Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Analyse détaillée de l’échange Subban-Weber!


Pour le temps que l’on critique Bergevin pour son inactivité, disons que l’on a eu pour notre argent hier! En effet, le grandiose échange de P.K. Subban contre Shea Weber n’a pas fini de faire parler!  Comme toujours, l’échange a fait polémique alors que les partisans sont, très souvent, soit totalement pour ou totalement contre cet échange. Dans le texte ci-dessous, il sera question des différents éléments que chacun des deux joueurs apportent à leur équipe respective, avant de dresser un constat qui se veut neutre et objectif de cette transaction.

Le départ d’une vedette… Et l’arrivée d’une autre!

Bien sûr, le départ d’un joueur de a trempe de P.K. Subban ne fera jamais l’unanimité au sein d’une base partisane, même si le joueur obtenu en retour est tout aussi, si ce n’est pas plus, exceptionnel. Les partisans y voient en cet échange le départ d’un joueur bouillant, passionné et surtout engagé dans la communauté, ce pourquoi tant de personnes réagissent atrocement face à cette nouvelle.

(76) P.K. SUBBAN (MTL) et (41) JOONAS KEMPPAINEN (BOS) lors de la deuxième période du match entre les Bruins de Boston et le Canadien de Montréal au Centre Bell le mardi 19 janvier 2016. MARTIN CHEVALIER / LE JOURNAL DE MONTRÉAL / AGENCE QMI.

La contribution sur la glace de la part du #76 est tout aussi exceptionnelle; un défenseur capable d’amasser quarante passes pendant trois saisons consécutives a nécessairement un talent supérieur à la moyenne (saison 2013-2014 à 2015-2016). À titre comparatif, Shea Weber totalise normalement autour de 30 mentions d’assistance par saison. Là où les statistiques ne mentent pas par contre, c’est au niveau des buts; bien que les deux joueurs possèdent respectivement des tirs énormément puissant, Weber a tendance a marqué beaucoup plus de buts, puisqu’il touche la cible beaucoup plus souvent que Subban, qui, tant qu’à lui, manque parfois de précision ou choisit le mauvais moment pour tirer.

Au chapitre offensif donc, on peut dire que les deux joueurs s’équivalent en se démarquant tous les deux dans des phases de jeu différentes,  un marquant plus alors que l’autre s’inscrit plus souvent sur la feuille de pointage. Là où ça se gâte, c’est au niveau défensif. Le Canadien bénéficiera  d’un joueur beaucoup plus régulier dans sa zone et qui cause beaucoup moins de revirements. C’était le point négatif qu’on reprochait tous à Subban. Shea Weber, quant à lui, est beaucoup moins flamboyant sur la patinoire, il est par contre beaucoup plus efficace dans sa propre zone et joue un jeu très simple; souvenez-vous que la simplicité est souvent synonyme de succès au hockey.



Là où le Canadien y perd, sans même parler de l’âge des deux joueurs, c’est au niveau de l’énergie. P.K. était un joueur pouvant changer le «momentum» d’une partie en une simple présence sur la patinoire. Son énergie était toujours au rendez-vous et on le remarquait immanquablement match après match, que ce soit en bien ou en mal. De plus, d’un point de vue strictement «marketing», ajoutons que Geoff Molson ne doit pas nécessairement être aux anges de cet échange, alors qu’il est beaucoup plus facile de vendre des billets avec une tête d’affiche comme Subban. Par contre, notons que cet élément n’a que très peu de valeur alors que le CH n’a jamais eu de difficulté à remplir son aréna.

shea-weber

Le leadership d’un géant

Si Marc Bergevin a décidé de transiger hier, c’est tout d’abord parce qu’on avait bien vu l’an dernier que le Tricolore manquait d’un joueur qui agissait comme un véritable leader dans le vestiaire. Oui, Subban agissait également comme leader, parions par contre que ce n’est pas tous les joueurs qui devaient apprécier ce genre de leadership agité. Weber, quant à lui, possède insuffle un leadership beaucoup plus professionnel à l’équipe, les joueurs sauront garder la tête froide durant les moments chauds d’un match et c’est ce qui manquait l’an dernier au CH.

De plus, un point qui semble ne pas avoir retenu l’attention de beaucoup, c’est que le Canadien met la main sur un joueur possédant un gabarit largement supérieur à celui de Subban.  Le joueur de 6 pieds 4 pouces et de 236 livres vient combler un peu le manque de grosseur de la Sainte-Flanelle. Nous avons donc ainsi une ligne bleue beaucoup plus étanche, qui balancera de manière significative notre défensive.

Shea Weber comble donc un rôle primordial au sein de la formation montréalaise, ses longues années en tant que capitaine des Preds viendront apporter une direction plus nette aux autres joueurs de l’équipe.

Un mot sur les Prédateurs

Nashville comble également un de leurs besoins en P.K. Subban. Leur défense largement garnie était remplie de joueurs responsables défensivement; un quart-arrière osant s’illustrer plus à l’attaque vient donc également balancer leur défensive. Le fait que l’ancien du Tricolore est trois ans de moins que leur ancien capitaine a certainement joué dans la balance.

Weber, la vieillesse est-elle un problème?

Le fait que Shea Weber aura bientôt 31 ans semble causer problème pour certains; le colosse possède de surcroît un faramineux contrat qui le lie au CH jusqu’à ses 40 ans. Par contre, notons que pour ses trois dernières années de contrat, son salaire avant bonus ne sera que de 3 millions au total, ce qui est très significatif dans le cas où il ne livrerait plus la marchandise.

Marc Bergevin a également présenté un autre aspect du colosse; son éthique de travail est exemplaire et il s’entraine activement l’été. Prenant en compte que Subban était un peu plus enclin à fêter, il est vraisemblable de croire que Weber pourrait possiblement avoir une plus longue durée de vie dans la LNH que Subban.

Constat final, qui gagne de cet échange?

C’est pour ça que vous étiez venu, n’est-ce pas? Une réponse claire et nette après cette longue analyse et bien, vous serez peut-être déçu de savoir qu’on ne peut établir de véritable gagnant pour le moment. Si un des deux joueurs performent réellement au-dessus ou sous les attentes que l’on fonde en eux, là nous pourrons établir un  gagnant dans l’échange, mais ce ne sera vraisemblablement pas le cas, à moins d’une grosse surprise.

Implicitement, nous pouvons donc dire que chacune des deux équipes ressortent gagnantes de cette transaction, puisque chacun des deux défenseurs viennent stabiliser leur nouvelle équipe en venant combler un rôle primordial pour chacune d’elles.



Mots clés: , , ,

Une réponse “Analyse détaillée de l’échange Subban-Weber!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *