Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

La chance existe au hockey ?


Max Tixador-Fanadiens.com - Montréal

Résultats de recherche d'images pour « statistiques avancées lnh »

Portait global des 3 principales statistiques avancées dans le hockey

Bonsoir les Fanadiens,

Après avoir été questionné à multiples reprises à propos des statistiques avancées, je vais vous vulgariser ces concepts en espérant vous éclairer en ce qui concerne ces notions plutôt abstraites ! Bonne lecture ! 

Les statistiques avancées au hockey sont des nouvelles technologies qui ont vu le jour au cours des années 2006 avec le Corsi qui porte son nom en honneur de Jim Corsi qui fut le premier à calculer ce qui ressemble aujourd’hui à l’actuel Corsi (que je vais vous expliquer dans les prochaines lignes) alors qu’il était entraîneur des gardiens avec les Sabres de Buffalo.  Je vais aussi vous parler du Fenwick et vous démontrer que la chance existe au hockey.

Corsi

Le Corsi (aussi connu sous SAT) est la statistique avancée la plus populaire chez les amateurs de hockey. Il consiste à calculer toutes les tentatives de tirs prises par une équipe ou un joueur lors d’une partie. Donc, les tirs qui n’atteignent pas le gardien (bloqués, poteau et qui vont dans le néant) sont aussi comptabilisées. Le Corsi peut aussi remplacer le différentiel (+/-) car selon la logique, un équipe fait plus de tirs a plus de chances de marquer et ainsi de gagner.

*Il y a différentes variantes du Corsi, mais dans ce cas je vous ai expliqué globalement ce que c’est.

Le Fenwick

Le Fenwick est une variante du Corsi. Les 2 sont presque pareils, mais le Fenwick ne tient pas compte des tirs bloqués, ainsi, on aperçoit qu’il donne un aperçu de la possession de rondelle car il prend en considération moins de données.   

Le PDO

Le PDO est une statistique avancée dans le hockey qui combine les pourcentages d’arrêt et de tir et% de tir pour mesurer la performance globale d’une équipe et mettre en évidence des équipes avec une «chance» hors-norme. L’idée de base est que les meilleurs équipes auraient un PDO plus près de 1.000 et que les équipes moins bonnes auraient un PDO beaucoup plus bas, plus près de 0.900. Ainsi les équipes ayant un PDO bas qui ont un rang haut au classement sont considérées comme chanceuses et les équipes ayant un rang plutôt pas, mais qui ont un PDO élevé sont considérées comme malchanceuses. Donc oui la chance existe au hockey.

Et les Canadiens dans tout ça ?

Le Canadien occupe le 18e échelon pour le Corsi.

Il occupe le 24e échelon pour le Fenwick.

Il a le 2e meilleur PDO de la LNH.

Voici un site qui montre des tableaux pour connaître le classement selon la statistique avancée souhaitée  : http://stats.hockeyanalysis.com/teamstats.php?disp=1&db=201617&sit=5v5&sort=team&sortdir=ASC 

Sources : 

PDO : http://www.sportingcharts.com/nhl/stats/team-pdo-numbers-save-plus-shooting-percentage/2016/

Corsi : http://www.rds.ca/grand-club/billet/statistiques-avanc%C3%A9es-en-fran%C3%A7ais-s-v-p-partie-1-corsi-1.2713609

et un peu du reste : http://www.rds.ca/grand-club/billet/statistiques-avanc%C3%A9es-en-fran%C3%A7ais-s-v-p-partie-2-mise-en-contexte-1.2724153

TOUT : http://www.nhl.com/ice/fr/news.htm?id=686537  

Photo source: Hockey night in Canada

Mots clés: , , , , , , , ,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Max Tixador

Chroniqueur chez Fanadiens.