Aller à…

Fanadienssur Google+RSS Feed

Une décision précipitée ?


Bruno-Pierre Godbout | Fanadiens Express

SAINT-NÉRÉE-DE-BELLECHASSE – Marc Bergevin devait se serrer les dents, ce matin, à l’annonce du congédiement de Bob Hartley par l’organisation des Flames de Calgary.

Marc Bergevin devait se serrer les dents ce matin à l’annonce du congédiement de Bob Hartley par l’organisation des Flames de Calgary. Ce n’est pas un secret, il était au haut de la liste de Marc Bergevin avant l’annonce de l’embauche de Michel Therrien en 2012-2013. Il avait été rencontré à plusieurs reprises par Marc Bergevin. On peut constater que certaines organisations sont beaucoup moins patientes que d’autres, Brad Treveling et Brian Burke étaient vraisemblablement insatisfaits de la saison décevante des Flames, eux qui avaient pourtant participé aux séries la saison dernière. La malédiction du trophée Jack Adams se poursuit, lui qui en avait été le récipiendaire la saison dernière après une campagne au-dessus des attentes.

En 2015-2016, la formation albertaine a montré une fiche de 35-40-7, bonne pour 77 points. Elle a raté les séries par 10 points. Les Flames ont présenté une fiche de 134-135-25 pendant le règne du Franco-Ontarien. C’est une fiche plus que respectable pour une formation qui s’est affichée en pleine reconstruction. Il a d’ailleurs collaboré à l’émergence de Johnny Gaudreau et Sean Monahan. Il est reconnu pour être un entraîneur très apprécié des jeunes joueurs, en plus de solidifier leur développement. Avec le virage jeunesse entamé par l’état-major du tricolore, aurait-il pu être l’homme de la situation à Montréal présentement ? Poser la question c’est malheureusement y répondre!

Il est reconnu pour apporter de la stabilité aux organisations. Hartley en était à un troisième emploi dans la LNH. Précédemment, il avait dirigé les Thrashers d’Atlanta de 2003 à 2007, et l’Avalanche du Colorado de 1998 à 2002. C’est avec l’Avalanche qu’il a connu son moment de gloire, remportant la Coupe Stanley en 2001. De plus, il est un motivateur hors pair, parions que certains vétérans dans le vestiaire montréalais auraient bien accueilli sa nomination. Il serait surprenant de voir Marc Bergevin bifurquer de son plan initial de conserver Michel Therrien en poste, par contre le monde du hockey nous réserve parfois de belles surprises.

Chassé par Boudreau ?

051115boudreau672

Le congédiement de Bruce Boudreau par les Ducks d’Anaheim aura eu un effet domino, il aura une course à 3 équipes pour son embauche. Le Wild, les Sénateurs et les Flames demanderont sans aucun doute la permission aux Ducks de discuter avec Boudreau. Brad Treveling a pourtant nié les rumeurs ce matin : « La décision n’a pas été prise en regardant quel frappeur est au cercle d’attente. Y a-t-il une plus belle fille au bal? La décision n’est pas basée là-dessus. On a pris cette décision parce qu’on sentait que c’était la chose à faire ».

Un qui sort sans aucun perdant de l’annonce surprise de ce matin est Guy Boucher. Il avait été rencontré à 2 reprises par les Sénateurs d’Ottawa au cours des dernières semaines. C’est évident que le nouveau directeur général de la formation ontarienne, Pierre Dorion, lancera un coup de fil à son ami Bob Hartley. Ce dernier serait une acquisition intéressante pour les jeunes de l’organisation. Bref, des décisions importantes devraient être prises par ces organisations avant la tenue du prochain repêchage. Il m’était impossible d’éviter de penser que nous aurions pu mettre la main sur Bob Hartley dès demain matin à Montréal. Je n’ai jamais été un fervent de la philosophie et de la gestion du temps de glace chez l’ère Michel Therrien!

Et vous, chers partisans, auriez-vous aimé voir Bob Hartley aboutir à Montréal ?

 

 

Une réponse “Une décision précipitée ?”

  1. michel frechette
    3 mai 2016 à 10:42

    oui sans problemes les jeunes vont en profiter mieux qu avec MICHEL Therrien c est sur il a bruler beaucoup de jeunes et d espoire si on joue pas son jeu c est mon opinion merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

About Bruno-Pierre Godbout