Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La présence de Radu se fait sentir !


27 NOVEMBRE 2016

 Julien Coderre - Fanadiens.com - Montréal

OTTAWA – Les Canadiens de Montréal commencent leur long voyage en force grâce à un gain de 2 à 1 face aux Red Wings de Détroit. Avec sa passe sur le but vainqueur d’Alex Galchenyuk, Alexander Radulov totalise maintenant 18 points en 20 parties, ce qui le place au  deuxième rang des pointeurs du tricolore, à égalité avec son ancien coéquipier chez Nashville, Shea Weber.

Les Canadiens de Montréal l’ont remporté par la marque de 2 – 1 face à la troupe de Jeff Blashill. Les membres du premier trio du Canadien (Galchenyuk, Radulov et Byron) ont continué d’inspirer leurs coéquipiers et ont permis à la troupe de Michel Therrien d’accumuler une 16e victoire en 22 matchs depuis le début de la saison. Le CH se place donc dans une position très favorable afin de terminer le premier quart de la saison régulière au premier rang de la Ligue Nationale avec ses 34 points (16-4-2)  en 22 rencontres.

Dans cette victoire du tricolore, Carey Price a effectué des arrêts clés, qualifiés de «miracles» par le commentateur de 98,5 FM, Martin McGuire. Avec ses 32 arrêts, l’homme masqué du CH  signe sa 13e victoires de la campagne (13-1-1).

Radulov, un joueur inspirant

Encore hier soir, c’est grâce à une savante passe de Radulov que Galchenyuk a pu donner la victoire à son club en prolongation. Radulov n’a peut-être pas connu sa meilleure rencontre de la saison, mais a tout de même trouvé le moyen de se faire remarquer à un moment critique de la rencontre.

« Radu ! Radu ! Radu ! », je ne sais pas si vous vous rappellez, mais c’est ce que les fans du tricolore criaient dans le Centre Bell samedi soir dernier à la suite d’une mise en échec percutante d’Alexander Radulov à l’endroit de Nazem Kadri des Maple Leafs de Toronto. Radulov effectuait un retour au jeu après avoir raté les deux dernières rencontres des siens en raison d’un virus et s’était vu être décerné la première étoile du match grâce à ses deux aides sur les buts de Paul Byron et d’Alex Galchenyuk. Radulov affiche maintenant une excellente fiche de 10 points à ses six derniers matchs.

L’ailier droit a su inspirer ses coéquipiers et remettre son équipe sur le chemin de la victoire à la maison. Les gens critiquent souvent les joueurs d’origine russe comme quoi ils ont tout le talent du monde, mais ne l’exploitent pas au maximum, ou encore qu’ils ne le mettent pas en valeur tous les soirs. Ils font souvent partie des joueurs étiquetés paresseux ou nonchalants. Toutefois, ce qui est spécial avec Alexander Radulov c’est qu’il se donne toujours à 100% à chaque présence qu’il fait sur la glace. Il s’amuse lorsqu’il joue et ça parait ! Il nous force à penser que ce préjugé envers les Russes ne serait qu’un simple mythe.

À la suite de cette victoire face aux Leafs, l’entraîneur-chef des Canadiens, Michel Therrien, s’était d’ailleurs montré très satisfait du rendement de Radulov :

« Ce que j’apprécie chez des joueurs comme ça c’est la passion. […] Il s’en vient jouer au hockey et a toujours du fun en arrivant à l’aréna et il le transmet sur la patinoire. Il a connu un gros match, ce trio là a connu un bon match. […] C’est exceptionnel de voir ces trois gars-là ensemble encore ce soir », a mentionné Therrien lors de son point de presse suite à la victoire du CH face aux Leafs.

Un élément productif

Radulov affiche une magnifique fiche de 18 points, dont quatre buts et 14 aides en 20 parties, mais ce joueur ne se contente pas que de réussir au plan personnel. Il rend les autres autour de lui meilleurs. Le premier trio composé d’Alex Galchenyuk (22 points), d’Alexander Radulov (18 points) et de Paul Byron (12 points) est sans doute l’un des plus menaçants de la LNH à l’heure actuelle. Avec ses 12 points, Byron dispute d’ailleurs le meilleur début de saison de sa carrière aux côtés de Radu et de Chucky.

Quant à Alex Galchenyuk, on sent enfin qu’il a atteint la maturité dans cette grande ligue et qu’il a passé à un niveau supérieur. Plein potentiel…peut-être pas, mais il est définitivement un centre dominant dans la Ligue nationale cette saison. Le centre numéro un de Michel Therrien totalise 22 points en autant de rencontres, neuf filets et 13 mentions d’aide.

À ce rythme, Galchenyuk peut nous donner une impression de déjà vu alors qu’il avait connu une séquence semblable lors des 17 derniers matchs de la saison régulière 2015-2016 avec une fiche de 11 buts et six passes pour un total de 17 points en autant de parties.

Radulov était-il la pièce manquante du casse-tête de Marc Bergevin ? Serait-il ce fameux joueur offensif capable de marquer des buts et de créer des occasions de marquer que le Canadien recherche depuis si longtemps ? Serait-il un futur Alex Kovalev, mais avec plus de hargne ? Peut-être pas, mais chose certaine, ce joueur se plaît à Montréal et cela se traduit sur la glace à chaque présence qu’il fait.

Crédit photo : NHL.com

Mots clés: , , ,

Laisser un commentaire