipe en souffre grandement. S’ils gagnent leur 2 matchs en mains sur les Bruins, les 2 équipes se retrouvent à égalité. Mais, pour l’instant, disons que leur sors se retrouve peut être entre les mains d’autres équipes (Ottawa, Toronto, Philadelphie). Une situation qui n’est vraiment pas des plus confortable.

New York (Islanders) : Si plusieurs les avaient virtuellement éliminés des séries il y déjà 2 mois, l’équipe de Brooklyn a visiblement refusée d’abdiquer. L’acquisition d’Andrew Ladd, a été longuement critiquée. Lui qui vient tout juste de se mettre en marche, marquant ses 9ième et 10ième buts lors du dernier match, face au Canadiens. Avec une fiche peu reluisante à l’étranger (6-9-4) et encore 22 joutes sur 35 à disputer en territoires hostiles, les choses ne seront pas de tout repos pour les insulaires. De plus, est ce que leur directeur- gérant trouvera un ailier pour John Tavares ?

Tampa Bay : Je viens de vérifier dans le dictionnaire et à la définition du mot déception, il y a une photo du logo du Lightning. Que dire de plus. Pourtant, Nikita Kucherov a une saison de plus d’un point par match jusqu’à présent. Victor Hedman a LA saison de sa carrière. Jonathan Drouin semble de plus en plus gagner en maturité. Alors que se passe t’il ? Beaucoup condamnent la tenue des gardiens qui est très ordinaire. L’absence de Stamkos a probablement aussi des conséquences plus grandes que prévues. Cependant, c’est une équipe qui a fait partie de l’élite dans les dernières années et ils sauront probablement trouver une solution à leurs déboires. À noter qu’ils joueront 19 parties sur 32 devant leur partisans.

Caroline : Ils ont obtenus de très bons résultats à la maison (15-6-1) et ils disputeront plus de parties chez eux qu’à l’extérieur. L’équipe dispose de quelques bons jeunes au talent évident (Teravainen, Slavin, Aho, Hanifin, Rattie.). Mais, est ce que ce sera suffisant pour rattraper les Flyers qui ont 7 points d’avance ? J’en doute !

Buffalo : Même si le talent est supérieur, le constat est sensiblement le même que pour les Hurricanes. Ils ont quand même 4 matchs de plus à jouer que les Bruins et avec 4 gains, se retrouveraient 1 point devant les Bostonnais. Mais, match en main n’est pas nécessairement synonyme de victoire !

Détroit : Une fiche perdante au Joe Louis Arena, du jamais vu depuis des lunes. Ils sont loins des beaux jours de Steve Yzerman et de Nicklas Lidstrom. Le reste de la saison ne s’annonce pas mieux. Surtout si les Wings décident d’être vendeur, le moment venu de la date limite des transactions.

New Jersey : Corey Schneider n’affiche pas les mêmes statistiques que lors des dernières campagnes. Si l’arrivée de Taylor Hall a apportée un certain espoir, force est d’admettre que les 30 buts de Kyle Palmieri l’an passé était une erreur de parcours. Je ne vois pas comment ils peuvent aller chercher les 7 points de retard qu’ils ont sur les Flyers.

Alors, les paris sont ouverts !
Crédit Photo: Montreal Gazette

Mots clés: , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *