Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La malédiction des Maple Leafs de Toronto.


Daniel Vanier-Fanadiens.com - Montréal

Montréal- Nous taquinons souvent les pauvres Maple Leafs avec leur longue disette sans avoir gagné la coupe. Mais ce qui s’avère frappant depuis l’an passé, c’est le piètre rendement de leurs gardiens de buts. Regardons cela d’un peu plus près.

Pauvre Mike Babcock

Mike Babcock doit s’ennuyer de Détroit dit-on souvent. Chose certaine il doit s’ennuyer des gardiens qu’il avait avec lui là-bas. Lorsqu’il a gagner la coupe en 2008, il pouvait compter sur un excellent tandem composé de Dominik Hasek et Jimmy Howard.

Si, l’an dernier les prestations de Jonathan Bernier lui ont sûrement donné des cheveux blancs, cette année cela ne s’améliore pas du tout avec Frederik Andersen depuis le début de cette saison. Pourtant ces deux gardiens jouaient très bien avec leur formation précédente respective. Jonathan Bernier pouvait compter sur une meilleure défensive à Los Angeles et Frederik Andersen aussi à Anaheim, mais est-ce que cela explique tout?

Les deux gardiens ont accordés des buts vraiment horribles depuis qu’ils ont endossés le célèbre chandail à la feuille d’érable. Des buts indignes d’un gardien partant de la LNH.

Jonathan Bernier

Lorsque les Leafs ont fait l’acquisition de Jonathan Bernier le 23 juin 2013 en retour de Ben Scrivens, Matt Frattin et un choix de 2ème ronde au repêchage d’entrée de la LNH. Tous les connaisseurs s’entendaient pour dire qu’il avaient fait un bon coup. Malheureusement l’avenir prouva le contraire. Après deux saisons moyennes avec les Leafs , Bernier fini par atteindre le fond du baril à sa 3ème saison en 2015-2016 avec seulement 12 victoires et une moyenne d’efficacité de 908. Il est devenu le souffre-douleur des partisans des Maple Leafs avec, entre autre, ce but accordé :
http://video.nhl.com/videocenter/console?id=875549

Jonathan Bernier fini par être échangé aux Ducks d’Anaheim en retour d’un choix conditionnel au repêchage 2017. Son séjour pourtant si prometteur à Toronto s’est donc transformé en horrible fiasco.

Frederik Andersen.

S’inclinant devant ce retentissant échec, les Leafs vont alors aller chercher le gardien Frederik Andersen à Anaheim contre des choix de première et deuxième ronde.Encore une fois l’histoire se répète : Les connaisseurs sont unanimes. Quel bon coup des Maple Leafs! Leur problème devant le filet sera enfin réglé. Mais comme je disais, l’histoire semble justement vouloir se répéter. Le bon coup avec le gardien si prometteur semble à nouveau vouloir se transformer en histoire d’horreur! Andersen accorde d’horrible buts depuis le début de la saison 2016-2017. Il n’est pas du tout solide. Il semble toujours au mauvais endroit. Après 14 matchs, Andersen à une ronflante moyenne de 3,32 combinée à un faible pourcentage d’efficacité de .904. La saison est encore jeune, il va sans dire, mais c’est quand même très loin de ce que les dirigeants des Leafs s’attendaient lorsqu’ils ont fait son acquisition.

Une malédiction ?

fans-leafs

Mais alors que se passe-t-il? Les Maples Leafs sont-ils victime d’une malédiction? D’une conspiration? Les Illuminatis ont-ils quelque chose à voir la-dessous? Mystère et boule de gomme à l’érable!

Les gardiens sont-ils les seuls responsables?
C’est loin d`être sûr !
Les Maples Leafs comptent beaucoup de buts.
Malheureusement, ils en accordent encore plus !
Lorsque nous regardons la fiche des plus et des moins des joueurs des Maple Leafs (en date du 14 novembre), nous découvrons qu’ils sont presque tous dans le négatif ! En fait, seulement quatre joueurs ne sont pas négatif. Ils ne sont pas positif non plus, car ils ont une fiche de 0. Il s’agit de Leo Komarov, Connor Carrick, Nikita Soshnikov et Frank Corrado.
Ce dernier a seulement joué une partie toutefois.

Quelle est la solution?

Les gardiens des Leafs doivent absolument relever leur jeu d’un cran. Ils doivent par contre obtenir aussi un meilleur support. Même le grand Mike Babcock doit se regarder dans le miroir et se demander si son système de jeu est efficace. Quand toute l’équipe ou presque à une fiche défensive négative, il y a assurément quelque chose qui ne fonctionne pas!

Les Maple Leafs ont quand même un bel avenir avec Auston Matthews,Michael Nylander ,Mitch Marner et Morgan Reilly. Mais ils se doivent de trouver aussi une façon de mieux jouer défensivement pour venir en aide à leur cerbère et ainsi finir par vaincre cette malédiction qui semble s’abattre sur eux depuis des lunes.Sinon,dans leur cas, on sera toujours aussi loin de la coupe aux lèvres!

Qu’en pensez-vous ? Croyez-vous que Frederik Andersen soit la solution aux problèmes des Maple Leafs ? Est-ce que le système de jeu de Mike Babcock est problématique ? Quelles solutions les Maple Leafs devraient-ils apporter selon vous ? N’hésitez pas à nous faire part de votre opinion !

Mots clés: , , , , , , , , ,

Une réponse “La malédiction des Maple Leafs de Toronto.”

  1. 20 mai 2017 à 12:16

    It no matters,the Maple are the best