Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Le Canadien : Une équipe améliorée!


Encore une fois, une quantité de rumeurs circulaient dans l’entourage du Canadien de Montréal.
Encore une fois, la grosse transaction tant attendue n’est pas arrivée.
Encore une fois, certains «fans» ont trouvé le moyen de critiquer le DG du Tricolore!
Pourtant, si nous regardons la situation de plus près, Marc Bergevin a tout de même réussi à améliorer l’équipe du Canadien de Montréal.


Grosse transaction? Pas loin oui!!!

Dès le début du repêchage Marc Bergevin a frappé. Un coup double! Il a tout d’abord envoyé Lars Eller à Washington contre les choix de 2ème ronde de 2017 et de 2018 des Capitals. Immédiatement après, le Canadien transige ses 2 choix de 2ème ronde en 2016 pour obtenir Andrew Shaw.
Plusieurs ont alors grondé. «encore un petit joueur de 3ème trio, ce n’est pas une grosse vedette, ce n’est pas la grosse transaction qu’on attendait, etc.»
Quand nous regardons cela de plus près par contre, nous remarquons qu’il s’agit d’une excellente transaction!

Andrew Shaw vs Lars Eller

En regardant cela attentivement, nous avons payé 2 choix de 2ème ronde pour obtenir Andrew Shaw, mais nous en avons aussi obtenu 2 autre dans la transaction de Lars Eller. Cela revient donc, à très peu près (les rangs de sélection des choix de deuxième ronde ne sont pas les mêmes), à une transaction Eller-Shaw.

Shaw

Lars Eller était prometteur et il a un certain talent, mais…  on ne le voyait pas l’utiliser assez souvent! Il était loin, disons, d’avoir la fougue d’un Brendan Gallagher.

Andrew Shaw, c’est tout le contraire! Il n’est pas un marqueur naturel et n’en sera jamais un, mais quel guerrier! Il est capable d’amasser une vingtaine de buts (il l’a déjà fait à Chicago) en plus de déranger constamment l’adversaire, à la même façon qu’un Brendan Gallagher. De plus, il est également capable de jeter les gants si le besoin s’en fait sentir. Ce travailleur acharné qui n’a jamais peur de foncer au filet et de demeurer devant le gardien adverse, a même joué quelques matchs sur le trio de Jonathan Toews et Marian Hossa la saison dernière! Par contre, nous l’avons  vu plus souvent qu’autrement à l’oeuvre au sein du 3ème trio, dû à la très grande profondeur des Blackhawks de Chicago. Un joueur qui à une éthique de travail plus qu’exemplaire, courageux, tenace et qui excelle défensivement tout en ayant de très bonne qualités offensives. Difficile de demander mieux! Alors obtenir un 2ème Gallagher vs Lars Eller, si ce n’est pas la grosse transaction escomptée… ce n’en est quand même pas si loin!

En plus, petit bonus, l’acquisition d’Andrew Shaw par Montréal semble déranger les fans des Bruins de Boston, comme vous pouvez le constater en suivant le lien suivant:

http://www.letsgobruins.net/2016/06/24/canadiens-pull-off-shocking-draft-trade-right-out-/



La sélection de Mikhail Sergachev

2016062496N7IC_640x370

Comme le Canadien a éprouvé beaucoup de difficulté à marquer des buts l’an passé, les fans espéraient que Marc Bergevin améliore l’attaque en utilisant son choix de premier tour afin de sélectionner un avant. La sélection d’un défenseur avec le 1er choix a soulevé la grogne chez certains partisans, encore une fois! Pourtant, Mikhail Sergachev est tout un joueur! Ce fut une surprise qu’il fut encore disponible lorsqu’est arrivé notre tour de sélectionner. Auriez-vous préféré que Bergevin agisse comme Don Sweeney des Bruins et repêche un Charlie Mcavoy au 14ème rang, alors que la plupart le voyait partir 20ème, ou encore pire, un Trent Frederic choisi au 29ème rang, alors qu’il était, pour sa part, répertorié 47ème espoir nord-Américain? Croyez-nous, ça chiâle pas mal plus à Boston qu’à Montréal en ce moment!

Sergachev est un défenseur dominant! Il est imposant et est extrêmement solide dans son territoire tout en pouvant appuyer l’attaque. C’est un excellent patineur qui à accumulé 17 buts et 40 passes l’an passés en seulement 67 parties. Presque 1 point par match pour un défenseur, c’est plus que bon! Certains l’ont comparé à Duncan Keith des Blackhawks de Chicago.
Plusieurs fans hurlent leur désarroi, en disant : «Encore un défenseur!» Pourtant 3 des 5 choix de 1ère ronde de Marc Bergevin depuis son arrivée ont été des attaquants : Alex Galchenyuk, Michael McCaron et Nikita Scherback. Avant le repêchage de cette année, Marc Bergevin avait repêché 22 attaquants et 7 défenseurs depuis son arrivée en poste. C’est donc dire que 3/4 des choix de Bergevin ont été des attaquants. Si on va plus loin, dans les 3 premières rondes, 11 attaquants et 2 défenseurs ont été sélectionnés, c’est donc dire que 85 pour cent des meilleurs choix de Bergevin ont été consacrés à des attaquants.

Voilà, tout est dit!

Une équipe améliorée

Un 2ème Gallagher à la place de Lars Eller en l’acquisition d’Andrew Shaw améliore l’équipe, c’est incontestable. De plus, Marc Bergevin n’a probablement pas encore terminé son magasinage non plus. Il est pas mal certain qu’un autre attaquant se joindra au CH par la signature d’un joueur autonome ou encore par le biais d’une transaction cet été. L’ajout de Sergachev à la défensive, même si il ne viendra probablement pas jouer à Montréal dès l’an prochain, donne aussi une carte de plus à Marc Bergevin, puisqu’il lui sera plus facile d’échanger un de ses défenseurs pour un attaquant en sachant que le jeune russe vient considérablement améliorer la relève en défensive.

Bref, oui il y a encore place à amélioration, Le Canadien a d’ailleurs toujours une énorme lacune à l’aile droite, mais il est aujourd’hui, sans contredis, une meilleure équipe. Il s’agit simplement d’être patient et de continuer le bon boulot!

Et vous? Croyez-vous que le CH s’est amélioré? Quel joueur auriez-vous sélectionné avec la 9éme choix au total? Faites-nous part de votre opinion!

Mots clés: , , ,

Une réponse “Le Canadien : Une équipe améliorée!”

  1. 27 juin 2016 à 10:32

    allo, j aurais pris le droitier de 6pied et 6 pour le manque d avant droit en Brown.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Daniel Vanier