Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Tomas Plekanec, cancer offensif pour ses coéquipiers?


Olivier Therrien - Fanadiens.com - Montréal

Ce n’est un secret pour personne, l’attaquant de 34 ans déçoit énormément en ce début de campagne, n’ayant récolté que 5 points, dont un seul but, en 17 parties. C’est bien peu lorsque l’on considère qu’il obtient également du temps de jeu en supériorité numérique! Outre cette déception offensive dans son cas, la véritable question à se poser est la suivante : constitue-t-il un cancer offensif pour ses coéquipiers? En d’autres mots, empêche-t-il ses ailiers d’exprimer pleinement leur potentiel offensif? Jusqu’à maintenant, permettez-moi d’en douter.

Un super attaquant défensif oui…. Mais assez cher payé

plekanec-1Il va sans dire que Tomas Plekanec est un joueur qui s’est démarqué au fil des années par son jeu défensif exemplaire. À ce propos, nul autre que Sidney Crosby l’a même déjà qualifié de « meilleur joueur défensif de la ligue », il y a quelques années de cela… Bien conscient de ce fait, nous sommes tout de même en droit de se demander si le tchèque ne gagne pas un peu trop cher parallèlement à son rendement général, incluant son apport en défensive.

En effet, pour un joueur étant payé 7 millions cette année (impact de 6 millions sur la masse salariale du club), il est assez difficile pour quiconque de justifier un tel salaire avec comme argument seul son apport défensif.

Est-il nuisible à ses coéquipiers?

L’apport offensif de Plekanec étant en-deçà des attentes, nous sommes conséquemment tous en l’attente de son ultime réveil… si vraiment il y en aura un. Pour l’instant du moins, nous pouvons affirmer sans se tromper que le vétéran, en plus de ne pas produire à titre personnel, nuit à la production offensive de ses coéquipiers. Un exemple flagrant de ce fait se traduit en Alexander Radulov; depuis qu’il n’est plus sur le même trio que Plekanec, il produit au rythme d’un point par match, comparativement au début de saison où il en mettait souvent plein la vue aux partisans, sans avoir un centre assez allumé pour compléter brillamment ses jeux.

Toujours pas convaincu? Prenons exemple sur l’intrépide Brendan Gallagher : après un début de saison fulgurant (9 points en 10 matchs), la petite peste du Tricolore a connu une disette de 6 matchs sans récolter un seul point. Coïncidence? Le jeune attaquant jouait aux côtés de Tomas Plekanec lors de ces 6 matchs.  D’ailleurs, vous voulez savoir quand cette disette s’est éteinte? Ça ne date pas plus loin qu’hier soir, alors qu’il retrouvait Alex Galchenyuk au sein du premier trio, en raison de l’absence de Radulov.

Serait-il intéressant de l’échanger?

Puisque la saison ne fait que commencer et que son réveil pourrait éventuellement se produire, il est un peu tôt pour répondre à cette question. Conséquemment, nous vous invitons donc à répondre personnellement de ce que vous en pensez dans le sondage suivant :

Devrait-on échanger Tomas Plekanec?

View Results

Loading ... Loading ...


Mots clés: , , , ,

Une réponse “Tomas Plekanec, cancer offensif pour ses coéquipiers?”

  1. Dan
    16 novembre 2016 à 9:42

    Je sais vraiment pas pourquoi il a pas été échangé encore calvasse il fout absolument fuck all cette osti de lavette la.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *